Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 avril 2012 5 20 /04 /avril /2012 17:00

 

 

 

Propositions des 10 candidats à travers leurs sites
Internet de campagne

 

Lire l’article sur Plumeacide publié le 13 janvier 2011 :
« Illettrisme : 3 100 000 personnes en France métropolitaine »

 

 

 

Neuvième candidat : Nicolas Dupont Aignan

 

 dupontaignan_0.jpg

 

 

 

Source :  nda2012.fr debout la république

 

A - Recherche systématique sur le site

 

Absence d’onglet Recherche sur les deux sites

 

 


B - Message adressé sur le formulaire de contact nda2012 et par le contact courrier@debout-la-republique.fr:

 

Quelles sont vos propositions de lutte contre l’illettrisme hors système éducatif scolaire (adultes, jeunes déscolarisés, étrangers en situation régulière, français d'origine étrangère...) ?

 

Réponse de :


Nicolas DUPONT-AIGNAN

Candidat à la présidence de la République

Député de l’Essonne – Maire d’Yerres

 

  • Nicolas DUPONT-AIGNAN <nda.presidentielle2012@gmail.com>;
  • À :aidemaparis@yahoo.fr

 

Lundi 16 avril 2012 15h29

 

 

 

- - - - - -

 

Monsieur,

 

Aujourd’hui, les principales richesses résident dans les savoirs. Pourtant, les classes ferment les unes après les autres, et le gouvernement est fier de ne pas remplacer un enseignant sur deux.

 

L’organisation de l’école est complètement obsolète et inadaptée aux enjeux de la modernité. Les enseignants sont démoralisés, moins payés que leurs homologues européens, et travaillent dans des conditions désastreuses. De plus en plus sont victimes de dépression nerveuse.

 

L’école est malade ! Et cela n’a rien d’une fatalité. De mauvais choix politiques ont été le fait des ministres et des gouvernements successifs, de Jospin à Luc Chatel en passant pas Bayrou.

 

 

Cela se concrétise par un bilan catastrophique :

 

- Des difficultés sérieuses en lecture pour 20% des élèves. Cette proportion augmente depuis 2000.

- Le taux de bacheliers stagne depuis dix ans.

- 1/3 seulement d’une classe d’âge obtient un baccalauréat général, et cette proportion a diminué pendant la période récente. La proportion globale de bacheliers généraux et technologiques par génération baissé de 54,8 % en 1995 à 51,2 % en 2008.

- Par ailleurs, le nombre de sorties du système scolaire « sans diplôme » - c’est-à-dire sans baccalauréat, CAP ou BEP – représente environ 130 000 jeunes par an, soit 16,3 % d’une classe d’âge.

- Ces jeunes sont destinés à subir un taux de chômage de 45 %. Les jeunes « sortant sans qualification » étaient au nombre de 44 000 en 2006.

 

 

Comme vous le constatez, l’illettrisme n’est qu’une partie d’un problème plus vaste qui est l’abandon de l’école républicaine. Face au fatalisme et à l’abandon ambiant, je m’engage à doper l’école de la République, et ainsi lui redonner ses lettres de noblesse.

 

J’ai toujours été sensible aux questions d’éducation.

 

Ce ministère est l’un des premiers dans lequel j’ai travaillé. Mon projet visant à redonner à l’école de la République ses « lettres de noblesse » sera une priorité de mon programme présidentiel.

 

Concrètement, les idées-forces que je compte mettre en œuvre sont les suivantes :

 

 

Garantir les savoirs fondamentaux

 

Il est tout simplement inadmissible qu’un pays comme la France laisse de côté 30 % de ses enfants en acceptant qu’ils ne maîtrisent pas les fondamentaux et qu’ils démarrent dans la vie avec un si gros handicap.

 

Nous voulons :


- Augmenter le nombre d’heures hebdomadaires consacrées au français dans le cycle élémentaire de 10 à 16 h (comme en 1969) et je dédoublerai au maximum les classes de CP pour faciliter l’apprentissage de la lecture et limiter toute prise de retard.

- Garantir la gratuité des concours pour les grandes écoles qui rackettent aujourd’hui les étudiants souhaitant les intégrer.

 

 

Restaurer l’autorité du professeur et du maître sur sa classe

 

La perte d’autorité des professeurs et des instituteurs est une des raisons majeures des problèmes actuels.

 

C’est pourquoi  il faut :

 

- Réaffirmer l’autorité du conseil de classe pour les décisions de passage ou d’orientation, en limitant les possibilités d’appel, et de donner le pouvoir à tout professeur de convoquer un conseil de discipline sans avoir besoin de l’aval de l’administration.

- Que chaque élève gravement perturbateur puisse être exclu d’un établissement et pris en charge dans un environnement spécialisé, à vocation disciplinaire et éducative.

 

 

Mieux récompenser les enseignants

 

Les coupes arbitraires d’effectifs et la dévalorisation de la condition enseignante ont créé un profond malaise dans un corps enseignant pourtant dévoué.

 

C’est pourquoi :


- Nous mettrons fin à la règle du non remplacement d’un fonctionnaire sur deux pour permettre de recruter plus d’enseignants là où il y en a besoin (notamment du CP au CE2 pour assurer un meilleur apprentissage des fondamentaux) et mieux récompenser l’enseignement dans les zones difficiles.

- Travailler davantage avec les instituteurs et professeurs qui se battent au quotidien sur le terrain, souvent avec foi et talent.

 

 

Démocratiser l’accès à l’enseignement supérieur

 

Nous assistons à une transformation de notre système d’enseignement supérieur avec un renchérissement du coût des études et une stagnation du niveau d’accès aux études supérieures autour de 25% contre 40 % dans beaucoup d’autres pays.

 

Il faut pour y remédier :


- Poursuivre l’effort budgétaire en faveur de l’éducation supérieure et atteindre 2% du PIB en 2017 pour rattraper notre retard en renforçant les rôles spécifiques et le partenariat entre écoles, universités et IUT.

- Cette augmentation des moyens doit permettre un accès plus démocratique à l’enseignement supérieur par des bourses au mérite, la réduction des frais d’inscription, la gratuité des concours et la création de quotas en classes préparatoires aux grandes écoles.

- Pour éviter les problèmes d’orientation, je propose également une vraie sélection au mérite à l’entrée de l’université pour les filières qui ont des problèmes de débouchés.

 

 

L’éducation est, à mon sens, le défi majeur que doit relever la France durant le prochain quinquennat. Les dernières statistiques sont effarantes : des difficultés sérieuses en lecture pour 20% des élèves, un taux de bacheliers qui stagne depuis dix ans… Depuis 25 ans, les gouvernements successifs ne témoignent d’aucune ambition pour l’école.


Les coupes arbitraires d’effectifs et la dévalorisation de la condition enseignante n’ont rien arrangé.

 

Mon engagement n’est pas gratuit, mais les prévisions économiques effectuées par nos soins et les planifications budgétaires me permettent de garantir :

 

- une augmentation de 2012 à 2017 de 6.7 milliards pour l'enseignement supérieur et la recherche pour rattraper notre retard en renforçant les rôles spécifiques et le partenariat entre écoles, universités et IUT.

- une augmentation de 2012 à 2017 de 5.9 milliards pour l'enseignement : soit 30 000 postes de plus et une revalorisation du traitement des enseignants

 

Pour en savoir plus sur mon programme, je vous invite, si ce n’est déjà fait, à compléter votre connaissance de nos actions et prises de position en vous rendant sur mon site de campagne (www.nda2012.fr), et particulièrement sur la page de présentation des 37 mesures-phare qui constituent le cœur de mon projet pour la France

 

(http://www.debout-la-republique.fr/projet-presidentiel-de-nicolas-dupont-aignan-31-propositions),ou sur mon blog (http://blog.nicolasdupontaignan.fr/) et qui seront complétées ces prochaines semaines par d'autres annonces, ou encore sur Facebook et Twitter, où je suis très présent aussi.

 

Je vous encourage également à lire mon livre Le printemps français présentant les 7 premiers mois du mandat présidentiel que je brigue auprès des Français.

 

Bien entendu, si vous souhaitiez d’une manière ou d’une autre - adhésion à notre mouvement, action militante, aide bénévole, contribution financière,… - contribuer à notre campagne présidentielle et législative naissante, que ce soit en Régions ou dans notre centre national francilien, n’hésitez surtout pas à contacter mon équipe au 01 69 49 17 37 ou à courrier@nda2012.fr

 

En effet, si le sens de ma démarche et ma passion de la France rejoignaient vos propres convictions, c’est avec plaisir que nous vous accueillerions dans nos rangs pour la grande bataille de 2012. Compte tenu de l’âpreté de ce combat et de la modestie de nos ressources face aux moyens gigantesques des grands appareils partisans, aucun soutien, de quelque nature que ce soit, ne sera de trop.

 

En vous remerciant à nouveau, madame, pour le courrier dont vous m’avez fait part,

 

Cordialement.

 

Nicolas DUPONT-AIGNAN

Candidat à la présidence de la République

Député de l’Essonne – Maire d’Yerres

 

 

 

 


 

 

 

 

Propositions des 10 candidats à travers leurs sites
Internet de campagne

 

Lire l’article sur Plumeacide publié le 13 janvier 2011 :
« Illettrisme : 3 100 000 personnes en France métropolitaine »

 

 

Dixième candidat :   Philippe Poutou

 

 

2401-philippe-poutou-npa.jpg

 

 

Source : Philippe Poutou2012

 

A - Recherche systématique sur le site de campagne :

 

Mot-clé : illettrisme : néant

 

B - Message adressé par formulaire sur le site NPA2009 (pas de contact possible sur le site Philippe Poutou2012


Quelles sont vos propositions de lutte contre l’illettrisme dans le cadre de la campagne présidentielle actuelle ?

 

Sur le site Philippe Poutou2012 :


Programme de Philippe Poutou : Néant

Partager cet article

Repost 0
Plume Solidaire , écrivain public - dans Illettrisme
commenter cet article

commentaires

Qui Suis-Je ?

  • : Plumeacide, le blog de Plume Solidaire, écrivain public
  • Plumeacide, le blog de Plume Solidaire, écrivain public
  • : C'est une histoire de fraternité républicaine et d'amitié avec celles et ceux qui s'embrouillent avec les chiffres et les lettres.
  • Contact

Allo, y a quelqu'un là ?

 
 
 
  un compteur pour votre site  J'ai mis un compteur pour que vous ne vous sentiez pas trop seul(e) dans cet endroit isolé.
 
 
 
Plumeacide poursuit doucement mais sûrement son voyage dans la blogosphère, et va vers son deuxième millionième visiteur ! Mââgique !
 
 
 

  
2 objectifs et 10 règles pour l'écrivain public

Cliquer pour voir le diaporama

 
 
 
 
Bonne visite et à bientôt
espère-je !
 
 

Chercher Un Article ?

Petites conférences...

du petit professeur Plume Solidaire à l'occasion des Journées de formation des écrivains publics

 

 

Réflexion et débat à propos de l'éthique et de la déontologie de l'écrivain public bénévole - article 1 

 

- article 2

 

- article 3

Session du 7 mai 2011 -  Saison I


Rédiger vite et bien

Session du 7 mars 2012 -  Saison II

 

L'intitulé de cette formation est une boutade! Plus sérieusement le contenu propose deux parties:
1ère partie
- L'organisation de l'accueil et du fonctionnement des permanences d'écrivains publics
- L'accueil des usagers et le début de l'entretien
2ème partie
- Les différents types de démarches
- Les étapes des démarches
- La rédacton de la lettre

 

 Orienter les usagers
Session du 23 mars 2013 -  Saison III

Recours - Historique - Note
Session du 1 décembre 2012 -  Saison III

Médiateurs et conciliateurs
Session du 1 décembre 2012 -  Saison III

Invalidité et handicap
Session du 2 février 2013 -  Saison III

 
Le logement social à Paris 
Session du 25 janvier 2014 -  Saison IV 

 

Témoignage sur l'expérience de la formation d'AIDEMA19 à la 2ème rencontre entre écrivains publics franciliens

Samedi 14 mars 2015 
 
 

Pourquoi me bouge je ?

Le monde n'est pas
difficile à vivre à cause
de ceux qui font le mal,
mais à cause de ceux
qui regardent
et laissent faire

Albert Einstein

Le Dossier de Monsieur K

 

charlot.jpg

Le Film de l'immigration

  25839 71896

Un film de 40 minutes pour deux siècles d’immigration en France. 

 

Source :

Cité nationale de l'histoire de l'immigration

Quel temps sur Belleville ?