Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 novembre 2013 6 09 /11 /novembre /2013 14:41

 

Nouvelle image-copie-1

 

 

Le 30 novembre 2013

 

Journées de formation des écrivains publics - Saison IV


 

Kossuth Louvre5

 

Chères Amies, Chers Amis,

 

Le programme que nous avons élaboré le 22  juin innove !

Il propose la mise en place de deux cycles, l’un destiné à tou(te)s – Les Routards - ; l’autre est plus particulièrement dédié aux débutants – Pied à l’étrier.

Ce second cycle de 3 sessions reprendra les contenus méthodologiques qui ont été développés au cours des années précédentes.

 

Dans l’attente du plaisir de vous retrouver, recevez mes plus amicales salutations.

 

Xavier Péron 

Président d’AIDEMA19

- - - - - - 

 

1ère session - Samedi 16 novembre 2013 à 10 h 00

 

« L’indemnisation des accidents de la vie

Les relations avec l’avocat »

 

Intervenant : Alain Dellery, écrivain public /AIDEMA 19

 

Centre socioculturel Belleville – 15/17 rue Jules Romains, 75019

M° Belleville

 

Repas dans une gargote du quartier !


 

 

 


Centre sociocu Belleville

 

- - - - - - - - - - - - - -  - - - - - - - - -  - - - - - - - - - - - -  - - - - - - - - - - - - - -  - - - - - - -

 

Contact :

 Xavier Péron - 06 77 90 63 55 – aidemaparis@yahoo.fr

 

Où ?

 Sur les différents lieux d’accueil des activités des écrivains publics du 19ème arrondissement et des secteurs voisins

 

Quand ?

 Les sessions se tiennent le samedi matin

 

Combien ?

 Aucune participation financière n’est demandée


Repost 0
5 novembre 2013 2 05 /11 /novembre /2013 18:00

 

 carton rouge        

 

 

Ignominie et manipulation de l'enfance

 

 

 

Regardez d'abord cette vidéo :

 

 

 

 

Le fait que de nombreux parents aient enmené leurs enfants manifester à leurs côtés leur opposition au mariage pour tous, en leur faisant porter ostensiblement des pancartes m'avait choqué.

Jusqu'à l'âge de sa majorité, l'enfant est placé sous l'autorité et la responsabilité éducative de ses parents - légitimes, naturels, adoptifs...Le rôle des parents ou des tuteurs est de les éduquer; mot qui vient du latin ex-ducere, qui signifie "conduire hors". Il s'agit donc de sortir progressivement l'enfant de l'ignorance et des actes spontanés, de le guider vers la voie de la raison réfléchie, documentée; pour qu'il soit autonome, et vole hors du nid familial de ses propres ailes.

Si le citoyen est supposé, du moins faut-il le croire encore, avoir conscience de ses limites, intégré les règles de la vie sociale, connaître et respecter les grands principes de l'état de droit de notre pays; la fonction éducative est l'apprentissage par l'enfant de ces limites et de ces règles. 

Aussi par définition, l'enfant ne peut-il être un citoyen doué d'arguments construits, de recul critique y compris par la prise de conscience de ses contradictions. 

L'instrumentalisation idéologique de l'enfance est donc en soi une atteinte aux principes qui régissent l'éducation, qui veulent que l'enfant soit considéré par les parents comme une personne en devenir, un adulte en construction. La prise de position politique et son expression dans la vie publique relèvent de la décision individuelle qui est le propre de la conscience civique de citoyens qui ont atteint l'âge de la majorité. 

L'adulte soucieux de l'éducation à la liberté de sa progéniture doit, me semble-t-il lui permettre de choisir en pleine conscience une fois parvenu à maturité, et en capacité de choisir lui-même après réflexion, ses opinions et ses orientations politiques.

Fussent-elles différentes ou opposées à celles de l'un ou l'autre ou des deux parents.

Ainsi avons-nous éduqué nos enfants, en leur apportant les outils du débat contradictoire qui les a formé à devenir des citoyens conscients.


 

 640573-manifestation-contre-le-mariage-pour-tous-photo-f-lo.jpg

 

Par quelle mécanique des parents et des adultes peuvent-ils instrumentaliser leurs enfants, les inciter à exprimer leur propre haine politique, et recourir à une symbolique raciste à l'adresse d'une Ministre ?

Comment ces enfants jugeront-ils leurs parents dans dix ou quinze ans lorsqu'ils se seront forgés leurs propres orientations citoyennes ?

La réponse de François Morel sur France Inter, aurait du être reprise par tous les médias; elle est talentueuse, claire, argumentée, cinglante.

C'est la réponse d'un citoyen aux parents irresponsables qui manipulent leurs enfants comme des objets, au nom d'une conception intolérante de la liberté qui consiste à contester une Loi. Et en second lieu, au nom d'un refus de l'égalité fondé sur la couleur de leur peau.

Deux principes qui sont au fondement de la République, qui vont à l'encontre de l'instrumentalisation politique de l'enfance, et du racisme, qui sont des caractéristiques des systèmes totalitaires.

Ces parents devraient réfléchir avec leurs enfants à ces propos de Montesquieu :

"Il est vrai que dans les démocraties le peuple paraît faire ce qu’il veut ; mais la liberté politique ne consiste point à faire ce que l’on veut. Dans un Etat, c’est-à-dire dans une société où il y a des lois, la liberté ne peut consister qu’à vouloir faire ce que l’on doit vouloir, et à n’être pas contraint de faire ce que l’on ne doit pas vouloir.

 
Il faut se mettre dans l’esprit ce que c’est que l’indépendance, et ce que c’est que la liberté. La liberté est le droit de faire tout ce que les lois permettent ; et si un citoyen pouvait faire ce qu’elles défendent, il n’aurait plus de liberté, parce que les autres auraient tout de même ce pouvoir. » - L’Esprit des Lois (1748) Livre X1, chapitres  2 et 3

Ces parents confondent liberté et indépendance.

Quant au racisme c'est un délit.

  • "la diffamation raciale publique est punie d'un an d'emprisonnement et de 45 000 € d'amende;
  • l'injure raciale publique, de 6 mois d'emprisonnement et de 22 500 € d'amende"

 

Ces parents ont besoin d'éducation. Ils peuvent prendre connaissance de ces informations sur le site éducatif destiné aux enfants : La Case aux enfants.

 

Plume Solidaire

 

 

 

 


Le billet de François Morel: C'est pour qui la... par franceinter

 

 

 

Repost 0
Plume Solidaire , écrivain public - dans Actualité
commenter cet article
4 novembre 2013 1 04 /11 /novembre /2013 18:00

 

 

 

 

 

Nouvelle image (1)-copie-1

Repost 0

Qui Suis-Je ?

  • : Plumeacide, le blog de Plume Solidaire, écrivain public
  • Plumeacide, le blog de Plume Solidaire, écrivain public
  • : C'est une histoire de fraternité républicaine et d'amitié avec celles et ceux qui s'embrouillent avec les chiffres et les lettres.
  • Contact

Allo, y a quelqu'un là ?

 
 
 
  un compteur pour votre site  J'ai mis un compteur pour que vous ne vous sentiez pas trop seul(e) dans cet endroit isolé.
 
 
 
Plumeacide poursuit doucement mais sûrement son voyage dans la blogosphère, et va vers son deuxième millionième visiteur ! Mââgique !
 
 
 

  
2 objectifs et 10 règles pour l'écrivain public

Cliquer pour voir le diaporama

 
 
 
 
Bonne visite et à bientôt
espère-je !
 
 

Chercher Un Article ?

Petites conférences...

du petit professeur Plume Solidaire à l'occasion des Journées de formation des écrivains publics

 

 

Réflexion et débat à propos de l'éthique et de la déontologie de l'écrivain public bénévole - article 1 

 

- article 2

 

- article 3

Session du 7 mai 2011 -  Saison I


Rédiger vite et bien

Session du 7 mars 2012 -  Saison II

 

L'intitulé de cette formation est une boutade! Plus sérieusement le contenu propose deux parties:
1ère partie
- L'organisation de l'accueil et du fonctionnement des permanences d'écrivains publics
- L'accueil des usagers et le début de l'entretien
2ème partie
- Les différents types de démarches
- Les étapes des démarches
- La rédacton de la lettre

 

 Orienter les usagers
Session du 23 mars 2013 -  Saison III

Recours - Historique - Note
Session du 1 décembre 2012 -  Saison III

Médiateurs et conciliateurs
Session du 1 décembre 2012 -  Saison III

Invalidité et handicap
Session du 2 février 2013 -  Saison III

 
Le logement social à Paris 
Session du 25 janvier 2014 -  Saison IV 

 

Témoignage sur l'expérience de la formation d'AIDEMA19 à la 2ème rencontre entre écrivains publics franciliens

Samedi 14 mars 2015 
 
 

Pourquoi me bouge je ?

Le monde n'est pas
difficile à vivre à cause
de ceux qui font le mal,
mais à cause de ceux
qui regardent
et laissent faire

Albert Einstein

Le Dossier de Monsieur K

 

charlot.jpg

Le Film de l'immigration

  25839 71896

Un film de 40 minutes pour deux siècles d’immigration en France. 

 

Source :

Cité nationale de l'histoire de l'immigration

Quel temps sur Belleville ?