Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mai 2012 7 27 /05 /mai /2012 17:00

 

Mise à jour Lundi 28 mai 2012 à 11h22

 

 

 

Lire les épisodes précédents :

 

Le syndrome de la bureaucratie sécuritaire  - 1 et 2


 

 

buzz-passeport-biometrique-francais-26

 


 

A présent je ne sais que penser.

J’ai l’impression que les choses se sont brouillées,
 que l’administration de mon pays m’oblige aujourd’hui
de façon étrange et inattendue,
à un retour en arrière.

Michka Assayas

Faute d’identité - page 19 

 

 

 

Nous avions formé le projet de vacances familiales chez mes beaux parents à San Diego en Californie en juillet.

 

C’était l’occasion pour mon fils aîné et sa compagne, installés à Montréal, de présenter nos petits enfants aux arrières grands parents. 

 

Trois pays, trois nationalités, trois langues. Trois cultures et deux civilisations.

 

Ma femme, experte en la matière, avait trouvé des billets d’avion Paris-Los Angeles à moitié prix (600 €) de ce qu’ils coûtent aujourd’hui.

 

Je me réjouissais d’enregistrer la vie de mon beau père au Vietnam puis aux USA, pour rédiger son récit de vie l’hiver prochain. Il n’y a plus de temps à perdre ; il a toute sa tête mais il a 90 ans.

 

Ma fille et moi-même avions renouvelé et reçu nos passeports (lire France : Le syndrome de la bureaucratie sécuritaire 1 et 2), et chacun avait pris ses congés pour ce séjour auquel nous rêvions tous.

 

Jusqu’à ce que…

 

Revenons un peu au début. Dans les premiers jours de février, ma femme se déplace à la Préfecture pour s’informer sur les démarches de renouvellement des passeports. Elle revient avec les dossiers à renseigner.

 

Le 17 février, main dans la main, nous allons guilleret guillerette, déposer nos dossiers à l’annexe de la Préfecture de Police de la rue Hitorf située dans l’immeuble de l’Hôtel de Ville de la Mairie du 10ème arrondissement.

 

C’est un peu avant 16 heures, que les ennuis commencent pour ma femme, après le petit problème concernant l’orthographe de l’un de mes prénoms. La personne qui nous reçoit, tout en parlant et plaisantant à haute voix avec sa collègue du box voisin, l’informe qu’elle doit produire un acte de naissance à demander auprès du Service central d’état civil du Ministère des Affaires Etrangères à Nantes.

 

Tout simplement. Puis, à la fin de l’entretien elle nous lâche avec un sourire joyeux une remarque un peu surprenante de la part  d’une jeune fonctionnaire dont nous pourrions être les parents : «  Vous faîtes un charmant petit couple ! »

 

Dès notre retour au domicile conjugal nous effectuons la demande d’acte de naissance par internet, dont la réponse nous parvient, datée du 5 mars.

 

 

 

Affaires Etrangères 3 - Plumeacide

 

C'est là que ça se complique...Il faut aller au fameux Pôle de la Nationalité demander un certificat de nationalité Française.

 

Je comprends que mon pressentiment va se réaliser : notre séjour familial en Californie tombe à l'eau.

 

J'ai rencontré ma future femme le jour de la mort du Général de Gaulle. Cette longue habitude de vie au quotidien m'a permis d'entretenir une relation assez familière pour que j'en connaisse - crois-je du moins encore -, assez bien les réactions.

 

Aussi, pour la sensibiliser à cette fatalité, j'opte pour la tactique du détour, de la contorsion et du contournement par la périphrase, la litote et l'ellipse. Suggérer, faire comprendre en laissant l'espoir ouvert sans  jamais prononcer les mots interdits. En imaginant que ma rationalité de mâle finira bien par rejoindre son intuition féminine.

 

Amère victoire. Sans mot dire et par l'observation attentive de ses actes, j'ai compris que nous étions sur la même longueur d'onde.

 

En anglais : our family meeting project is falling into the water... of the french national identity  policy toilet bowl !

 

Maintenant il s'agit de faire comprendre à mes beaux-parents américains que ma femme n'a pas pu obtenir son passeport depuis le mois de février. Et affronter l'indignation antibureaucratique de mon fils et de sa femme.

 

Sans nous sentir coupables d'impuissance face à l'administration de l'Etat.

 

 

Prochain épisode lundi prochain

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Qui Suis-Je ?

  • : Plumeacide, le blog de Plume Solidaire, écrivain public
  • Plumeacide, le blog de Plume Solidaire, écrivain public
  • : C'est une histoire de fraternité républicaine et d'amitié avec celles et ceux qui s'embrouillent avec les chiffres et les lettres.
  • Contact

Allo, y a quelqu'un là ?

 
 
 
  un compteur pour votre site  J'ai mis un compteur pour que vous ne vous sentiez pas trop seul(e) dans cet endroit isolé.
 
 
 
Plumeacide poursuit doucement mais sûrement son voyage dans la blogosphère, et va vers son deuxième millionième visiteur ! Mââgique !
 
 
 

  
2 objectifs et 10 règles pour l'écrivain public

Cliquer pour voir le diaporama

 
 
 
 
Bonne visite et à bientôt
espère-je !
 
 

Chercher Un Article ?

Petites conférences...

du petit professeur Plume Solidaire à l'occasion des Journées de formation des écrivains publics

 

 

Réflexion et débat à propos de l'éthique et de la déontologie de l'écrivain public bénévole - article 1 

 

- article 2

 

- article 3

Session du 7 mai 2011 -  Saison I


Rédiger vite et bien

Session du 7 mars 2012 -  Saison II

 

L'intitulé de cette formation est une boutade! Plus sérieusement le contenu propose deux parties:
1ère partie
- L'organisation de l'accueil et du fonctionnement des permanences d'écrivains publics
- L'accueil des usagers et le début de l'entretien
2ème partie
- Les différents types de démarches
- Les étapes des démarches
- La rédacton de la lettre

 

 Orienter les usagers
Session du 23 mars 2013 -  Saison III

Recours - Historique - Note
Session du 1 décembre 2012 -  Saison III

Médiateurs et conciliateurs
Session du 1 décembre 2012 -  Saison III

Invalidité et handicap
Session du 2 février 2013 -  Saison III

 
Le logement social à Paris 
Session du 25 janvier 2014 -  Saison IV 

 

Témoignage sur l'expérience de la formation d'AIDEMA19 à la 2ème rencontre entre écrivains publics franciliens

Samedi 14 mars 2015 
 
 

Pourquoi me bouge je ?

Le monde n'est pas
difficile à vivre à cause
de ceux qui font le mal,
mais à cause de ceux
qui regardent
et laissent faire

Albert Einstein

Le Dossier de Monsieur K

 

charlot.jpg

Le Film de l'immigration

  25839 71896

Un film de 40 minutes pour deux siècles d’immigration en France. 

 

Source :

Cité nationale de l'histoire de l'immigration

Quel temps sur Belleville ?