Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 octobre 2010 4 07 /10 /octobre /2010 17:00

 

http://immigration.blogs.liberation.fr/.a/6a0105359005f8970c0133f4a3d661970b-pi Denoël, 30-09-2010 176 pages ISBN 9782207109113

 

13,51 €

 

 

 

 

 

 

 

 

« Les tribulations injustes, humiliantes et détestables des français,

 brutalement soupçonnés d’usurpation d’une nationalité sont ils avaient jusqu’à présent possédés l’état et les documents. »

 

Philippe Meyer – Chronique de France Culture du mardi 6 octobre 2010

 

 

 

 

Présentation de l'éditeur

En 2010, en France, un nom « à consonance israélite » éveille les soupçons de l’administration.

 


 

En 2010, en France, un militaire noir n’est pas un Français comme les autres.

 


En 2010, en France, un sous-préfet peut enjoindre à un Français de naissance de demander une carte de séjour.

 


En 2010, en France, si les hasards de la vie vous ont fait naître à l’étranger ou si votre histoire familiale trouve ses racines à l’étranger, y compris les anciennes colonies, un acte aussi banal qu’une demande de passeport vire au calvaire et à l’humiliation. Il vous faudra alors prouver que vous êtes français, mais comment prouver une évidence qui vous accompagne depuis la naissance ?

 


Au fil des années, les témoignages de recalés de la nationalité se sont accumulés. Aujourd’hui, devant l’exaspération croissante, le ministère de l’Intérieur affirme, contre toute évidence et en empiétant sur les prérogatives de la justice, que l’administration est moins tatillonne... tout en menaçant de déchéance de leur nationalité les « Français d’origine étrangère ».

 

On n’empêche pas un pyromane de jouer avec le feu au risque de mettre le feu à la maison.

 


Bien plus qu’une simple tracasserie administrative, cette suspicion d’usurpation interroge sur la nation (la nationalité française serait-elle si précieuse ?) et sur soi-même (si je ne suis pas français, que suis-je ?).

 


Lire aussi :


La Gazette des Communes 

 

Libération, l’article de Catherine Coroller du 4 octobre 2010 : Français ? ça reste à prouver


Ses autres articles sur le même sujet

 

 

 



Catherine Coroller
envoyé par franceinter. - Regardez les dernières vidéos d'actu.
Repost 0
Plume Solidaire , écrivain public - dans Bibliothèque et star système
commenter cet article
6 octobre 2010 3 06 /10 /octobre /2010 17:00

 

 

 

 

 

 

Source : .zoom-cinema

 

 

 

♥              bof (pas de billet sur Plumeacide) 

 ♥            ah ouais quand même (bien)

♥         top (très bien)

♥    pire que top (trop rare)

♥  des comme ça y en a qu'un par siècle

 


 

Ciné : « Un Homme qui crie »,  du Tchadien Mahamat-Saleh Haroun

 

 

Compilation des articles de

 

RFI et LEMONDE| 17.05.10 |  •  Mis à jour le 30.09.10 |

 

 

 

 

 

 

 

Un homme qui crieest le premier film d'Afrique noire à être sélectionné dans cette compétition cannoise depuis treize ans (Kini et Adams, d'Idrissa Ouedraogo, l'y précéda pour le Burkina Faso). On a moins rappelé que Mahamat Saleh Haroun porte quasiment seul sur ses épaules le poids de représenter son pays, le Tchad (en proie depuis son indépendance en 1960 à la rémanence de la guerre civile), dans le concert cinématographique des nations.

(…)

Comme dans ses précédents films Abouna (2002) et Daratt (2007), le cinéaste creuse la thématique de la relation père fils – et ses possibles corolaires : l’abandon, la disparition, la trahison. Une histoire déchirante, un beau film inspiré d’un poème du Martiniquais Aimé Césaire. 

 

Dans un hôtel de N’Djamena, Adam, un vieux maître nageur, se voit signifier par la nouvelle directrice chinoise de l’hôtel, que son fils est nommé responsable de la piscine à sa place. Blessé à mort, il perd le goût de vivre, tandis que grondent les premiers échos de la guerre civile.

(...)

)Mahamat-Saleh Haroun braque sa caméra sur le personnage d’Adam. Peu à peu, on voit ce vieil homme pétri de valeurs, sombrer dans la colère et la frustration, jusqu’à commettre l’irréparable.


(...)  son chef de quartier, le harcèle pour qu'il participe à "l'effort de guerre". Faute d'argent, lui dit-il, un patriote envoie ses enfants à la guerre.

 


La blessure narcissique d'Adam, la pression collective dont il fait par ailleurs l'objet vont le conduire à la pire des décisions, le sacrifice de son enfant. C'est l'une des principales qualités du film que d'avoir introduit ce motif primitif, tout empli d'effroi mythologique, dans un récit contemporain et circonstancié.

 


Mise en scène de manière épurée, frontale, presque rugueuse, cette idée confère à Un homme qui crie une dimension à la fois intemporelle et universelle, qui fait s'entrechoquer, à travers le thème de la filiation, l'archaïsme des premiers temps de l'humanité et l'apocalypse qui menace de l'engloutir. Une bonne image de la guerre, qui ne dévore jamais que ses enfants.

 


 

 

Homme-qui-crie_Affiche_0.jpg

Repost 0
Plume Solidaire , écrivain public - dans Ciné - Vidéo - Radio
commenter cet article
5 octobre 2010 2 05 /10 /octobre /2010 17:00

 

 

http://www.mairie9.paris.fr/mairie09/document?id=15350&id_attribute=111

 

 

 

J'ai une admiration particulière pour cette dame qui, depuis que son mari l'a quittée s'est entièrement consacrée à l'éducation et à la réussite scolaire de ses cinq enfants.

 

Les deux aînés viennent d'achever leurs études supérieures, l'un est diplômé de HEC, l'autre d'un école d'ingénieur informatique réputée.

 

J'ai dit

 

Plume Solidaire

 

 

 

- - - - - -

 

 

 

 

Madame .................

.............................

Esc B, Bât 1

75019 PARIS

CASVP de la Ville de PARIS

Service Familles

75019 PARIS

 

 

 

Paris le 29 juillet 2010

 

 

OBJET : Paris Logement –Familles

Référence : Foyer ... – Suivi par ....

 

Madame, Monsieur,

 

 

J’accuse réception du courrier du 26 juin me demandant de vous faire parvenir les 3 dernières fiches de paie, les notifications du Pôle Emploi ou le montant du RSA concernant mes deux fils .....et .......


 

Je percevais une aide au logement prenant en compte ma situation de mère seule avec cinq enfants à charge.


 

Pour reconduire ce soutien les pièces précédemment citées me sont demandées.


 

Je vous informe que mes deux fils aînés, respectivement âgés de 28 et 26 ans viennent d’achever leurs études supérieures en juin dernier. Ils ont trouvé une activité salariée transitoire début juillet, dans l’attente de trouver un poste dans leur future branche professionnelle. Leur objectif commun est de rembourser les crédits qu’ils ont  contracté l’un et l’autre cette année pour financer leurs études.


 

Par ailleurs ils m’ont fait savoir qu’ils souhaitent louer un appartement en colocation et consacrer leurs revenus pour faire face à leurs obligations en matière de caution locative, d’achats  de mobiliers…


 

Pour ces motifs, je ne puis espérer de soutien financier de mes enfants dans la période actuelle.


 

Ma fille J...., née le .. mai 1990, a eu 20 ans cette année. Je ne perçois plus depuis le 1 mai 2010 d’allocations familiales, deux de mes trois enfants à charge étant désormais âgés de plus de 20 ans. 


 

J’ai également fait une déclaration de Main Courante au Commissariat de Police le 20 juillet  pour signaler le fait que je n’ai pas reçu le versement de ma pension alimentaire le 5 juillet.


 

Mon unique ressource pour le mois de juillet 2010 est l’Allocation Spécifique de Solidarité d’un montant 454 €.


 

Dans la même période, je dois honorer la facture des Frais de Scolarité de mon fils D.. pour un montant de 443 €, et l’avis d’échéance annuelle de mon assurance habitation d’un montant de 241 €.


 

Compte tenu de mes difficultés pour assumer ces charges financières, je sollicite le renouvellement de l’aide Paris Logement- Logement-Familles.


 

Dans l’attente d’un examen bienveillant de ma situation, et d’une suite favorable à ma démarche.


 

Je vous prie de croire, Madame, Monsieur, en l’assurance de mes sentiments respectueux.

Repost 0
Plume Solidaire , écrivain public - dans Lettres logement
commenter cet article

Qui Suis-Je ?

  • : Plumeacide, le blog de Plume Solidaire, écrivain public
  • Plumeacide, le blog de Plume Solidaire, écrivain public
  • : C'est une histoire de fraternité républicaine et d'amitié avec celles et ceux qui s'embrouillent avec les chiffres et les lettres.
  • Contact

Allo, y a quelqu'un là ?

 
 
 
  un compteur pour votre site  J'ai mis un compteur pour que vous ne vous sentiez pas trop seul(e) dans cet endroit isolé.
 
 
 
Plumeacide poursuit doucement mais sûrement son voyage dans la blogosphère, et va vers son deuxième millionième visiteur ! Mââgique !
 
 
 

  
2 objectifs et 10 règles pour l'écrivain public

Cliquer pour voir le diaporama

 
 
 
 
Bonne visite et à bientôt
espère-je !
 
 

Chercher Un Article ?

Petites conférences...

du petit professeur Plume Solidaire à l'occasion des Journées de formation des écrivains publics

 

 

Réflexion et débat à propos de l'éthique et de la déontologie de l'écrivain public bénévole - article 1 

 

- article 2

 

- article 3

Session du 7 mai 2011 -  Saison I


Rédiger vite et bien

Session du 7 mars 2012 -  Saison II

 

L'intitulé de cette formation est une boutade! Plus sérieusement le contenu propose deux parties:
1ère partie
- L'organisation de l'accueil et du fonctionnement des permanences d'écrivains publics
- L'accueil des usagers et le début de l'entretien
2ème partie
- Les différents types de démarches
- Les étapes des démarches
- La rédacton de la lettre

 

 Orienter les usagers
Session du 23 mars 2013 -  Saison III

Recours - Historique - Note
Session du 1 décembre 2012 -  Saison III

Médiateurs et conciliateurs
Session du 1 décembre 2012 -  Saison III

Invalidité et handicap
Session du 2 février 2013 -  Saison III

 
Le logement social à Paris 
Session du 25 janvier 2014 -  Saison IV 

 

Témoignage sur l'expérience de la formation d'AIDEMA19 à la 2ème rencontre entre écrivains publics franciliens

Samedi 14 mars 2015 
 
 

Pourquoi me bouge je ?

Le monde n'est pas
difficile à vivre à cause
de ceux qui font le mal,
mais à cause de ceux
qui regardent
et laissent faire

Albert Einstein

Le Dossier de Monsieur K

 

charlot.jpg

Le Film de l'immigration

  25839 71896

Un film de 40 minutes pour deux siècles d’immigration en France. 

 

Source :

Cité nationale de l'histoire de l'immigration

Quel temps sur Belleville ?