Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 juillet 2010 2 13 /07 /juillet /2010 17:00



P1020140.JPG

 

  Visuel Plume Solidaire

 

 

D'après l'article paru dans Le Monde du 7 juillet  2010 


« Régularisation des sans-papiers : Le dogme sarkozyste écorné »

 

de Cécile Prieur

 

 

Le Président de la République s’est bien gardé au cours de son intervention télévisée du 5 juillet d’annoncer l’assouplissement de sa politique d’immigration.


Et David Pujadas, chargé de l’interviewer, n’avait pas cru nécessaire de d’aborder la question.


La boussole sarkozyste changerait-elle encore une fois de direction en matière d’immigration ?

 


A l’issue de huit mois de grève de travailleurs sans papiers, la CGT a finir par obtenir le 18 juin, un accord qui constitue bien une « avancée significative ».


Selon cet accord, « les sans-papiers qui justifient de 12 mois d’activité au cours des 18 derniers mois, peuvent prétendre à une régularisation. L’accord concerne les intérimaires et les nounous sans papiers dont la régularisation était jusqu’ici quasi impossible. »


Des dizaines de milliers de salariés déclarés par leurs employeurs qui travaillaient jusqu’à présent avec de faux papiers pourront demander leur régularisation.


Le dogme sarkozyste de non régularisation des clandestins subit donc une entaille.

 

- - - - -


 

  • Lors de l’adoption de sa première loi de 2003, alors qu’il était Ministre de l‘Intérieur, il n’avait pas abrogé le principe de régularisation après 10 ans de séjour illégal en France institué par la gauche en 1998. Au début des années 2000, 80 000 étrangers ni expulsables ni régularisables avaient ainsi obtenu un titre de séjour.

 


 

  • En 2005, le contexte à droite s’étant durci, il propose lors d’une convention UMP, l’abandon de tout mécanisme de régularisation automatique, considéré comme une incitation à la criminalité des passeurs clandestins. Il avance alors le principe de l’immigration choisie pour attirer les étrangers qualifiés, en opposition à l’immigration subie, familiale, pourtant légale et protégée par les conventions internationales.

 

  • La lutte contre l’immigration clandestine devient une priorité et la loi de 2006 rend plus difficile les conditions de régularisation individuelles. Paradoxalement, la même année, il s’engage à accorder des papiers à 6 000 parents d’enfants étrangers scolarisés sur les 30 000 personnes régularisables.

 


 

  • En 2007, devenu Président de la République, sa politique se durcit à nouveau : il demande à son Ministre de l’Intérieur, Birce Hortefeux, d’atteindre l’objectif de 27 000  la reconduite à la frontière. Des milliers d’étrangers, dans le même temps, bénéficient néanmoins d’une régularisation discrétionnaire en particulier au titre du respect de la vie familiale et du travail. Une brèche s’est ouverte depuis 2007, à travers l’article 40 de la loi Hortefeux, qui accorde sous conditions, le droit de séjour aux travailleurs sans papiers qui exercent une profession dans laquelle il existe des difficultés de recrutement.

 


 

  • A l’automne 2009, la CGT lance un nouveau mouvement de grève, soutenu par une frange du patronat qui reconnaît « le rôle de variable d’ajustement que jouent les immigrés dans l’économie, notamment dans les secteurs non qualifiés et-ou pénibles comme la restauration ou le bâtiment et les travaux publics.

 


La boussole sarkozyste indique bien une nouvelle direction. Orientée au départ sur la régularisation au fil de l’eau, puis après une volte face à 180° vers la chasse aux immigrés clandestins et aux passeurs, l’aiguille s’est déplacée vers la position réalisme économique.


Reviendra-t-elle vers sa position précédente dans un an ?

 

On aimerait qu’elle se grippe.

 

J’ai dit

 

Plume solidaire.  

 

Repost 0
Plume Solidaire , écrivain public - dans Actualité de l'immigration
commenter cet article
12 juillet 2010 1 12 /07 /juillet /2010 17:00

 

 

 

http://www.ac-rennes.fr/jahia/webdav/site/academie2/groups/RECTORAT-COM_Tous/public/dossiers/humour/illettrgrd.gif



Voici un billet que j'avais trouvé sur le site Loi1901.com.

C'était avant le second plan de réduction des déficits publics du nouveau Ministre du Budget François Baroin.

Que sera-ce après qu'il sera passé par là ?

Quelqu'un a -t-il un commentaire à présenter dans la salle ?


J'ai dit

Plume Solidaire

 

 



 

Lutte contre l'illettrisme, une priorité nationale ? (27-04-2010)

 

 


« Nous recevons toujours beaucoup de courrier après chaque parution de lettrasso. Certains mails nous permettent d'enquêter sur un sujet et d'en faire un article. C'est le cas aujourd'hui. La lutte contre l'illettrisme est une priorité nationale et c'est bien. En effet, selon la dernière étude de l'Agence nationale de lutte contre l'illettrisme ANCLI, 11% de la population âgée de 18 à 65 ans vivant en France métropolitaine et ayant été scolarisée en France ne maîtrisent pas suffisamment la lecture, l'écriture, le calcul pour être autonomes dans les situations simples de la vie courante.



L'illettrisme touche de façon plus importante les personnes plus âgées (53% des illettrés ont plus de 46 ans, contre 24% moins de 35 ans). Les hommes se trouvent plus souvent que les femmes en difficulté face à l'écrit (59%). Enfin, le pourcentage d'illettrés est deux fois plus important (18 %) en zones urbaines sensibles (ZUS) et trois fois plus important (26%) chez les allocataires du RSA.



Lutter contre l'illettrisme est une priorité nationale. Du moins, peut-on l'entendre de la part du gouvernement et de nombreuses entreprises (des secteurs professionnels, tels le bâtiment ou les travaux se sont mobilisés pour aider leurs salariés à acquérir les savoirs fondamentaux). Même l'AGEFOS PME, financeur et conseil pour la formation professionnelle des PME est l'un des partenaires de l'ANLCI(1).



Le courrier reçu provient d'une association (l'oiseau lire à Saint-julien beychevelle 33250) qui effectue un magnifique travail sur le terrain et qui est reconnue par tous les acteurs de la lutte contre l'illettrisme depuis de nombreuses années. Ce courrier fait part de la réponse reçue par l'oiseau lire lors du renouvellement de sa subvention au titre du programme IRILL (convention avec le ministère du travail) que cette association reçoit depuis 2007.



Ce témoignage pose question sur l'engagement de l'Etat pour la lutte contre l'illettrisme.



Bonjour,


après entretien avec Mr xxxxx de la DIRECCTE Aquitaine(2), je vous informe des difficultés financement par subvention pour 2010.


Préalablement à la mise en oeuvre du dispositif compétences CLE(3) en 2009, la politique du Ministère de lutte contre l'illettrisme reposait essentiellement sur le dispositif IRILL(4).


Dans le cadre du contrat de plan Etat Région, la DRTEFP(5) avait également su intégrer le financement du centre de ressource, CLAP(6), et des lieux de positionnement, dit plateforme, 2 en Gironde, CLAP et COS(7) et un en Lot et Garonne," atout plie".


Dès cette année il n' y a plus d'enveloppe budgétaire pour assurer la part du financement Etat des plateformes, seule la moitié du financement est assurée encore cette année, in fine.


A côté du dispositif marchés publics compétence CLE en vigueur depuis 2009 et qui s'est substitué aux marchés APP(8) et IRILL une part de financement par subvention avait été préservé en 2009 pour les associations de bénévolat qui concourent à la lutte contre l'illettrisme, le plus souvent en milieu rural ou dans les quartiers politique de la ville, sur la base de projet innovant et qui n'entrait pas dans le principe des marchés publics.



Pour 2010 il n’y a pas d'enveloppe budgétaire prévue ou disponible pour renouveler ce financement.



Cependant, je vous conseille, à titre conservatoire, de déposer un dossier de demande de financement au cas où en cours d'année il y aurait une possibilité financière, ceci sans grand espoir malgré tout.



Je reste à votre disposition.


XXXXXX

 

 

 

Que dire de plus ? Que cette association se retrouve avec ses 5 salariés au bord du dépôt de bilan... Que tous les apprenants vont se retrouver seuls à nouveau face au handicap de l'illettrisme.


En savoir plus

Le site de l'association l'oiseau lire


(1) Agence Nationale de Lutte Contre l'Illettrisme.


(2) La Direction régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l'Emploi (DIRECCTE) est un service déconcentré sous cotutelle du Ministère du Travail, des Relations sociales, de la Famille, de la Solidarité et de la Ville et du Ministère de l'Économie, de l'Industrie et de l'Emploi.


(3) Action de formation pour la maîtrise des compétences clés favorisant l'insertion professionnelle.


(4) Le programme Insertion, Réinsertion lutte contre l'illettrisme (IRILL) vise à accompagner les bénéficiaires dans une démarche d'insertion durable et à favoriser l'adaptation ou la progression professionnelle.


(5) Les directions régionales de l'emploi, du travail et de la formation professionnelle (DRTEFP) sont en France des services déconcentrés dépendant des ministères chargés du travail et de l'emploi.


(6) Comité de Liaison des Acteurs de la Promotion ou Centre de ressources et de Liaison pour les Associations et les Porteurs de projets.


(7) Centre d'Orientation Sociale.


(8) Ateliers de Pédagogie Personnalisée.

 

…. »

 

Repost 0
Plume Solidaire , écrivain public - dans Illettrisme
commenter cet article
12 juillet 2010 1 12 /07 /juillet /2010 13:00

 

 

Je dédie cet article à Petrovka aux yeux bleus.


Et à cette voisine dont j'avais monté le dossier de demande de naturalisation en 2004/2005.




Dans les yeux des femmes serbes, comme dans les yeux des femmes du monde entier, il y a toujours la vie. Et la reconnaissance.


Les exterminateurs n'ont de nationalité ; ils veulent simplement posséder tout le territoire. Le nationalisme n’a pas d’affect. C’est une rationalisation de la haine, le sursaut d’une pulsion de domination définitive par l’élimination physique de l’adversaire.


Il n’y pas de théorisation acceptable du massacre, du génocide, du crime de guerre, du crime contre l’humanité. C’est l’expression d’une force à l’état brut, une pure violence, une énergie collective et organisée mise au service d’une forme de pouvoir.


La machine à tuer est universelle.


Globale.


Comme la finance, et sa sœur, la mafia.


Plume Solidaire

 

- - - - -


"Nous savions que les serbes ne feraient pas de prisonniers" - Alain Jupé - Ministre des Affaires Etrangères

 

 

La Bosnie commémore le quinzième anniversaire du massacre, qualifié de "génocide" par la justice internationale de 8000 personnes  à Srebrenica par les milices serbes.

 

Cette tragédie m'avait beaucoup choqué, car certaines séquences tournées sur les lieux laissaient peu de doute, pour quelqu'un qui était doué d'un peu de lucidité ou de clairvoyance, sur les faits qui allaient se dérouler au su de toute l'humanité.

 

 

Ces images montraient que l'information la plus directe, la plus explicite, ne suffisait pas pour engager une réaction militaire et humanitaire immédiate de la part des grandes puissances.

 

 

Il faut se rappeler que, ce sont encore les Etats-Unis qui sont intervenus militairement pour mettre fin, avec les bombardemants sur Belgrade, à cette guerre civile.

 

 

La France, directement impliquée à travers sa présence déterminante au sein des forces de l'Onu, n'a pas su ou souhaité intervenir efficacement au niveau international. Et c'est à un militaire, le Général Morillon qu'elle doit d'avoir sauvegardé, par défaut, son honneur.

 

 


 

"Juché sur un char aux armes des Nations unies, il salue d'une main gantée la foule incrédule. Entre les lunettes à fine monture et la jugu laire du casque, un sourire illumine le visage exténué. Après de harassantes palabres avec les assaillants serbes, Philippe Morillon vient de pénétrer sous la neige dans Srebrenica, ville coupée du monde à l'extrême est de la Bosnie, cité à l'agonie où s'entassent 60000 réfugiés aux mains et au ventre vides. Mission impossible, mission accomplie. Un temps retenu par des civils affolés, le patron des Casques bleus songe à s'éclipser, puis se ravise. «Je ne vous abandonnerai pas», jure-t-il aux reclus. De quasi-otage il devient sauveur. «Général Beau Geste» pour les officiers britanniques, «héros accidentel» ou Don Quichotte pour les mauvais esprits, «Oncle Morion» pour les enfants de Srebrenica. Là-bas, une avenue lui sera dédiée. «Croire et oser»: pour titrer ses Mémoires, le général Morillon emprunte sa devise au général de Lattre, son modèle. Lui a osé croire. On loue à juste titre sa bravoure. Même si le panache de ce «quatre-étoiles» hors norme tient lieu de cache-misère à l'impuissance des nations".

 

L'Express du 23 décembre 1993


 

Aujourd'hui encore, dans le fait d'avoir compris ce qui se produisait sous mes yeux de téléspectateur,  je me sens encore témoin passif et un peu coupable de n'avoir rien pu faire.

 

Mais complice, sûrement pas.

 

J'ai dit

 

Plume Solidaire

 


 


 

 

http://images-booknode.com/book_cover_srebrenica,_un_genocide_annonce_14148_250_400


 

 

Source : revuebanquelibrairie


Srebrenica Un génocide annoncé Ce sont plus de plus de huit mille hommes de la zone de sécurité de Srebrenica (soi-disant protégée par l'ONU), que les forces de Milosevic, Karadzic et Mladic ont exécutés en quelques jours, en juillet 1995.

À deux heures et demi de Paris, ce massacre est le plus important commis en Europe depuis les crimes nazis.

 


Le dernier génocide européen du XXe siècle. Des politiques, diplomates et militaires interrogés par l'auteur ont avoué les lâchetés et les complicités qui ont laissé le crime s'accomplir.

 


Depuis, le mensonge officiel « On ne savait pas, on ne pouvait pas savoir » n'a plus cours : en fait, la chute de l'enclave était prévue et les massacres prévisibles.

 


Pas un responsable qui n'ait su qu'ils étaient en cours, alors qu'il était temps de sauver des milliers de vies humaines.

 


Mais pas un ne tentera de les arrêter. Entre raisons, secrets et crimes d'État, Srebrenica, un génocide annoncé révèle un scandale politique dans lequel sont impliqués l'ONU de Boutros Boutros-Ghali et de Kofi Annan, et une communauté internationale dont les dirigeants sont alors François Mitterrand, John Major et Bill Clinton ; mais aussi la « chambre sans vue » du Conseil de sécurité, les Services secrets, les mafias balkaniques, et la propagande de la presse révisionniste.

 


Telle une enquête policière implacable, il démontre la trahison internationale et accuse les coupables.

 



Editeur : Flammarion (Paris) (16 septembre 2005)
Collection :
 Broché, 24 x 16 cm, 430 pages
N° ISBN :
 2-08-068790-5
N° EAN :
 9782080687906

 

 - - - - - - -

 

Décoration /

Radovan Karadzic, le chef politique des Serbes de Bosnie, jugé à La Haye pour génocide, a été décoré, samedi, par son parti. Le parti démocratique serbe, qui a organisé cette cérémonie pour marquer le 20 e anniversaire de sa fondation, a également décoré le président de l’assemblée des Serbes de Bosnie pendant la guerre, Momcilo Krajisnik, condamné à 20 ans de prison pour crimes de guerre. Les médailles ont été remises à l’épouse de Radovan Karadzic, Mme Ljiljana Zelen-Karadzic, et au frère de Momcilo Krajisnik, Mirko.

Source : le bienpublic

 


 

Lire aussi l'article de Dzana.net - La Bosnie sur le net

 

 

 


Repost 0
Plume Solidaire , écrivain public - dans Bibliothèque et star système
commenter cet article

Qui Suis-Je ?

  • : Plumeacide, le blog de Plume Solidaire, écrivain public
  • Plumeacide, le blog de Plume Solidaire, écrivain public
  • : C'est une histoire de fraternité républicaine et d'amitié avec celles et ceux qui s'embrouillent avec les chiffres et les lettres.
  • Contact

Allo, y a quelqu'un là ?

 
 
 
  un compteur pour votre site  J'ai mis un compteur pour que vous ne vous sentiez pas trop seul(e) dans cet endroit isolé.
 
 
 
Plumeacide poursuit doucement mais sûrement son voyage dans la blogosphère, et va vers son deuxième millionième visiteur ! Mââgique !
 
 
 

  
2 objectifs et 10 règles pour l'écrivain public

Cliquer pour voir le diaporama

 
 
 
 
Bonne visite et à bientôt
espère-je !
 
 

Chercher Un Article ?

Petites conférences...

du petit professeur Plume Solidaire à l'occasion des Journées de formation des écrivains publics

 

 

Réflexion et débat à propos de l'éthique et de la déontologie de l'écrivain public bénévole - article 1 

 

- article 2

 

- article 3

Session du 7 mai 2011 -  Saison I


Rédiger vite et bien

Session du 7 mars 2012 -  Saison II

 

L'intitulé de cette formation est une boutade! Plus sérieusement le contenu propose deux parties:
1ère partie
- L'organisation de l'accueil et du fonctionnement des permanences d'écrivains publics
- L'accueil des usagers et le début de l'entretien
2ème partie
- Les différents types de démarches
- Les étapes des démarches
- La rédacton de la lettre

 

 Orienter les usagers
Session du 23 mars 2013 -  Saison III

Recours - Historique - Note
Session du 1 décembre 2012 -  Saison III

Médiateurs et conciliateurs
Session du 1 décembre 2012 -  Saison III

Invalidité et handicap
Session du 2 février 2013 -  Saison III

 
Le logement social à Paris 
Session du 25 janvier 2014 -  Saison IV 

 

Témoignage sur l'expérience de la formation d'AIDEMA19 à la 2ème rencontre entre écrivains publics franciliens

Samedi 14 mars 2015 
 
 

Pourquoi me bouge je ?

Le monde n'est pas
difficile à vivre à cause
de ceux qui font le mal,
mais à cause de ceux
qui regardent
et laissent faire

Albert Einstein

Le Dossier de Monsieur K

 

charlot.jpg

Le Film de l'immigration

  25839 71896

Un film de 40 minutes pour deux siècles d’immigration en France. 

 

Source :

Cité nationale de l'histoire de l'immigration

Quel temps sur Belleville ?