Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 juin 2013 6 08 /06 /juin /2013 18:29

 

 

 

 

Repost 0
Plume Solidaire , écrivain public - dans Ciné - Vidéo - Radio
commenter cet article
7 juin 2013 5 07 /06 /juin /2013 17:00

 

images 1

 

 

25 secondes par question  pour 10 questions :

 

Garçon : un bobum et un limé, s'il vous plaît !

 

 

- - - - - -

 

Se pût-il que déjà vous le sûtes ?

 

Le pluriel des jours de la semaine



Doit-on mettre la marque du pluriel aux jours de la semaine ?



Eh bien oui ! Lundi, mardi etc.? sont des noms communs soumis aux
mêmes règles d' accord que les autres noms communs.

On écrit donc: tous les lundis et tous les dimanches.

Sauf que ... :

Lorsque ce même jour est suivi par une description de temps, la semaine par exemple, il faut compter le nombre de ces jours dans cet intervalle de temps.


> Dans une semaine, il n' y a qu' un seul lundi et on écrit donc : tous les lundi de chaque semaine.

 

Donc si on passe au mois, il y a cette fois plusieurs jours qui sont un lundi dans un mois et on écrit donc :

> La réunion a lieu les premier et troisième lundis de chaque mois.

Au passage, vous remarquerez que premier et troisième sont au singulier puisqu' il n’y a qu' un premier et qu' un troisième dans un mois.



Mais les deux ensemble (sans s) sont un pluriel.


C'est dans ce même ordre d’idée qu' on écrit :

 

> tous les dimanches matin et tous les mardi soir de chaque semaine.


Dans le premier cas, matin est au singulier car il n’y a qu' un seul matin dans une journée par contre il y a plusieurs dimanches.


Dans le deuxième cas, il n’y a qu' un seul mardi dans la semaine d'où le singulier et il n'y a toujours qu'un seul soir dans un mardi.

PS : prochaine interrogation écrite un de ces lundis !

Repost 0
Plume Solidaire , écrivain public - dans Illettrisme
commenter cet article
5 juin 2013 3 05 /06 /juin /2013 23:00

 

Le 4 juin 2013

 

Consulter le site Sans-papiers et télécharger la borchure

 

SANS-PAPIERS

S'organiser contre l'expulsion

Que faire en cas d'arrestation ?

 

 

 

Extrait de la brochure (page9)

 

Le délit de séjour irrégulier

 

Le défaut de papiers est considéré comme un délit (« séjour irrégulier »). La plupart des sans-papiers interpellés sont envoyés directement en rétention après 24 h de garde à vue, mais un procureur peut décider d’envoyer un sans-papiers au tribunal pénal.

 

Fin 2011, la Cour de Justice Européenne a estimé qu’emprisonner un étranger pour le seul motif d’être en situation irrégulière était contraire à la législation européenne. Mais depuis, le Conseil constitutionnel a validé la possibilité de condamner une personne à une peine d’emprisonnement parce qu’elle n’a pas de papiers. L’interprétation de ces décisions fait débat et dans la pratique, pour l’instant, certains juges continuent à condamner des sans-papiers à de la prison.

 

Le délit de séjour irrégulier peut être puni au maximum d’un an d’emprisonnement, d’une Interdiction du Territoire Français de 3 ans et d’une amende de 3750 euros. Il faut savoir que très peu de personnes sont condamnées pour le seul motif de séjour irrégulier. La peine appliquée est en général de 3 mois de prison et une Interdiction du Territoire Français (ITF) de 3 ans. Après avoir effectué sa peine de prison, la personne est en général directement transférée en centre de rétention.

 

 

Note générale : pour les condamnations, on distinguera toujours la peine maximale encourue et la peine prononcée en général par les tribunaux. En effet, les textes de loi ont pour but de faire peur avec des peines impressionnantes, mais en réalité les juges appliquent rarement les peines maximales prévues par la loi.

Repost 0
écrivain public solidaire - dans Nationalité - Etrangers
commenter cet article

Qui Suis-Je ?

  • : Plumeacide, le blog de Plume Solidaire, écrivain public
  • Plumeacide, le blog de Plume Solidaire, écrivain public
  • : C'est une histoire de fraternité républicaine et d'amitié avec celles et ceux qui s'embrouillent avec les chiffres et les lettres.
  • Contact

Allo, y a quelqu'un là ?

 
 
 
  un compteur pour votre site  J'ai mis un compteur pour que vous ne vous sentiez pas trop seul(e) dans cet endroit isolé.
 
 
 
Plumeacide poursuit doucement mais sûrement son voyage dans la blogosphère, et va vers son deuxième millionième visiteur ! Mââgique !
 
 
 

  
2 objectifs et 10 règles pour l'écrivain public

Cliquer pour voir le diaporama

 
 
 
 
Bonne visite et à bientôt
espère-je !
 
 

Chercher Un Article ?

Petites conférences...

du petit professeur Plume Solidaire à l'occasion des Journées de formation des écrivains publics

 

 

Réflexion et débat à propos de l'éthique et de la déontologie de l'écrivain public bénévole - article 1 

 

- article 2

 

- article 3

Session du 7 mai 2011 -  Saison I


Rédiger vite et bien

Session du 7 mars 2012 -  Saison II

 

L'intitulé de cette formation est une boutade! Plus sérieusement le contenu propose deux parties:
1ère partie
- L'organisation de l'accueil et du fonctionnement des permanences d'écrivains publics
- L'accueil des usagers et le début de l'entretien
2ème partie
- Les différents types de démarches
- Les étapes des démarches
- La rédacton de la lettre

 

 Orienter les usagers
Session du 23 mars 2013 -  Saison III

Recours - Historique - Note
Session du 1 décembre 2012 -  Saison III

Médiateurs et conciliateurs
Session du 1 décembre 2012 -  Saison III

Invalidité et handicap
Session du 2 février 2013 -  Saison III

 
Le logement social à Paris 
Session du 25 janvier 2014 -  Saison IV 

 

Témoignage sur l'expérience de la formation d'AIDEMA19 à la 2ème rencontre entre écrivains publics franciliens

Samedi 14 mars 2015 
 
 

Pourquoi me bouge je ?

Le monde n'est pas
difficile à vivre à cause
de ceux qui font le mal,
mais à cause de ceux
qui regardent
et laissent faire

Albert Einstein

Le Dossier de Monsieur K

 

charlot.jpg

Le Film de l'immigration

  25839 71896

Un film de 40 minutes pour deux siècles d’immigration en France. 

 

Source :

Cité nationale de l'histoire de l'immigration

Quel temps sur Belleville ?