Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mai 2012 7 20 /05 /mai /2012 17:00

  Mise à jour samedi 20 mai à 18 h00

 

 

Lire-le-monde-1.JPG

 

 

 

Suite de : Pouvoir lire le monde avec la SNCF


 

Il n'est aujourd'hui de grande entreprise dont la promotion de l'image événementielle ne soit confiée à une agence de communication experte dans ce domaine.

 

L’agence chargée de promouvoir la communication de « Pouvoir lire le monde » m’a contacté pour m'inviter à "discuter et à interviewer" cette sommité linguistique sorbonnarde qu'est Alain Bentolila. Me suggérant de publier cette interview sur Plumeacide.

 

L’idée n’était pas désintéressée puisqu’il s’agissait de relayer l’événement sur le net en contribuant à la bonne image de la SNCF. C’était du gagnant-gagnant; mais beaucoup d'honneur pour mon modeste blog qui n'est visité que par 10 000 internautes par tranche de 30 jours.

 

C'est oublier aussi que si je ne suis ni journaliste, ni communicant, ni cireur de bottes ; je suis parfois un peu joueur… 

 

Ainsi, dans l'expectative d'un rendez-vous, j'avais préparé quatre questions à poser à Alain Bentolila, également administrateur de la Fondation SNCF. Questions que j’avais fait parvenir à mon interlocuteur de l’agence pour transmission à l’intéressé, pour voir jusqu’à quel point la Fondation était disposée à jouer le jeu, et quelle suite serait donnée à cette proposition d’entretien. Voici les quatre questions : 

 

1 - Quels sont selon vous, les pays qui constituent des références exemplaires en matière de lutte contre l'illettrisme et l'analphabétisme, et dont  pourrait s'inspirer la France ?

 

2 - Quels dispositifs la France aurait-elle pu /pourrait-elle  transposer de ces différents modèles  de réussite,  pour éradiquer l'illettrisme et l'analphabétisme ?

 

3 - Quel sont les estimations réalistes du coût global de l'application de  ces mesures en France (fourchettes) ?

 

4 - Connaissez-vous les programmes des 10 candidats aux élections présidentielles en matière de lutte contre l'illettrisme et l'analphabétisme ?

 

Je n'ai pas eu de réponse à mon courriel; étonnant non ? (voir ll'échange de courriels ci-dessous)

 

Preuve que l'agence-limite porte bien son nom, et sait très vite apprécier la frontière entre ce qui est vraiment sérieux, ce qui semble un peu frivole, et pour tout dire hors limite. Mes questions, comme je le pressentais, n'intéressaient donc pas le Fondation SNCF. Elle étaient hors sujet... du colloque.

 

Je m'y suis rendu. Personne n'a cherché à me conctacté. Je me suis installé tranquillement au milieu de la salle. J’ai assisté à la première partie de l’après-midi, animée d’un rythme soutenu par notre linguiste national, et j’ai pris note de quelques propos éclairants.

 

Toutefois, l’intervention la plus pertinente et la plus percutante fut celle

d’Erik Orsenna, qui n’était manifestement pas venu pour faire de la figuration, et qui dénotait en allant directement au fond du sujet : « plus il y aura de gens qui ne maîtrisent pas la lecture et l’écriture, et plus ce sera la fin de la République (…) La moitié d’une promotion qui sort de l’X préfère les métiers de la finance (…) Si vous ne vous occupez pas de l’économie, l’économie va s’occuper de vous »…Un langage de vérité décapant qu tranchait avec l'unité de façade des intervenants, le ton concensuel et l'absence de débat.

 

Et je me suis cassé à la récré !

 

Ouis, la Fondation SNCF n’ayant pu répondre à mes questions, je me suis donc lancé dans ma campagne d’information du mois dernier, sur les programmes des candidats concernant l’illettrisme.

 

Les Actes du colloque viennent d'être publiés sur le site de la Fondation SNCF. Le Point de vue d'Erik Orsenna tient sur une page; il mérite le détour.

 

George Pau-Langevin, 63 ans, vient d'être nommée ministre déléguée à la réussite éducative.

 

Je suis très heureux que l'Etat se réapproprie la mission républiciane de permettre à tous les enfants de ce pays, et aux immigrés autorisés à y séjourner, de "Pouvoir lire le monde".

 

Une période de coopération intense s'ouvre entre l'Etat et la Fondation SNCF, partenariat que nous souhaitons harmonieux et efficace; dans l'intérêt général, et jusqu'à éradication totale des 3 100 000 illettrés qui vivent en France.

 

On peut toujours rêver...

 

Nous aurons encore longtemps besoin de la SNCF, ne serait-ce que pour nous transporter d'une ville à l'autre par voie ferrée.

 

 

Plume Solidaire


 


 

 

Lire-le-monde.JPG

 

 

 

Vendredi 2 mars 2012

 

Bonjour,

Je me permets de vous contacter au nom de la Fondation SNCF en vue du Colloque qu'elle organise le 28 mars prochain.

 

UNE DEMI-JOURNÉE D'ÉCHANGES SUR LES ENJEUX DE LA LECTURE ET DE L'ÉCRITURE 

 

Dans un mois, mercredi 28 mars, la Fondation SNCF organise le colloque "Pouvoir lire le monde" dans le cadre de son axe d'intervention "Prévenir l'illettrisme". Dédié aux associations, aux enseignants, aux éducateurs, aux élus bien sûr et aux médias, ce colloque se veut un moment consacré à la réflexion. 

Vous exprimant régulièrement sur ce sujet,  il nous semblait naturel de vous contacter d'une part pour vous convier à ce colloque (...) et d'autre part pour vous apporter les informations dont vous pourriez avoir besoin dans l'optique d'un relai éventuel de cette information sur votre site.

Comme vous le savez peut-être l'engagement de la Fondation SNCF pour la prévention de l'illettrisme n'est pas nouveau. Avec son appel à projets "Entre les lignes" créé il y a quatre ans, la Fondation SNCF a déjà soutenu 254 associations. Ces structures de proximité travaillent quotidiennement, en région, pour donner aux enfants et aux adolescents le goût des mots. En 2011, la Fondation SNCF a franchi une nouvelle étape dans son engagement en faveur de ce combat, en mettant en place des partenariats nationaux sur 3 ans pour soutenir de grandes associations. Agissant sur tout le territoire, ces associations mènent un véritable travail de fond pour faire reculer l’illettrisme.

C’est donc tout naturellement que l’équipe de la Fondation SNCF a décidé d’aller plus loin, en organisant cette année un colloque élaboré avec le concours d’Alain Bentolila, linguiste et administrateur de la Fondation SNCF.

Vous pouvez retrouver dès maintenant sur le site le programme de l'après-midi (cliquez ici) ainsi que les biographies des intervenants (cliquez ici). Découvrez également en avant première l'interview qu'Alain Bentolila nous a accordée en vue de ce colloque (cliquez ici).

Nous sommes bien évidemment à votre disposition pour répondre à toute question et vous donner les éléments dont vous auriez besoin pour parler de cette initiative sur votre site.

Nous vous remercions par avance au cas où vous décideriez de relayer cette information !

Bien cordialement,

 



 

De : .....
À : plumesolidr@yahoo.fr
Envoyé le : Mardi 20 mars 2012 14h20
Objet : Fondation SNCF - Colloque "Pouvoir lire le monde" 

 

Monsieur,

 

Comme vous le savez la Fondation SNCF organise le 28 mars prochain au Palais Brongniart (de 14 à 18H30) le colloque « Pouvoir lire le monde* »  sur les enjeux de la lecture et de l'écriture. 

  

La qualité de votre blog sur lequel, depuis plusieurs années, vous traitez des problèmes que vous rencontrez au quotidien, nous ont conduits à vous inviter à ce colloque. Nous avons également le plaisir de vous proposer de discuter et d’interviewer Alain Bentolila**, linguiste reconnu sur les questions de l’illettrisme, administrateur de la Fondation SNCF et co-organisateur de ce colloque. Nous pensons en effet que ce type de rencontres peut vous intéresser. Si tel est le cas, n'hésitez pas à m'en informer afin que je vous donne les informations pratiques dont vous auriez besoin.

 

(…) 

 

Dans l’attente de votre réponse que l’on espère positive,

 

Bien cordialement,

 

........

 

*Engagée depuis 4 ans dans la lutte contre l’illettrisme avec son appel à projets « Entre les lignes », la Fondation SNCF a déjà soutenu plus de 250 associations oeuvrant dans ce domaine. Les structures de proximité aidées travaillent quotidiennement pour donner aux enfants et aux adolescents le goût des mots. En 2011, la Fondation SNCF a franchi une nouvelle étape dans son engagement en faveur de ce combat, en mettant en place des partenariats nationaux sur 3 ans pour soutenir de grandes associations. C’est donc tout naturellement que l’équipe de la Fondation SNCF a décidé d’aller plus loin cette année en organisant un colloque, élaboré avec le concours d’Alain Bentolila, linguiste et administrateur de la Fondation SNCF.

 

**Alain Bentolila est linguiste et administrateur de la Fondation SNCF. Professeur à Paris Descartes, il a construit et dirige un dispositif national de remise à niveau pour les jeunes adultes illettrés. Il a également fondé le réseau des observatoires de la lecture qui accompagne 100 000 élèves en difficulté en France et à l'étranger. Alain Bentolila est officier des Arts et lettres, chevalier de la Légion d'honneur et officier de l'ordre du mérite national.


 


À : .......@agence-limite.fr>
Envoyé le : Mercredi 21 mars 2012 13h56
Objet : Re : Fondation SNCF - Colloque "Pouvoir lire le monde" 

Monsieur,

 

Je vous remercie de votre courriel et suis sensible à votre compliment concernant mon blog Plumeacide.

 

Je publierai ce soir à 18 heures une réflexion critique (à tendance humoristique) concernant le colloque.

 

Si vous me donnez l'opportunité de rencontrer Alain Bentolila, j'aimerais en effet lui poser quelques questions précises.


 

Très cordialement

 

Xavier Péron / Plume Solidaire

 

 


Mardi 27 mars 2012 

 

Bonjour,

 

Nous sommes ravis de votre présence lors du colloque "Pouvoir lire le monde" qui aura lieu ce mercredi 28 mars à 14h précises.


Merci également pour votre billet de blog et votre réflexion qui était, comme vous nous l'aviez dit, "critique (à tendance humoristique)". ;-)


Comme vous le savez, la Fondation SNCF est engagée depuis plus de 4 ans sur la prévention de l'illettrisme et essaye à son niveau de donner aux jeunes le goût de lire, d’écrire, de compter et de s'exprimer pour leur permettre de se construire en toute autonomie. Marianne Eshet qui participait le mois dernier à la matinée (organisée par Coeurs à Lire) dédiée au financement des associations de lutte contre l’illettrisme et d’alphabétisation, a eu l'occasion de donner sa vision du rôle des fondations d'entreprises par rapport à l'action des différents acteurs (associatifs, publics, etc.) : « Les entreprises mécènes sont de plus en plus présentes et sont conscientes des difficultés des associations, mais elles ne peuvent se substituer au rôle des pouvoirs publics ».

 

La Fondation SNCF partage donc bien entendu votre souhait que des mesures soient prises au-delà de l'action associative et a, à ce titre, encouragé la demande de grande cause nationale 2012 pour l'illettrisme.

 

Afin que nous organisions au mieux l'interview avec Alain Bentolila, pouvez-vous me dire si vous serez présent tout l'après-midi ou qu'une partie ? Par ailleurs, avez-vous bien reçu les informations pratiques liées à ce colloque ?

 

Nous nous tenons bien entendu à votre disposition pour toute question.

 

Bien cordialement,

 

 


 Le 27 mars 2012 à 18:35, xavier péron a écrit :



Bonsoir,

 

J'ai pris connaissance un peu tardivement de votre courriel.

 

Je serai parmi vous à partir de 13h30 à la Bourse du Travail.

 

Les questions que j'aimerais poser à Alain Bentolila sont à la fois essentielles et périphériques aux thèmes du colloque.

 

Par courtoisie, je vous adresse ces quatre questions, afin qu'il en prenne connaissance avant, et qu'il apprécie librement l'opportunité de cette rencontre.

 

Vous pouvez me contacter ce soir et demain au 06 ...

 

Très cordialement, et à demain.

 

Xavier Péron: Plume Solidiare

 

<Illettrisme  - 4 questions pour l'avenir.doc>

 

 


Mardi 27 mars 2012 - 18h48

 

Merci bien.

A demain,


Partager cet article

Repost 0
Plume Solidaire , écrivain public - dans Illettrisme
commenter cet article

commentaires

Qui Suis-Je ?

  • : Plumeacide, le blog de Plume Solidaire, écrivain public
  • Plumeacide, le blog de Plume Solidaire, écrivain public
  • : C'est une histoire de fraternité républicaine et d'amitié avec celles et ceux qui s'embrouillent avec les chiffres et les lettres.
  • Contact

Allo, y a quelqu'un là ?

 
 
 
  un compteur pour votre site  J'ai mis un compteur pour que vous ne vous sentiez pas trop seul(e) dans cet endroit isolé.
 
 
 
Plumeacide poursuit doucement mais sûrement son voyage dans la blogosphère, et va vers son deuxième millionième visiteur ! Mââgique !
 
 
 

  
2 objectifs et 10 règles pour l'écrivain public

Cliquer pour voir le diaporama

 
 
 
 
Bonne visite et à bientôt
espère-je !
 
 

Chercher Un Article ?

Petites conférences...

du petit professeur Plume Solidaire à l'occasion des Journées de formation des écrivains publics

 

 

Réflexion et débat à propos de l'éthique et de la déontologie de l'écrivain public bénévole - article 1 

 

- article 2

 

- article 3

Session du 7 mai 2011 -  Saison I


Rédiger vite et bien

Session du 7 mars 2012 -  Saison II

 

L'intitulé de cette formation est une boutade! Plus sérieusement le contenu propose deux parties:
1ère partie
- L'organisation de l'accueil et du fonctionnement des permanences d'écrivains publics
- L'accueil des usagers et le début de l'entretien
2ème partie
- Les différents types de démarches
- Les étapes des démarches
- La rédacton de la lettre

 

 Orienter les usagers
Session du 23 mars 2013 -  Saison III

Recours - Historique - Note
Session du 1 décembre 2012 -  Saison III

Médiateurs et conciliateurs
Session du 1 décembre 2012 -  Saison III

Invalidité et handicap
Session du 2 février 2013 -  Saison III

 
Le logement social à Paris 
Session du 25 janvier 2014 -  Saison IV 

 

Témoignage sur l'expérience de la formation d'AIDEMA19 à la 2ème rencontre entre écrivains publics franciliens

Samedi 14 mars 2015 
 
 

Pourquoi me bouge je ?

Le monde n'est pas
difficile à vivre à cause
de ceux qui font le mal,
mais à cause de ceux
qui regardent
et laissent faire

Albert Einstein

Le Dossier de Monsieur K

 

charlot.jpg

Le Film de l'immigration

  25839 71896

Un film de 40 minutes pour deux siècles d’immigration en France. 

 

Source :

Cité nationale de l'histoire de l'immigration

Quel temps sur Belleville ?