Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 décembre 2011 6 10 /12 /décembre /2011 18:00

 

 

 

 

 

Mémoires d'immigrés, l'héritage maghrébin, est primée en 1998 comme meilleur documentaire, Golden Gate Award au San Francisco International Film  Festival.Ces témoignages relatent l'histoire des immigrés maghrébins venus en France lors des pénuries de main d'œuvre.



Trois ans d'enquête, six mois de tournage et neuf de montage furent nécessaires à Yamina Benguigui pour réaliser Mémoires d'immigrés.

 

L'héritage maghrébin, un documentaire en trois volets -- « Les pères », « Les mères », « Les enfants » -- associant témoignages, images d'archives (CNDP, Pathé, INA) et images personnelles.

 

Le film est présenté une première fois sur Canal + au mois de mai 1997, puis diffusé en salles en février 1998. Il sera ensuite régulièrement programmé en région, la plupart du temps en présence de la réalisatrice. Salué par la critique, il reçut, en 1998, le 7 d'Or du Documentaire en France et un Golden Gate Award au San Francisco International Film Festival. Un ouvrage en a été tiré ; il fut publié aux éditions Canal Plus (1997).

 

Après son passage à la télévision et la publication d'articles de presse le concernant, des (télé)spectateurs et/ou des lecteurs -- que, par commodité, nous nommerons des « spectateurs-écrivants » -- envoyèrent des courriers à Yamina Benguigui. Une partie de ceux-ci (vingt-cinq) constitue le corpus de la présente contribution. Faisant partie des archives privées de Yamina Benguigui -- qui, par ailleurs, ne sait combien de lettres elle a précisément reçues --, ces courriers nous ont été présentés comme étant les seuls communicables. S'il est donc impossible de savoir s'ils sont représentatifs d'un ensemble plus large -- question qui d'ailleurs n'est pas au centre du propos -- ils permettent néanmoins d'approcher un aspect de la réception, ancré dans un jeu d'influences réciproques entre la réalisatrice et les spectateurs d'autant plus prégnant que la question de l'ethos biographique y est en partie contrôlée par la première.

Repost 0
Plume Solidaire , écrivain public - dans Ciné - Vidéo - Radio
commenter cet article
9 décembre 2011 5 09 /12 /décembre /2011 18:00

 

7ème épisode dimanche 11 décembre  sur France 5 à 22h00

 

 

film1 gd

 

 

 

 

Vous aimez la réalité quand elle rejoint la fiction ?

 

Les listings des clients cachés de Clearstram, la  vente des Mirages à Taïwan, la haine impitoyable entre Alain Gomez, patron de Thomson, et Jean Luc Lagardère patron du groupe Matra-Hachette, qui deviendra EADS numéro trois mondial de l'armement sous l'impulsion du Président de la République Jacques Chirac et du Premier Ministre Lionel Jospin.

 

Patron de Thomson débarqué par Jacques Chirac, car ayant financé la campagne électorale d'Edouard Baladur et le Parti Socialiste, sans avoir prévu la candidature de Chirac.

 

L'admiration sans limite de Jean Louis Gergorin pour Jean Luc Lagardère; la personnalité et l'influence exercée par Imad Lahoud sur Gergorin.

 

Cette réalité se lit comme un roman qui mêle les passions et les haines, la fidélité aveugle et la paranoïa, les solidarités - les frères Lahoud - et les manipulations, avec la conquête des marchés mondiaux, le pouvoir politique, l'espionnage...

 

Il ne manque que...les femmes dans cette histoire franco française aux enjeux mondiaux.

 

Une série absolument passionnante démontée pièce par pièce avec clarté par Vanessa Ratigner et Pierre Péan.

 

Le 6 ème épisode  est censé être accessible en visionnement libre sur France 5  jusqu'au 11 décembre et effectivement visible sur Pluzz.fr: Manipulations.


 

 

  Plume Solidaire

Repost 0
Plume Solidaire , écrivain public - dans Actualité
commenter cet article
9 décembre 2011 5 09 /12 /décembre /2011 10:10

 

valise-diplo.png

 

 

Avant toute chose,  lire l'article : Diplomate étranger : demande d'information sur sa situation

 

- - - - - -

 

Toujours aussi élégant, il attendu son tour patiemment et discrètement.

 

Son visage me dit quelque chose...Mais quoi donc ?

 

Une fois assis face à face, il me regarde en souriant et la mémoire me revient :

 

- Ah je crois que je vous reconnais. Seriez-vous le diplomate de l'Ambassade de (tuuut) à Paris, affecté à l'administration centrale du Ministère des Affaires Etrangères de votre pays, qui attendait les billets d'avion pour votre famille et la prise en charge du déménagement vers votre capitale ?

 

- Oui vous avez trouvé c'est bien moi ! Et j'ai pris trois jours de congés pour venir en France uniquement pour venir vous voir !

 

Je ne comprends pas très bien où il veut en venir mais je sens que mon ego entre dans une phase de jubilation intense que je m'abstiens de maîtriser.

 

- Vous dîtes cela pour me faire plaisir ! Mais dîtes-moi comment se sont terminées vos difficultés avec votre administration ?

 

- Et bien, après sept mois de relance auprès de ma hiérarchie qui n'avait aucune instruction concernant mes demandes, et toujours bloqué à Paris, j'ai été révoqué parce que je n'avais pas pris mes nouvelles fonctions au Ministère. Alors j'ai pris l'avion pour rencontrer les responsables du Ministère auxquels j'ai présenté votre courrier. Ils m'ont dit qu'il s'agissait d'une erreur. Après trente ans de bons et loyaux services, j'ai été immédiatement réintégré avec le paiement de mes sept mois d'arriérés de salaire et deux billets d'avion pour mon épouse et moi-même, sans passage devant le Conseil de Discipline. Et à mon avis c'est grâce à votre lettre que j'ai pu régler la situation.

 

Aujourd'hui je viens vous voir parce que j'ai du contracter des crédits auprès de ma banque pendant la période où j'étais sans revenus à Paris...

 

Ayant toujours honoré le paiement de ses mensualités, l'huissier lui a conseillé de faire un courrier pour demander l'étalement du remboursement du solde de ses crédits.

 

Et à mon avis, ça va l'faire !

 

J'ai dit

 

Plume Solidaire


Repost 0
Plume Solidaire , écrivain public - dans Chronique des permanences
commenter cet article

Qui Suis-Je ?

  • : Plumeacide, le blog de Plume Solidaire, écrivain public
  • Plumeacide, le blog de Plume Solidaire, écrivain public
  • : C'est une histoire de fraternité républicaine et d'amitié avec celles et ceux qui s'embrouillent avec les chiffres et les lettres.
  • Contact

Allo, y a quelqu'un là ?

 
 
 
  un compteur pour votre site  J'ai mis un compteur pour que vous ne vous sentiez pas trop seul(e) dans cet endroit isolé.
 
 
 
Plumeacide poursuit doucement mais sûrement son voyage dans la blogosphère, et va vers son deuxième millionième visiteur ! Mââgique !
 
 
 

  
2 objectifs et 10 règles pour l'écrivain public

Cliquer pour voir le diaporama

 
 
 
 
Bonne visite et à bientôt
espère-je !
 
 

Chercher Un Article ?

Petites conférences...

du petit professeur Plume Solidaire à l'occasion des Journées de formation des écrivains publics

 

 

Réflexion et débat à propos de l'éthique et de la déontologie de l'écrivain public bénévole - article 1 

 

- article 2

 

- article 3

Session du 7 mai 2011 -  Saison I


Rédiger vite et bien

Session du 7 mars 2012 -  Saison II

 

L'intitulé de cette formation est une boutade! Plus sérieusement le contenu propose deux parties:
1ère partie
- L'organisation de l'accueil et du fonctionnement des permanences d'écrivains publics
- L'accueil des usagers et le début de l'entretien
2ème partie
- Les différents types de démarches
- Les étapes des démarches
- La rédacton de la lettre

 

 Orienter les usagers
Session du 23 mars 2013 -  Saison III

Recours - Historique - Note
Session du 1 décembre 2012 -  Saison III

Médiateurs et conciliateurs
Session du 1 décembre 2012 -  Saison III

Invalidité et handicap
Session du 2 février 2013 -  Saison III

 
Le logement social à Paris 
Session du 25 janvier 2014 -  Saison IV 

 

Témoignage sur l'expérience de la formation d'AIDEMA19 à la 2ème rencontre entre écrivains publics franciliens

Samedi 14 mars 2015 
 
 

Pourquoi me bouge je ?

Le monde n'est pas
difficile à vivre à cause
de ceux qui font le mal,
mais à cause de ceux
qui regardent
et laissent faire

Albert Einstein

Le Dossier de Monsieur K

 

charlot.jpg

Le Film de l'immigration

  25839 71896

Un film de 40 minutes pour deux siècles d’immigration en France. 

 

Source :

Cité nationale de l'histoire de l'immigration

Quel temps sur Belleville ?