Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 août 2012 3 29 /08 /août /2012 17:00

Mise à jour jeudi 30 août à 13h45 

 

 

Lire la série : Fin de la bureaucratie sécuritaire - 7

 

 

 

 

 

P1060257.JPG

 

 Française je suis, Française je reste

 

 

L'astronaute américain Neil Armstrong, est décédé aux Etats-Unis le samedi 25 août 2012

 

Le 25 juillet 1969, il était le premier homme à poser le pied sur la Lune. Il est l'auteur de la célèbre formule :

 

“C’est un petit pas pour l’homme mais un bond de géant de l’humanité”,

 

 

Le 27 août 2012 à 12 h46,  en France, une citoyenne française depuis le 27 mai 1971, revient sur Terre.

 

En posant fièrement avec son Acte de nationalité française à la main devant la porte de l'immeuble du Tribunal de Grande Instance de la rue du Château des Rentiers, elle a prononcé cette phrase qui fera date dans l'histoire de sa famille :

 

" De nationalité française depuis 41 ans, la remise de mon acte de la nationalité est un tout petit pas pour la France, et un bond de géant pour moi !"

 

 

- - - - - - - -

 

 

 

Ce document clôt une enquête de quatre mois qui fait suite au dépôt de son dossier le 12 avril.  La source était le courrier du 5 mars du Ministère des Affaires Etrangères et Européennes nous informant que son acte de naissance ne figure pas dans les archives du service central d’état civil, et que pour que cet enregistrement puisse s’effectuer, elle doit produire une preuve de nationalité française et transmettre son acte de nationalité.

 

A la question de savoir pour quels motifs l'instruction de ce dossier fut longue comme un jour sans pain, la greffière m'a répondu que les services ont été confronté au printemps, à un grave manque de personnel.

 

La Révision Générale des Politiques Publiques est donc passée par là. Cette lenteur serait donc consécutive au non remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite. 

 

Concernant le dossier lui-même, la greffière qui nous a reçus - et qui est celle qui avait accueilli ma femme à son second passage - estimant que son dossier ne posait pas de difficultés particulières, avait établi l'acte de nationalité. Mais le Greffier en Chef  a décidé de sursoir et de demander l'acte de naissance de ma femme en original.

 

Les motifs de cette décision nous demeurent obscures.

 

Et les explications après coup données ne me paraîssent pas d'une clarté absolue.

 

Au plan juridique, la convention franco-vietanmienne du 6 août 1955 étant caduque depuis le 30 avril 1975, en ce qui concerne les mariages franco-vietnamiens célébrés après le 16 août 1955 : la femme vietnamienne qui a épousé en France un Français est devenue française, sauf si elle a déclaré expressément vouloir conserver la nationalité vietnamienne.

 

Comme indiqué sur son acte de nationalité, il était donc de la plus haute importance de s'assurer qu'elle n'avait pas conservé la nationalité vietnamienne.

 

Ce qui est le cas.


De plus, depuis la loi du 9 janvier 1973, le mariage n’a aucun effet de plein droit sur la nationalité.

 

Pour devenir Française, ma femme aurait du souscrire une déclaration auprès du juge d’instance prouvant que :

 

  • Son mariage est valide et non dissous,

 

  • Elle vit  en communauté avec son époux(se) depuis (4 ans si elle vit en France et peut justifier y avoir résidé de façon ininterrompue et régulière pendant au moins 3 ans à compter de la date du mariage,

 

  • Elle vit effectivement avec son conjoint. La communauté de vie doit être à la fois « affective et matérielle » (loi du 26 novembre 2003),

 

  • Son conjoint doit apporter la preuve de sa nationalité française au jour du mariage jusqu’au jour de la souscription de la déclaration,

 

  • Elle justifie d’une connaissance suffisante de la langue française,

 

  • Elle réside en France régulièrement, son casier judiciaire est vierge, elle n'est pas interdite de séjour sur le territoire, et ne fait pas l'objet d'un arrêté d'expulsion !

 

 

Dans mon recours j'avais fait savoir - sans le savoir juriquement -, qu'elle était française par "possession d'état français".

 

"Qu’est-ce que la possession d’état de Français ? C’est se considérer soi-même et être considéré par les administrations françaises comme Français. C’est détenir les titres et les droits réservés aux seuls Français, comme, par exemple, une carte d’identité". 

 

En définitive, ces informations me convainquent que le recours que j'ai rédigé le 1 août, n'est pas pour rien dans la diligence apportée à la décision d'établir l'acte de nationalité de ma Sublime et Tendre Epouse.

 

Au demeurant, notons que l'acte de nationalité est parvenu dans le délai annoncé initialement par le Pôle de la Nationalité (4 mois).

 

La seconde bonne nouvelle c'est que le Pôle de la Nationalité se charge de transmettre l'acte de nationalité au service central d'état civil de Nantes.

 

 La troisième bonne nouvelle, c'est qu'il est désormais inutile de faire parvenir le dossier demandé par ce service central d'état civil.

 

Son acte de naissance arrivera un jour dans notre boîte à lettre.

 

Alors de quoi se plaint-on ?

 

Réponse : des accents circonflexes, et des préposées zélées.


 

Plume Solidaire

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jacques 31/08/2012 00:32


DORENAVANT ECRIVONS UNIQUEMENT EN MAJUSCULES, PLUS D'ACCENTS NI CIRCONFLEXES, NI AIGUS, NI MEME GRAVES


Amitiés

Qui Suis-Je ?

  • : Plumeacide, le blog de Plume Solidaire, écrivain public
  • Plumeacide, le blog de Plume Solidaire, écrivain public
  • : C'est une histoire de fraternité républicaine et d'amitié avec celles et ceux qui s'embrouillent avec les chiffres et les lettres.
  • Contact

Allo, y a quelqu'un là ?

 
 
 
  un compteur pour votre site  J'ai mis un compteur pour que vous ne vous sentiez pas trop seul(e) dans cet endroit isolé.
 
 
 
Plumeacide poursuit doucement mais sûrement son voyage dans la blogosphère, et va vers son deuxième millionième visiteur ! Mââgique !
 
 
 

  
2 objectifs et 10 règles pour l'écrivain public

Cliquer pour voir le diaporama

 
 
 
 
Bonne visite et à bientôt
espère-je !
 
 

Chercher Un Article ?

Petites conférences...

du petit professeur Plume Solidaire à l'occasion des Journées de formation des écrivains publics

 

 

Réflexion et débat à propos de l'éthique et de la déontologie de l'écrivain public bénévole - article 1 

 

- article 2

 

- article 3

Session du 7 mai 2011 -  Saison I


Rédiger vite et bien

Session du 7 mars 2012 -  Saison II

 

L'intitulé de cette formation est une boutade! Plus sérieusement le contenu propose deux parties:
1ère partie
- L'organisation de l'accueil et du fonctionnement des permanences d'écrivains publics
- L'accueil des usagers et le début de l'entretien
2ème partie
- Les différents types de démarches
- Les étapes des démarches
- La rédacton de la lettre

 

 Orienter les usagers
Session du 23 mars 2013 -  Saison III

Recours - Historique - Note
Session du 1 décembre 2012 -  Saison III

Médiateurs et conciliateurs
Session du 1 décembre 2012 -  Saison III

Invalidité et handicap
Session du 2 février 2013 -  Saison III

 
Le logement social à Paris 
Session du 25 janvier 2014 -  Saison IV 

 

Témoignage sur l'expérience de la formation d'AIDEMA19 à la 2ème rencontre entre écrivains publics franciliens

Samedi 14 mars 2015 
 
 

Pourquoi me bouge je ?

Le monde n'est pas
difficile à vivre à cause
de ceux qui font le mal,
mais à cause de ceux
qui regardent
et laissent faire

Albert Einstein

Le Dossier de Monsieur K

 

charlot.jpg

Le Film de l'immigration

  25839 71896

Un film de 40 minutes pour deux siècles d’immigration en France. 

 

Source :

Cité nationale de l'histoire de l'immigration

Quel temps sur Belleville ?