Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 octobre 2009 3 14 /10 /octobre /2009 09:32





L'apocalypse selon sain Nicolas

 

 


Le Syndrome du Titanic - Bande annonce FR par _Caprice_

 

 

Syndrome

"Un syndrome est un ensemble de signes cliniques et de symptômes qu'un patient est susceptible de présenter lors de certaines maladies, ou bien dans des circonstances cliniques d'écart à la norme pas nécessairement pathologiques" (wikipedia).

Titanic :

"Le naufrage du Titanic a mis fin à la traversée inaugurale du RMS Titanic, qui devait relier Southampton à New York[A 1]. Il se déroule dans la nuit du 14 au 15 avril 1912 dans l'océan Atlantique Nord au large de Terre-Neuve. Le navire percute un iceberg sur le flanc tribord (...) et coule en moins de trois heures. Entre 1 491 et 1 513 personnes périssent, ce qui fait de ce naufrage l'une des plus grandes catastrophes maritimes en temps de paix et la plus meurtrière pour l'époque. (...)


C'est le plus luxueux et le plus grand paquebot jamais construit au moment de son lancement. (...) 


Le naufrage a été un choc dans le monde entier (...) Après le naufrage, plusieurs commissions d'enquête ont été menées et leurs conclusions ont servi à améliorer la sécurité maritime, notamment grâce à de nouvelles réglementations. Plusieurs facteurs se conjuguent pour expliquer à la fois le naufrage et le nombre élevé des passagers à ne pas y avoir survécu. Le navire ne disposait pas de canots de sauvetage en nombre suffisant et l'équipage n'avait jamais été entraîné à gérer ce type d'événement. (...) Les conditions météorologiques et climatiques ont également joué un rôle déterminant."(wikipedia)


L'association entre la notion de syndrome et l'image du Titanic ne donne pas au titre du film une compréhension immédiatement lisible de ses contenus.


Il y a plusieurs éléments dans ce film qui le rendent plus profond qu'il n'y paraît, et le propos certes lucide mais
paradoxal.


La démesure "titanesque" entre l'humilité de la réflexion sous forme de monologue de Nicolas Hulot étayé par quelques experts historiques (Oppenheimer, Monod...), et le gigantisme des problématiques soulevées, créent un décalage, voire un déséquilibre, entre  ces séquences de documentaire à grand spectacle captivantes, et le sujet même du film qui est l'opposition extrême des conditions de vie des hommes.


Tous les thèmes  du tragique destin d'une grande partie de l'humanité sont abordés : guerres, faim dans le monde, urbanisation, émigration, consommation d'énergies, gaspillages des pays riches, dispartion de la diversité des cultures...



L'impression qui ressort de cette tension entre la vertigineuse beauté des images et le commentaire profondément humaniste, sensible, pertinent et finallement émouvant de Nicolas Hulot, c'est l'hyper puissance de l'économie, de la finance, de la consommation, et  la suprématie de la violence  des rapports entre les hommes ; le sentiment d'invincibilité des populations qui dominent le reste du monde.



Les questions
qui demeurent en suspens dans le "Syndrome du Titanic "  sont : que faut-il faire ? Par quoi commencer ?


Face à la faiblesse des solutions imaginées pour changer l'économie mondiale au cours de la crise que nous vivons, on ne peut que se dire que là aussi la volonté, et les compétences manquent pour affronter le défit climatique et instaurer les conditions d'une économie respecteuse de la nature et des hommes.


Ce film nous dit en conclusion : on va dans le mur que nous le voulions ou pas. Et que reste-t-il pour éviter la catastrophe ? Le sauve qui peut général. Le chacun pour soi.


Si le naufrage du Titanic a permis d'améliorer la sécurité des navires, le pronostic du naufrage probable d'une grande partie de l'humanité nous renvoie à notre impuissance.


Mais, si le naufrage du  Titanic ne signifiait pas la fin apocalytpique de l'aventure maritime, le message du film semble nous montrer que le changement des modes de vie est hors de notre portée.



"Je nous regarde ballotés entre le virtuel et le réel et nous n'arrivons même plus à les distinguer" dit Nicolas.



C'est
aussi vrai de ce film qui nous ballote entre drames actuels réels et réalités  futures plus que probables mais néanmoins virtuelles.


Ce film est en fait contreperformant, il nous tire un coup de fusil dans les pieds. Et c'est douloureux.


Pourtant les solutions existent, le site de la Fondation Nicolas Hulot en présentent quelques unes.


Il est peut-être temps qu'il appelle nos citoyens à manifester, et à sortir de leur tour d'ivoire. Nicolas Hulot en aura-t-il la volonté ? Croit-il aussi dans le pouvoir de la rue ?


Au fait j'espère qu'il viendra avec nous faire Bling Bling en tapant dans les casseroles  Nicolas
, le vendredi 16 octobre entre 12h30 et 13h30.

Pour faire pression sur Nicolas (l'autre).





Parvis des droits de l’Homme  entre 12 h 30 et 13 h 30


Venez avec ustensile de cuisine (casserole, marmite, poêle…) qui servira de tambour ;
et une cuillère ou louche pour taper dessus.
Nous filmerons l’action et prendrons des photos pour la presse.

Pour plus d'info, lire l'article précédent...
Peuples solidaires : faire du bruit contre la faim.








J'ai dit (youpi !)


Plume Solidaire

Partager cet article

Repost 0
Plume Solidaire , écrivain public - dans Ciné - Vidéo - Radio
commenter cet article

commentaires

Qui Suis-Je ?

  • : Plumeacide, le blog de Plume Solidaire, écrivain public
  • Plumeacide, le blog de Plume Solidaire, écrivain public
  • : C'est une histoire de fraternité républicaine et d'amitié avec celles et ceux qui s'embrouillent avec les chiffres et les lettres.
  • Contact

Allo, y a quelqu'un là ?

 
 
 
  un compteur pour votre site  J'ai mis un compteur pour que vous ne vous sentiez pas trop seul(e) dans cet endroit isolé.
 
 
 
Plumeacide poursuit doucement mais sûrement son voyage dans la blogosphère, et va vers son deuxième millionième visiteur ! Mââgique !
 
 
 

  
2 objectifs et 10 règles pour l'écrivain public

Cliquer pour voir le diaporama

 
 
 
 
Bonne visite et à bientôt
espère-je !
 
 

Chercher Un Article ?

Petites conférences...

du petit professeur Plume Solidaire à l'occasion des Journées de formation des écrivains publics

 

 

Réflexion et débat à propos de l'éthique et de la déontologie de l'écrivain public bénévole - article 1 

 

- article 2

 

- article 3

Session du 7 mai 2011 -  Saison I


Rédiger vite et bien

Session du 7 mars 2012 -  Saison II

 

L'intitulé de cette formation est une boutade! Plus sérieusement le contenu propose deux parties:
1ère partie
- L'organisation de l'accueil et du fonctionnement des permanences d'écrivains publics
- L'accueil des usagers et le début de l'entretien
2ème partie
- Les différents types de démarches
- Les étapes des démarches
- La rédacton de la lettre

 

 Orienter les usagers
Session du 23 mars 2013 -  Saison III

Recours - Historique - Note
Session du 1 décembre 2012 -  Saison III

Médiateurs et conciliateurs
Session du 1 décembre 2012 -  Saison III

Invalidité et handicap
Session du 2 février 2013 -  Saison III

 
Le logement social à Paris 
Session du 25 janvier 2014 -  Saison IV 

 

Témoignage sur l'expérience de la formation d'AIDEMA19 à la 2ème rencontre entre écrivains publics franciliens

Samedi 14 mars 2015 
 
 

Pourquoi me bouge je ?

Le monde n'est pas
difficile à vivre à cause
de ceux qui font le mal,
mais à cause de ceux
qui regardent
et laissent faire

Albert Einstein

Le Dossier de Monsieur K

 

charlot.jpg

Le Film de l'immigration

  25839 71896

Un film de 40 minutes pour deux siècles d’immigration en France. 

 

Source :

Cité nationale de l'histoire de l'immigration

Quel temps sur Belleville ?