Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2013 4 10 /01 /janvier /2013 11:55

 

 

 9782221129524

 

 

En 2010 San Diego comptait 1 307 402 habitants. C’est la huitième ville des Etats Unis et la deuxième de l'État de Californie en termes de population. L'agglomération de San Diego-Carlsbad-San Marcos rassemble 3 095 313 habitants en 2010, la 17e des États-Unis.


Vivre dans une banlieue étasunienne ou parisienne, c’est savoir vivre à l’écart des centres culturels et des centres commerciaux. La solitude est le complément et l’antitode qui permet de bien vivre les nécessaires et réjouissantes contraintes de la foule lors des sorties. Elle rythme des journées marquées par des repas en famille chaleureux, les déplacements en voiture vers les lieux de promenades : La Jolla, Mission Bay Sea Port, Balboa Park, Zoo de San Diego...Et les incontournables centres commerciaux dont certains, tel Fashion Valley, sont l’équivalent de notre Forum des Halles.


Dans ce cadre de vie urbain, un français y retrouvera aisément ses petits, à commencer par certaines marques hexagonales…Seules les voitures changent : astiquées, de modèles différents des nôtres et avec une forte composante de 4x4.


Pour la culture, sorti des musées de Balboa Park et du Zoo qui lui est mitoyen – le Bois de Vincennes à proximité du centre ville -; des quelques minis sites touristiques historiques comme Sea Port et ses haciendas dont l’histoire sert de support à leur marchandisation touristique, on fait vite le tour.

 

Et ce ne sont pas les promenades dans les campagnes environnantes et lointaines, qui ressemblent au maquis corse, qui vous occuperont.


Toutes les conversations en anglais ayant une fin, et le résident américain ses occupations propres, le vacancier français connait alors le temps mort.


Le temps mort du vacancier comme de l’étranger à l’étranger est la peur de l’ennui hors de son biotope naturel : l’angoisse d’être délié des autres, de vivre un temps non grégaire; c’est l’irruption du sentiment d’abandon. Il faut faire le deuil temporaire de la vie commune.


Certains, pour oublier cette vacance, se réfugient dans la petite mort, le sommeil; ou dans la noble absence de soi, la musique; d’autres dans de chronophages rangements de vêtements, d’indispensables petites courses au centre commercial du quartier, de nécessaires plats à préparer...On s’occupe tantôt comme on veut, tantôt comme on peut. Jusqu’au prochain temps fort.


Le temps mort, c’est justement le moment où je m’éveille intellectuellement. Celui de la lecture ou de l’audition d’émissions podcastées.


Jusqu’à l’arrivée au pied de l’arbre de mon cadeau de Noël – Diderot ou le bonheur de philosopher -, j’ai lu Les ennemis intimes de la démocratie de Tzvetan Todorov.


On retiendra essentiellement la première partie consacrée au messianisme, et à ses sources, le débat entre Augustin et Pélage qui nous mène autour des années 350 avant Jésus Christ, puis à la Révolution Française et au rôle surprenant de Condorcet. Les effet – les méfaits - du messianisme ? On les connaît : le commerce triangulaire (esclavagisme), les conquêtes coloniales, et on finit là où j’ai commencé : par l’Amérique, celle du Nord, gendarme du monde. Parfois pour le bienfait des peuples (Kosovo), trop souvent par idéologie dominatrice et avec des conséquences désastreuses à moyen terme, comme c'est le cas actuellement en Afghanistan et en Irak. Vous trouverez une présentation argumentée de l'approche de Todorov ici :Laffont.fr


Les autres ennemis de la démocratie selon Todorov sont ceux que nous cotoyons chaque jour: l’ultralibéralisme et l’individualisme, le communautarisme, et le populisme. Mais là on navigue en terra cognita, très cognita d’ailleurs pour ce qui est de notre pays.

 

En conséquence, si vous envisagez d'acquérir cet ouvrage, achetez de préférence les pages 7 à 104.  

 

- - - - - - 

 

Quant à la vie de Denis Diderot, c'est un régal. Je vous offre ce joli passage. 

 

 

L’intérêt particulier de la créature est inséparable
de l’intérêt général de son espèce


C’était en 1744….


Extrait de  Diderot ou le bonheur de philosopher – Jacques Attali (page 63)

Premier vrai livre : Essai sur la Vertu

« Diderot lit alors en anglais un livre qui vient de paraître, L’essai sur le mérite et la vertud’Anthony Ashley-Cooper, troisième comte de Shaftesbury, élève de Locke. Un vrai pholosophe, et d’importance. Comme Locke, Shaftesbury prêche la tolérance, attaque la religion, la superstition, le fanatisme, conteste prophéties et miracles, affirmant que l’athéisme ne peut nuire au sentiment naturel de droiture et au sens de l’injustice. Pour lui, l’homme est un être éminemment social et « l’intérêt particulier de la créature est inséparable de l’intérêt général de son espèce ». Cette lecture est pour Denis une révélation. »

 

 

 

Nice to see later

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Qui Suis-Je ?

  • : Plumeacide, le blog de Plume Solidaire, écrivain public
  • Plumeacide, le blog de Plume Solidaire, écrivain public
  • : C'est une histoire de fraternité républicaine et d'amitié avec celles et ceux qui s'embrouillent avec les chiffres et les lettres.
  • Contact

Allo, y a quelqu'un là ?

 
 
 
  un compteur pour votre site  J'ai mis un compteur pour que vous ne vous sentiez pas trop seul(e) dans cet endroit isolé.
 
 
 
Plumeacide poursuit doucement mais sûrement son voyage dans la blogosphère, et va vers son deuxième millionième visiteur ! Mââgique !
 
 
 

  
2 objectifs et 10 règles pour l'écrivain public

Cliquer pour voir le diaporama

 
 
 
 
Bonne visite et à bientôt
espère-je !
 
 

Chercher Un Article ?

Petites conférences...

du petit professeur Plume Solidaire à l'occasion des Journées de formation des écrivains publics

 

 

Réflexion et débat à propos de l'éthique et de la déontologie de l'écrivain public bénévole - article 1 

 

- article 2

 

- article 3

Session du 7 mai 2011 -  Saison I


Rédiger vite et bien

Session du 7 mars 2012 -  Saison II

 

L'intitulé de cette formation est une boutade! Plus sérieusement le contenu propose deux parties:
1ère partie
- L'organisation de l'accueil et du fonctionnement des permanences d'écrivains publics
- L'accueil des usagers et le début de l'entretien
2ème partie
- Les différents types de démarches
- Les étapes des démarches
- La rédacton de la lettre

 

 Orienter les usagers
Session du 23 mars 2013 -  Saison III

Recours - Historique - Note
Session du 1 décembre 2012 -  Saison III

Médiateurs et conciliateurs
Session du 1 décembre 2012 -  Saison III

Invalidité et handicap
Session du 2 février 2013 -  Saison III

 
Le logement social à Paris 
Session du 25 janvier 2014 -  Saison IV 

 

Témoignage sur l'expérience de la formation d'AIDEMA19 à la 2ème rencontre entre écrivains publics franciliens

Samedi 14 mars 2015 
 
 

Pourquoi me bouge je ?

Le monde n'est pas
difficile à vivre à cause
de ceux qui font le mal,
mais à cause de ceux
qui regardent
et laissent faire

Albert Einstein

Le Dossier de Monsieur K

 

charlot.jpg

Le Film de l'immigration

  25839 71896

Un film de 40 minutes pour deux siècles d’immigration en France. 

 

Source :

Cité nationale de l'histoire de l'immigration

Quel temps sur Belleville ?