Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 septembre 2008 6 27 /09 /septembre /2008 16:13


Comme le Préfet l'a dit dans son discours d'accueil aux personnes qui se sont vues accorder la nationalité française en ce beau jour de juin 2008 : " Je sais, cela a été long pour vous, car nous avons beaucoup de vérifications à effectuer avant de proposer la nationalité française..."


La personne qui en témoigne, je viens de la rencontrer dans la rue. Nous avions monté son dossier et celui de son époux en 2004. Ils sont d'origine serbe et vivent en France depuis respectivement, 1964 et 1967. Ils travaillent tous les deux, ont acheté leur appartement. Leurs enfants - et petits enfants - sont nés en France, se sont mariés et travaillent en France.


Pourquoi une aussi longue procédure ? C'est très simple : en Serbie, l'Etat ne délivre pas d'acte de naissance authentique pour les femmes mariées. Leur état civil de jeune fille n'existe pas (ou plus ?). C'est  l'acte de mariage qui tient lieu de document officiel d'état civil. Il a donc fallu résoudre cette difficulté pour l'administration française qui exigeait l'acte de naissance de l'épouse, en présentant un document certifié par un juriste en Serbie attestant - si j'ai bien compris - de son origine serbe.



Plume Solidaire



Repost 0
25 septembre 2008 4 25 /09 /septembre /2008 16:34





Mme ..................

Chez Mme ............

..........................

75019 Paris

                                                                        Service de l'Allocation Spéciale Vieillesse

                                                                        Direction des Retraites-Bordeaux

                                                                        Rue du Vergne

                                                                        33059 BORDEAUX cedex

 

                                                                        Paris le 25 septembre 2008

 

Objet : Allocations Spéciale Vieillesse et Allocation Supplémentaire

Références : dossier n° ...........

 

Madame, Monsieur,

 

Je bénéficie du versement de l'Allocation Spéciale Vieillesse et de l'Allocation Supplémentaire depuis avril 2004. Je réside à l'adresse indiquée ci-dessus depuis plus de dix ans.

 

Or depuis avril 2008, ces allocations sont suspendues en raison  des courriers qui me sont expédiés à une adresse erronée. Courriers auxquels je dois répondre afin de justifier ma présence sur le territoire français. Cette situation s'est déjà produite à quatre reprises.

 

L'une de mes proches a contacté par téléphone votre service le 27 août dernier, et a confirmé par lettre recommandée avec Avis de réception en date du 4 septembre que mon adresse n'a pas changé. Elle a téléphoné de nouveau à votre service le 22 septembre, entretien au cours duquel lui ont été indiquées les pièces à joindre afin de justifier ma situation en France. Au cours de cet entretien, votre agent l'a informée qu'un autre courrier m'avait été expédié le 17 septembre, toujours à la mauvaise adresse.

 

Par ailleurs je vous informe que je n'ai pas quitté le territoire français en 2008.

 

En conséquence, je vous serai vivement reconnaissante de bien vouloir noter définitivement mon adresse :

Mme ........

Chez Mme .................

.......................

75019 Paris

Je vous transmets copies des pièces demandées par téléphone le 22 septembre, et sollicite la régularisation des prestations qui me sont dues de avril à septembre 2008.

 

Dans l'attente des suites que vous réserverez à ma démarche,

 

Je vous prie de coire, Madame, Monsieur, en l'assurance de mes salutations distinguées.

  

 

P.J : Justificatif de retraite en Chine - Titre de séjour - Relevé des opérations sur Livret A

Repost 0
25 septembre 2008 4 25 /09 /septembre /2008 16:12





Monsieur ....................

.................................

..................................

75019 PARIS

 

                                                                                                OPAC de Paris

Direction territoriale Nord-Est

5 Place du Colonel Fabien

75484 PARIS CEDEX 10

 

 

                                                                                                Paris le 25 septembre 2008

 

Objet : odeur de cigarette

Références: ...........

......................

................

LR avec AR

 

 

Monsieur,

 

J'accuse réception de votre courrier du 11 septembre dans lequel vous m'informez avoir été saisi de réclamations à mon encontre, concernant le fait que je laisserais la porte de mon appartement ouverte lorsque je fume ; entraînant ainsi des odeurs désagréables sur le palier.

 

Suite à notre entretien, je me permets de vous rappeler que je suis locataire de mon appartement depuis 1996. J'étais déjà fumeur à cette époque et, malgré ce défaut, j'ai toujours eu de bonne relations avec l'ensemble de mes voisins. Je vous confirme également que la porte de mon logement est toujours fermée, n'ayant aucune raison de la laisser ouverte ; et que je ventile mon logement par l'ouverture des fenêtres. Enfin, par respect pour mes voisins, je ne fume jamais dans les parties communes de mon immeuble.

 

Je me permets aussi d'attirer votre attention sur le fait que nous sommes plusieurs résidants du même palier à être comme moi atteints de tabagisme. Je suis donc très surpris de faire l'objet de réclamations, et d'une menace de sanction par une amende de 68 € ; voire de poursuites judiciaires, en application du décret N°2006-1386 du 15 novembre 2006.

 

Enfin, vous n'ignorez pas, compte tenu du caractère volatile de la fumée de tabac que, même portes fermées, les différentes odeurs, de cuisine par exemple, s'infiltrent dans les parties collectives. Il en est donc de même pour la fumée de tabac.

 

En conséquence, les réclamations qui me désignent pour non respect de l'interdiction de fumer dans les lieux publics sont infondées, et tout à fait injustes à mon égard.

 

Je vous prie de croire, Monsieur, en l'assurance de mes salutations distinguées.

 

 

 

Repost 0

Qui Suis-Je ?

  • : Plumeacide, le blog de Plume Solidaire, écrivain public
  • Plumeacide, le blog de Plume Solidaire, écrivain public
  • : C'est une histoire de fraternité républicaine et d'amitié avec celles et ceux qui s'embrouillent avec les chiffres et les lettres.
  • Contact

Allo, y a quelqu'un là ?

 
 
 
  un compteur pour votre site  J'ai mis un compteur pour que vous ne vous sentiez pas trop seul(e) dans cet endroit isolé.
 
 
 
Plumeacide poursuit doucement mais sûrement son voyage dans la blogosphère, et va vers son deuxième millionième visiteur ! Mââgique !
 
 
 

  
2 objectifs et 10 règles pour l'écrivain public

Cliquer pour voir le diaporama

 
 
 
 
Bonne visite et à bientôt
espère-je !
 
 

Chercher Un Article ?

Petites conférences...

du petit professeur Plume Solidaire à l'occasion des Journées de formation des écrivains publics

 

 

Réflexion et débat à propos de l'éthique et de la déontologie de l'écrivain public bénévole - article 1 

 

- article 2

 

- article 3

Session du 7 mai 2011 -  Saison I


Rédiger vite et bien

Session du 7 mars 2012 -  Saison II

 

L'intitulé de cette formation est une boutade! Plus sérieusement le contenu propose deux parties:
1ère partie
- L'organisation de l'accueil et du fonctionnement des permanences d'écrivains publics
- L'accueil des usagers et le début de l'entretien
2ème partie
- Les différents types de démarches
- Les étapes des démarches
- La rédacton de la lettre

 

 Orienter les usagers
Session du 23 mars 2013 -  Saison III

Recours - Historique - Note
Session du 1 décembre 2012 -  Saison III

Médiateurs et conciliateurs
Session du 1 décembre 2012 -  Saison III

Invalidité et handicap
Session du 2 février 2013 -  Saison III

 
Le logement social à Paris 
Session du 25 janvier 2014 -  Saison IV 

 

Témoignage sur l'expérience de la formation d'AIDEMA19 à la 2ème rencontre entre écrivains publics franciliens

Samedi 14 mars 2015 
 
 

Pourquoi me bouge je ?

Le monde n'est pas
difficile à vivre à cause
de ceux qui font le mal,
mais à cause de ceux
qui regardent
et laissent faire

Albert Einstein

Le Dossier de Monsieur K

 

charlot.jpg

Le Film de l'immigration

  25839 71896

Un film de 40 minutes pour deux siècles d’immigration en France. 

 

Source :

Cité nationale de l'histoire de l'immigration

Quel temps sur Belleville ?