Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 septembre 2010 6 18 /09 /septembre /2010 18:00

 

 

 

ARTELIVE WEB


 

 

Création : Yann Tiersen présente Dust Lane à la Route du Rock

 

 

 

Filmé le 13/08/2010 à Fort St-Père


Régional de l'étape, Yann Tiersen est de retour. Après ses albums studio (notamment "Le Phare" en 1998 et "Les Retrouvailles" en 2005) et son travail sur la bande originale du "Fabuleux destin d'Amélie Poulain" (2001) qui lui a valu une reconnaissance mondiale, il a travaillé avec Ken Thomas (Sigur Rós, M83, Moby). Le résultat - "Dust Lane" - sortira en octobre. Il marque l'incorporation de synthés analogiques et de textures électroniques vintage dans la musique de Yann Tiersen, qui le décrit ainsi : "Un voyage sur le chemin de poussière qui mène à la mort. Pas quelque chose de triste, plutôt une expérience colorée, parfois douloureuse mais surtout joyeuse : La vie !".

 

 

Il présente donc une création originale de "Dust Lane" avec une formation exclusive d'une quinzaine de musiciens (dont Matt Elliott, Josh T. Pearson, Laetitia Shériff) à la Route du Rock à Saint Malo après une résidence d'une semaine début août à L'Antipode de Rennes.

 

 

 

 

 

 

 


  • Réalisateur : Bui Lê Quang
  • Cadreurs : Aurélie Crete, Damien Tardivel, Eric Thomas, Christophe Penven, Sandrine Fournier
  • Production : Sombrero & Co - Eric Hallier
  •  Fabrice Gefflot (directeur photo)

 

 

Repost 0
Plume Solidaire , écrivain public - dans Ciné - Vidéo - Radio
commenter cet article
18 septembre 2010 6 18 /09 /septembre /2010 17:00

 

 

 

 

Repost 0
Plume Solidaire , écrivain public - dans Ciné - Vidéo - Radio
commenter cet article
17 septembre 2010 5 17 /09 /septembre /2010 17:00

 

Dépêche AFP
Diane Falconer
06/09/2010 12:04


PARIS (AFP) - L'illettrisme, un handicap vécu comme une honte par 3 millions de Français


"A 43 ans, quand j'ai réussi à écrire de mes propres mains, c'était comme un chef-d'oeuvre, comme un peintre qui termine une toile", raconte Jean-René Mahé, un ancien illettré qui a longtemps caché son handicap avant de créer son association de lutte contre l'illettrisme.


En France, l'illettrisme touche, selon l'Insee, 3,1 millions de personnes, soit 9% de la population âgée de 18 à 65 ans, qui ont été scolarisées en France ou dans un pays francophone et rencontrent des difficultés dans la vie quotidienne pour écrire une liste de course, faire des démarches administratives, trouver son chemin sur une carte...


"On souffre beaucoup quand on a conscience de son handicap. On a toujours besoin d'un tiers", explique Jean-René, 54 ans, fondateur de l'association Addeski ("réapprendre" en breton), basée en Bretagne, à deux jours de la journée internationale de l'alphabétisation, mercredi 8 septembre.


Comme lui, tous les illettrés ont été scolarisés, mais ne maîtrisent pas, ou plus, les compétences de base pour lire, écrire ou compter. Selon l'Insee, les trois-quarts d'entre eux ont le français pour langue maternelle.


"Dès 6 ans, je me suis rendu compte que face à la lecture, j'étais devant un mur infranchissable", déclare-t-il.


A 16 ans, il quitte l'école pour travailler dans une usine d'abattage de volailles. Mais après 28 années de travail à la chaîne et de manutention, son corps est trop abîmé et son épaule devient inutilisable. Il est licencié.


"Ca a été les années les plus noires de ma vie. Impossible de rebondir. Je savais écrire mon nom, mon prénom et c'est tout. J'étais incapable d'écrire mon adresse. Il me fallait parfois un quart d'heure pour écrire un mot, se souvient-il. Et puis j'en avais marre de me battre, de me cacher."


Souvent, les illettrés vivent leur handicap dans la honte et utilisent des techniques de contournement subtiles pour ne pas dévoiler leurs difficultés. "Quand je devais me déplacer en voiture, j'attendais d'être à 25 km de chez moi pour demander mon chemin et avouer que je ne savais pas lire", reconnaît-t-il.


Dans son entourage, peu suspectent son problème, qu'il cache même un temps à sa femme et ses enfants avant d'oser franchir le pas et s'inscrire à des cours de lecture.


Xavier Péron est écrivain public au sein de l'association Aidema ("Aide aux démarches administratives") à Paris (XIXe). Il s'occupe souvent de personnes illettrées, voire totalement analphabètes, qui ont besoin d'aide pour lire un courrier, contester une contravention ou faire une demande de logement.


"La première fois qu'ils viennent, certains sont intimidés, ils portent une souffrance par rapport à leurs problèmes. Beaucoup font un complexe d'infériorité. En fait, ils cherchent tout simplement à être considérés, traités d'égal à égal", déclare-t-il.



Avec son association, il tente de rendre les gens plus autonomes et leur redonner confiance en organisant des initiations à internet ou des visites culturelles.


"Dans la société, les illettrés sont la catégorie la plus défavorisée et la moins respectée", constate Jean-René, dépité.


Pourtant, contrairement aux idées reçues, plus de la moitié (57%) ont un emploi et environ 8% des personnes qui travaillent sont illettrées, selon l'Insee.


"J'ai passé un demi-siècle sans savoir lire, déclare-t-il. Je me suis dit, +un jour, je serai le porte-parole des illettrés+." C'est ainsi qu'en 2003, il crée l'association de lutte contre l'illettrisme, Addeski, basée à Morlaix (Finistère). Aujourd'hui, il souhaite écrire une autobiographie pour raconter son parcours.


Repost 0
Plume Solidaire , écrivain public - dans Revue de presse
commenter cet article

Qui Suis-Je ?

  • : Plumeacide, le blog de Plume Solidaire, écrivain public
  • Plumeacide, le blog de Plume Solidaire, écrivain public
  • : C'est une histoire de fraternité républicaine et d'amitié avec celles et ceux qui s'embrouillent avec les chiffres et les lettres.
  • Contact

Allo, y a quelqu'un là ?

 
 
 
  un compteur pour votre site  J'ai mis un compteur pour que vous ne vous sentiez pas trop seul(e) dans cet endroit isolé.
 
 
 
Plumeacide poursuit doucement mais sûrement son voyage dans la blogosphère, et va vers son deuxième millionième visiteur ! Mââgique !
 
 
 

  
2 objectifs et 10 règles pour l'écrivain public

Cliquer pour voir le diaporama

 
 
 
 
Bonne visite et à bientôt
espère-je !
 
 

Chercher Un Article ?

Petites conférences...

du petit professeur Plume Solidaire à l'occasion des Journées de formation des écrivains publics

 

 

Réflexion et débat à propos de l'éthique et de la déontologie de l'écrivain public bénévole - article 1 

 

- article 2

 

- article 3

Session du 7 mai 2011 -  Saison I


Rédiger vite et bien

Session du 7 mars 2012 -  Saison II

 

L'intitulé de cette formation est une boutade! Plus sérieusement le contenu propose deux parties:
1ère partie
- L'organisation de l'accueil et du fonctionnement des permanences d'écrivains publics
- L'accueil des usagers et le début de l'entretien
2ème partie
- Les différents types de démarches
- Les étapes des démarches
- La rédacton de la lettre

 

 Orienter les usagers
Session du 23 mars 2013 -  Saison III

Recours - Historique - Note
Session du 1 décembre 2012 -  Saison III

Médiateurs et conciliateurs
Session du 1 décembre 2012 -  Saison III

Invalidité et handicap
Session du 2 février 2013 -  Saison III

 
Le logement social à Paris 
Session du 25 janvier 2014 -  Saison IV 

 

Témoignage sur l'expérience de la formation d'AIDEMA19 à la 2ème rencontre entre écrivains publics franciliens

Samedi 14 mars 2015 
 
 

Pourquoi me bouge je ?

Le monde n'est pas
difficile à vivre à cause
de ceux qui font le mal,
mais à cause de ceux
qui regardent
et laissent faire

Albert Einstein

Le Dossier de Monsieur K

 

charlot.jpg

Le Film de l'immigration

  25839 71896

Un film de 40 minutes pour deux siècles d’immigration en France. 

 

Source :

Cité nationale de l'histoire de l'immigration

Quel temps sur Belleville ?