Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 septembre 2009 5 18 /09 /septembre /2009 08:19


...C'est confirmé. Notre prochain pique-nique de la Fraternité se tiendra bien le dimanche 27 septembre - pour fêter la fin du Ramadan de nos amis musulmans - sur une péniche !

Sur la "Demoiselle" au Bassin de la Villette en face du 57 Quai de Seine.

Les usagers de nos permanences d'écrivains publics sont invités à venir avec leurs proches à partir de 12 h 30 et leur(s) plat(s) à partager.

Ils s'assoient et ils font connaissance avec leurs voisins !

Et c'est gratuit (comme les lettres que je rédige et les dossiers que je remplis)..

Ils réservent leurs places en passant à ma permanence ou en téléphonant.

Ils peuvent même venir sans prévenir (c'est bien aussi et c'est mieux que de ne pas venir).

Pendant le repas, Anne-Violaine fera l'information et prendra les réservations des personnes qui souhaitent visiter le Musée des Arts Premiers (prochaine visite : le Musée des Arts Derniers ?).

A 15 h 30, on rend la péniche nickel propre...et on part tranquilles "sqatter" les bancs du quai, jouer à la "pétinqueue", faire un tour jusqu'au Canal Saint Martin...Enfin : à partir de 15 h 30 on est libre de faire ce qu'on veut ; alors que avant non : on doit
seulement pique-niquer  dans la bonne humeur comme d'habitude !!

J'ai dit !


Plume Solidaire / Président d'AIDEMA19




 



Site de la Péniche Demoiselle






Repost 0
16 septembre 2009 3 16 /09 /septembre /2009 09:12
En juin ce monsieur est allé travailler pendant un mois dans une société de construction à Alès, et il attend toujours le versement de son salaire.

L'entreprise ayant déposé le bilan fin août,  il doit s'adresser au Mandataire judiciaire chargé de l'apurement des dettes de la société après la fin de son activité.



L'avocat à qui il a confié la défense de ses intérêts lui a demandé de se faire communiquer un Extrait K bis de l'entreprise. Ce document officiel est délivré par le greffe du Tribunal de Commerce local , et permet de  justifier qu’une entreprise commerciale est régulièrement enregistrée au Registre du commerce et des sociétés et  qu’elle existe réellement.


La suite consistera sans doute à déposer plainte contre la société pour obtenir satisfaction si le Madataire Liquidateur ne donne pas suite à ce courrier.







Monsieur ...........

........................

75019 PARIS

 

Tribunal de Commerce d’Alès

3 rue Henri Barbusse

30107 ALES

 

 

 

Paris le 12 septembre 2009

 

 

OBJET : (voir titre de l'article)

 

Madame, Monsieur,

 

J’ai été salarié en juin 2009 de la société ....... ........., sise 3 rue ....... à ALES, et suis dans l’attente du paiement de mon salaire et des heures supplémentaires.

 

Cette entreprise a fait l’objet d’une liquidation judiciaire fin août.

 

En vue d’obtenir le paiement des sommes dues, je vous serai reconnaissant de me faire parvenir un Extrait K bis de cette société ainsi que l’identité du Mandataire Liquidateur.

 

Vous trouverez ci-joint les informations concernant l’identité cette entreprise.

 

Dans l’attente d’une suite favorable à ma requête,

 

Je vous prie de croire, Madame, Monsieur, en l’assurance de mes salutations distinguées.

Repost 0
Plume Solidaire , écrivain public - dans Lettres - Travail - Chômage
commenter cet article
15 septembre 2009 2 15 /09 /septembre /2009 07:42
Le 27 mai 1971 j'ai épousé à la Mairie de Tours une jeune vietnamienne entrée clandestinement en France par la frontière Belge. Elle avait 22 ans et voulait continuer ses études de médecine à Nice.



Fin juin, j'obtenais mon premier diplôme universitaire, un DUT d'animateur sociocul labellisé extrême gauche post 68 ! Ma coupe de cheveux était identique et aussi abondante  que celles de Jimmy Hendrix et de Angela Davis. Le 1 juillet nous commencions à travailler, et en octobre notre fils aîné arrivait parmi nous.

Nous avons fait un long chemin ensemble, au terme duquel il semble que ma compagne, issue des milieux de l'élite catholique francophone (sud) vietnamienne au pouvoir - le fameux régime qualifié de "fantoche" par la gauche occidentale de l'époque - épouserait  désormais des sentiments assez proches de la gauche protestaire écologique française.


Quant à moi, je suis passé au fil des années d'une sympathie pour les milieux des situationnistes au socialisme mittérandien, pour camper désormais sur des positions sceptiques et distantes, d'inspiration sociale démocrate et centriste "façon" Bayrou ; écologique au sens de Bertrand de Jouvenel et de René Dumont ; socialiste au sens de Mendès France, camusien jusqu'au fond de l'âme...et légèrement catho de gauche au sens de Jean-Claude Guillebaud...Bref : une posture intenable, du n'importe quoi !


Mon épouse unique et préférée et moi nous retrouvons cependant sur l'essentiel : nous  détestons la sarkozie avec  férocité et constance en citoyens primaires, primitifs, obtus, rigides, sectaires, dogmatiques, d'une invraissemblable mauvaise foi et, pire que tout un brin totalitaires, voire - j'ai failli l'oublier - stalinien ! Ce qui ne m'interdit pas de fréquenter ma famille toute acquise aux idées et ardente militante de l'idéologie sarkozienne.


Mais quelle bonheuritude dans notre couple d'avoir un véritable ennemi commun, dont les talents politiques exceptionnels n'ont d'équivalents que leurs conséquences néfastes à moyen et long termes pour les français...et nos amis immigrés.


Ce qui montre bien au fond, que le mariage en atteignant le nombre des années, devient
une union libre.

J'ai dit

Plume Solidaire.







Repost 0

Qui Suis-Je ?

  • : Plumeacide, le blog de Plume Solidaire, écrivain public
  • Plumeacide, le blog de Plume Solidaire, écrivain public
  • : C'est une histoire de fraternité républicaine et d'amitié avec celles et ceux qui s'embrouillent avec les chiffres et les lettres.
  • Contact

Allo, y a quelqu'un là ?

 
 
 
  un compteur pour votre site  J'ai mis un compteur pour que vous ne vous sentiez pas trop seul(e) dans cet endroit isolé.
 
 
 
Plumeacide poursuit doucement mais sûrement son voyage dans la blogosphère, et va vers son deuxième millionième visiteur ! Mââgique !
 
 
 

  
2 objectifs et 10 règles pour l'écrivain public

Cliquer pour voir le diaporama

 
 
 
 
Bonne visite et à bientôt
espère-je !
 
 

Chercher Un Article ?

Petites conférences...

du petit professeur Plume Solidaire à l'occasion des Journées de formation des écrivains publics

 

 

Réflexion et débat à propos de l'éthique et de la déontologie de l'écrivain public bénévole - article 1 

 

- article 2

 

- article 3

Session du 7 mai 2011 -  Saison I


Rédiger vite et bien

Session du 7 mars 2012 -  Saison II

 

L'intitulé de cette formation est une boutade! Plus sérieusement le contenu propose deux parties:
1ère partie
- L'organisation de l'accueil et du fonctionnement des permanences d'écrivains publics
- L'accueil des usagers et le début de l'entretien
2ème partie
- Les différents types de démarches
- Les étapes des démarches
- La rédacton de la lettre

 

 Orienter les usagers
Session du 23 mars 2013 -  Saison III

Recours - Historique - Note
Session du 1 décembre 2012 -  Saison III

Médiateurs et conciliateurs
Session du 1 décembre 2012 -  Saison III

Invalidité et handicap
Session du 2 février 2013 -  Saison III

 
Le logement social à Paris 
Session du 25 janvier 2014 -  Saison IV 

 

Témoignage sur l'expérience de la formation d'AIDEMA19 à la 2ème rencontre entre écrivains publics franciliens

Samedi 14 mars 2015 
 
 

Pourquoi me bouge je ?

Le monde n'est pas
difficile à vivre à cause
de ceux qui font le mal,
mais à cause de ceux
qui regardent
et laissent faire

Albert Einstein

Le Dossier de Monsieur K

 

charlot.jpg

Le Film de l'immigration

  25839 71896

Un film de 40 minutes pour deux siècles d’immigration en France. 

 

Source :

Cité nationale de l'histoire de l'immigration

Quel temps sur Belleville ?