Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 décembre 2012 4 13 /12 /décembre /2012 18:00

 

Lire l'article - Les rétifs et les errants : Le commerçant chinois - 1

 

Pour situer cette affaire dans un cadre plus général, on lira avec intérêt l'article ci-dessous du magazine Le Point publié le 23 août 2012 : L'intrigante réussite : les secrets de la florissante et secrète communauté de Wenzhou.

 

 

 

Paris-2008-12-novembre-024.jpg

 

Monsieur ..................

...............................

94400 ...............

 

Madame ou Monsieur le Procureur

Tribunal de Grande Instance de ........

 

 

Paris le 8 octobre 2012

 

OBJET : demande de restitution

N° de parquet : ..............

Jugement : contradictoire .. octobre 2012 -  9ème Chambre

 

Lettre recommandée avec AR

 

Madame, Monsieur le Procureur,

 

J’ai fait l’objet de la condamnation indiquée en référence et j’ai  acquitté ce jour une amende d’un montant de 872 euros , auprès de la Trésorerie Val de Marne Amendes de ........

 

Le .. août, lors de la perquisition de la Police à mon domicile, des Tickets Restaurant pour une valeur de 1 700 € – mille sept cents euros –, et une somme en espèces d’un montant de 1 000 € – mille euros – ont été saisis.

 

Je me permets de solliciter par la présente la restitution de ces biens.

 

Comptant sur une mesure de bienveillance à mon égard,

 

Je vous prie de croire, Madame, Monsieur le Procureur, en l’assurance de ma considération distinguée.

 

PJ :

 Déclaration de Recette N° .... - Trésorerie Val de Marne Amendes de ......

 

TGI de ... – relevé de condamnation pénale du .. octobre 2012

 

- - - - - - - - - - - 

 

Wenzhou est une ville portuaire située à 400 km au sud de Shanghai dans une des provinces les plus petites, les plus peuplées mais aussi la plus riche de Chine : le Zhejiang (44 millions d’habitants, avec 7 millions pour la région de Wenzhou dont plus d’un million d’habitants dans la ville elle-même).

 

Avec environ 400 000 entreprises privées, Wenzhou est depuis longtemps reconnue pour sa forte concentration d’entrepreneurs. La ville est vaste, tentaculaire, et parsemée de petites usines familiales, qui produisent toutes sortes d’objets, et ce dans des quantités impressionnantes. Boutons, sacs, chaussures, lunettes – surtout des lunettes en fait, la production de la ville est multiple (jolpress).

 

 

 

 

Le Point 23 août 2012

Repost 0
Plume Solidaire , écrivain public - dans Chronique des permanences
commenter cet article
11 décembre 2012 2 11 /12 /décembre /2012 18:00

Une joie de vivre contagieuse, une volonté farouche de vivre en accord avec ses désirs, un goût prononcé pour le plaisir et la liberté.

Ou le bonheur de vivre sa vie comme on veut.

Un film revigorant et émouvant.

A conseiller vivement aux homophobes. Pour les rendre plus gais...


 

♥♥♥              top (très bien)

 

              bof 

♥♥              ah ouais quand même (bien)

♥♥♥              top (très bien)

♥♥♥♥♥             pire que top (trop rare)

♥♥♥♥♥♥              des comme ça y en a qu'un par siècle

 

 

 

 

Repost 0
Plume Solidaire , écrivain public - dans Ciné - Vidéo - Radio
commenter cet article
10 décembre 2012 1 10 /12 /décembre /2012 18:00

"Nous avons pris entre 30 à 40 ans de retard en matière de lutte contre la pauvreté et l'exclusion (...) Personnellement j'ai toujours l'impresson que cela n'a jamais été considéré comme une priorité". Ainsi s'exprimait lundi 10 décembre, Etienne Pinte, président du Conseil National des politiques de Lutte contre la Pauvreté et l'Exclusion sociale, en entamant son interview à la fin du journal de 12h30 sur France Culture.

 

"La pauvreté s'étend en France, 14% de la population vit avec moins de 964 € par mois. En deux ans se sont 800 000 personnes qui ont basculé sous ce seuil de pauvreté (..) 7 personnes sur 10 pouvant bénéficier du RSA ne le demandent pas" (Journal de 12h30).

 

Plus de 4 millions de personnes vivent actuellement avec moins de 600 € par mois.

 

Tandis que s'ouvrait le matin même la Conférence Nationale contre la Pauvreté et pour l'inclusion sociale qu'il préside, nous pensions Franck DANGER et moi-même, que les propositions du Service d'Ecriture Publique - Pour un droit à l'écrit pour l'accès aux Droits -, jointes aux contributions listées sur le site du Ministère des Affaires Sociales et de la Santé, seraient, au moins évoquées.

 

Il nous semble pertinent en effet, de prendre les mesures qui s'imposent pour que soient informés de leurs droits les foyers qui sont éligibles à ces mêmes droits, quand bien ne seraient-ils pas en mesure de maîtriser la lecture et l'écriture.

 

L'inclusion sociale implique l'information pour que l'accès aux droits soit une réalité.

 

En second lieu, dans le même esprit, il convient que les administrations ne se contentent pas d'orienter les personnes vers les écrivains publics extérieurs, souvent bénévoles, mais prennent leurs responsabilités à l'égard de leurs ayant-droit par l'affectation de personnels publics, à cette mission.

 

Enfin, est-il nécessaire de rappeler cette évidence, que le développement de l'illettrisme en France au cours des dernières années constitue un handicap pour l'inclusion sociale; en particulier pour l'avenir des jeunes sortis du système scolaire qui sont concernés par cette carence, pour les populations immigrées en situation régulière, pour les salariés dans les entreprises...?

 

On trouvera dans la chronique de Stéphane Rozès une réflexion sur le contexte général dans lequel se tient la Conférence, et dans les extraits ci-dessous, les éléments qui m'apparaîssent aujourd'hui les plus saillants.










 

Etat de l'opinion : tout ce qui fausse la concurrence
entre les individus devient insupportable

 

Extraits de la chronique   

 

"Problème idéologique : les français veulent bien prévenir l'exclusion plutôt que guérir. Ils ne veulent pas enclaver et institutionnaliser au coeur de la République la question de la pauvreté.

 

Problème de l'opinion, lié à l'état des classes moyennes.

 

C'est un état ambivalent :  elles rejoignent les catégories populaires dans une critique du libéralisme économique mais elles redoutent elles-mêmes d'être déclassées et rabaissées au niveau même de ces catégories populaires. C'est très exagéré. On compte à peine 13,5% de déclassés dans ces catégories intermédiaires contre 46% qui demeurent en ascension.

 

Mais l'INSEE montre bien que les classes moyennes ont payé sous forme d'inpôts directs et de contributions sociales environ 3 fois plus par équivalent adulte qui recevait des prestations sociales. 

 

Alors que de leur côté, les ménages pauvres reçoivent presque 9 fois plus qu'ils ne paient.

 

Dans un monde dominé par une logique de concours et une logique de mérite individuel, tout ce qui paraît fausser la concurrence entre les individus devient vite insupportable. 

 

Ce qui fait que Julien Damon dans "Eliminer la pauvreté" parle de "début de fatigue de la compassion et de suspicion à l'égard des pauvres".

 

Alors quelle justice sociale? Les classes moyennes veulent plus un Etat garant de l'égalité qu'un état redistributeur pour l'égalité sociale.

 

En un mot le pauvre c'est l'autre que l'on redoute de devenir. Tant qu'on ne l'est pas, on souhaite ne pas trop l'aider de peur de se déclasser soi-même.

 

C'est sans doute pour cela que le Gouvernement suspend, peut-être momentanément, l'idée d'un quotient familial, injuste car bénéficiant plus aux classes moyenes qu'aux catégories populaires."

Repost 0
Plume Solidaire , écrivain public - dans Actualité
commenter cet article

Qui Suis-Je ?

  • : Plumeacide, le blog de Plume Solidaire, écrivain public
  • Plumeacide, le blog de Plume Solidaire, écrivain public
  • : C'est une histoire de fraternité républicaine et d'amitié avec celles et ceux qui s'embrouillent avec les chiffres et les lettres.
  • Contact

Allo, y a quelqu'un là ?

 
 
 
  un compteur pour votre site  J'ai mis un compteur pour que vous ne vous sentiez pas trop seul(e) dans cet endroit isolé.
 
 
 
Plumeacide poursuit doucement mais sûrement son voyage dans la blogosphère, et va vers son deuxième millionième visiteur ! Mââgique !
 
 
 

  
2 objectifs et 10 règles pour l'écrivain public

Cliquer pour voir le diaporama

 
 
 
 
Bonne visite et à bientôt
espère-je !
 
 

Chercher Un Article ?

Petites conférences...

du petit professeur Plume Solidaire à l'occasion des Journées de formation des écrivains publics

 

 

Réflexion et débat à propos de l'éthique et de la déontologie de l'écrivain public bénévole - article 1 

 

- article 2

 

- article 3

Session du 7 mai 2011 -  Saison I


Rédiger vite et bien

Session du 7 mars 2012 -  Saison II

 

L'intitulé de cette formation est une boutade! Plus sérieusement le contenu propose deux parties:
1ère partie
- L'organisation de l'accueil et du fonctionnement des permanences d'écrivains publics
- L'accueil des usagers et le début de l'entretien
2ème partie
- Les différents types de démarches
- Les étapes des démarches
- La rédacton de la lettre

 

 Orienter les usagers
Session du 23 mars 2013 -  Saison III

Recours - Historique - Note
Session du 1 décembre 2012 -  Saison III

Médiateurs et conciliateurs
Session du 1 décembre 2012 -  Saison III

Invalidité et handicap
Session du 2 février 2013 -  Saison III

 
Le logement social à Paris 
Session du 25 janvier 2014 -  Saison IV 

 

Témoignage sur l'expérience de la formation d'AIDEMA19 à la 2ème rencontre entre écrivains publics franciliens

Samedi 14 mars 2015 
 
 

Pourquoi me bouge je ?

Le monde n'est pas
difficile à vivre à cause
de ceux qui font le mal,
mais à cause de ceux
qui regardent
et laissent faire

Albert Einstein

Le Dossier de Monsieur K

 

charlot.jpg

Le Film de l'immigration

  25839 71896

Un film de 40 minutes pour deux siècles d’immigration en France. 

 

Source :

Cité nationale de l'histoire de l'immigration

Quel temps sur Belleville ?