Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 avril 2010 7 18 /04 /avril /2010 17:00

 

 


Source : Le Monde


Critique

 

Le  30.03.10 |

 

Le titre, L'Etat pyromane, fait immédiatement penser à un procès uniquement à charge contre le sarkozysme qui, explique Olivier Ferrand, président de Terra Nova, en introduction, "attaque de front l'identité politique du pays, la fraternité, la solidarité, les libertés publiques, pour y intégrer des valeurs néoconservatrices qui lui sont historiquement étrangères".

 


De fait, Olivier Ferrand évite le systématisme. Il décerne même quelques bons points à Nicolas Sarkozy, crédité d'une "orientation sincère" dans son combat pour une régulation bancaire et d'un "infléchissement écologique" dont le côté "tactique", évoqué, apparaît pleinement aujourd'hui avec l'abandon de la taxe carbone.


D'emblée, en présentant cet ouvrage collectif qui offre une lecture progressiste du sarkozysme, Ohttp://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/ZoomPE/5/3/0/9782917986035.jpglivier Ferrand tord le cou à quelques idées en vogue. L'ouverture à gauche ? "Débaucher des hommes de gauche, oui ; mais importer leurs idées, non." Le président de Terra Nova définit la vraie nature du sarkozysme à travers trois ruptures. Il y a d'abord "une rupture antihumaniste" qui "se caractérise par la recherche systématique de coupables, de boucs émissaires à désigner à la vindicte collective". Il y a ensuite une "rupture inégalitaire" avec l'émergence d'une "société méritocratique" où, "si la politique fiscale aide les forts,  la politique sociale abandonne les faibles". Enfin, il y a une "hyperprésidence", autour de laquelle Nicolas Sarkozy a réuni toute la droite, qui finit de caractériser un régime qui "brûle les fondements du modèle français". L'urgence est donc d'"éteindre les incendies allumés par cet Etat pyromane".



Olivier Ferrand, qui a participé à la commission de réflexion sur le lancement du grand emprunt, n'est pas un adepte de l'opposition frontale. Il met en garde la gauche, et d'abord le PS, contre l'immobilisme et contre le renoncement idéologique. "La gauche, écrit-il, pourrait encore espérer la victoire politique, mais au prix de  sa défaite idéologique, cantonnant son action à l'accompagnement social et compassionnel d'un modèle qui n'est plus le sien."



Il invite le "camp progressiste" à une "refondation idéologique" qui l'amènerait à repenser le modèle français "dans le cadre du monde du XXIe siècle : la globalisation, les mutations du capitalisme, l'individualisation de nos sociétés, la pénurie des ressources, la fin de la domination occidentale, le terrorisme".




Les treize chapitres que compte l'ouvrage - de l'identité nationale à l'Europe, en passant par l'emploi, la fiscalité, les suicides à France Télécom, la justice, la réforme territoriale, etc. - offrent de multiples matériaux pour inventer une boîte à idées progressiste.



Guillaume Duval ressuscite ainsi le partage du travail. "Ce n'est pas une panacée, mais, en temps de pénurie, il peut aider à limiter le nombre de chômeurs." A rebours d'une "redistribution à l'envers", Thomas Chalumeau met en avant "l'idée de moduler l'impôt selon son utilité économique, sociale, écologique".



A propos de La Poste, Jean-Philippe Thiellay et Benoît Thirion pressent la gauche de ne pas se focaliser sur le caractère public ou privé de l'établissement, mais de se pencher sur "l'identification et la satisfaction des besoins auxquels doit répondre le service public". Une approche dynamique.




L'ETAT PYROMANE. Sous la direction d'Olivier Ferrand, Terra Nova. Editions Delavilla, 372 p., 19 €.

Michel Noblecourt

 

Partager cet article

Repost 0
Plume Solidaire , écrivain public - dans Bibliothèque et star système
commenter cet article

commentaires

Qui Suis-Je ?

  • : Plumeacide, le blog de Plume Solidaire, écrivain public
  • Plumeacide, le blog de Plume Solidaire, écrivain public
  • : C'est une histoire de fraternité républicaine et d'amitié avec celles et ceux qui s'embrouillent avec les chiffres et les lettres.
  • Contact

Allo, y a quelqu'un là ?

 
 
 
  un compteur pour votre site  J'ai mis un compteur pour que vous ne vous sentiez pas trop seul(e) dans cet endroit isolé.
 
 
 
Plumeacide poursuit doucement mais sûrement son voyage dans la blogosphère, et va vers son deuxième millionième visiteur ! Mââgique !
 
 
 

  
2 objectifs et 10 règles pour l'écrivain public

Cliquer pour voir le diaporama

 
 
 
 
Bonne visite et à bientôt
espère-je !
 
 

Chercher Un Article ?

Petites conférences...

du petit professeur Plume Solidaire à l'occasion des Journées de formation des écrivains publics

 

 

Réflexion et débat à propos de l'éthique et de la déontologie de l'écrivain public bénévole - article 1 

 

- article 2

 

- article 3

Session du 7 mai 2011 -  Saison I


Rédiger vite et bien

Session du 7 mars 2012 -  Saison II

 

L'intitulé de cette formation est une boutade! Plus sérieusement le contenu propose deux parties:
1ère partie
- L'organisation de l'accueil et du fonctionnement des permanences d'écrivains publics
- L'accueil des usagers et le début de l'entretien
2ème partie
- Les différents types de démarches
- Les étapes des démarches
- La rédacton de la lettre

 

 Orienter les usagers
Session du 23 mars 2013 -  Saison III

Recours - Historique - Note
Session du 1 décembre 2012 -  Saison III

Médiateurs et conciliateurs
Session du 1 décembre 2012 -  Saison III

Invalidité et handicap
Session du 2 février 2013 -  Saison III

 
Le logement social à Paris 
Session du 25 janvier 2014 -  Saison IV 

 

Témoignage sur l'expérience de la formation d'AIDEMA19 à la 2ème rencontre entre écrivains publics franciliens

Samedi 14 mars 2015 
 
 

Pourquoi me bouge je ?

Le monde n'est pas
difficile à vivre à cause
de ceux qui font le mal,
mais à cause de ceux
qui regardent
et laissent faire

Albert Einstein

Le Dossier de Monsieur K

 

charlot.jpg

Le Film de l'immigration

  25839 71896

Un film de 40 minutes pour deux siècles d’immigration en France. 

 

Source :

Cité nationale de l'histoire de l'immigration

Quel temps sur Belleville ?