Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mai 2011 2 31 /05 /mai /2011 17:00

 

 

 

homophobie.jpg

 


Issu d’une famille d'industriels des Vosges, comportant pas moins de 4 polytechniciens, un Saint-Cyrien et un chirurgien, Michel dénotait par son homosexualité assumée dans ce milieu traditionnel catholique.

 

Diplômé de Science Po Paris, il parlait français, anglais, allemand, italien, espagnol, portugais, russe, le grec contemporain et achevait d’apprendre le thaï.

 

Grand voyageur, amoureux des îles grecques et passionné de Grèce antique, Michel était également un latiniste distingué.

 

L’un de ses frères – polytechnicien passionné d’astrophysique – me disait samedi dernier pendant le repas qui a suivi l’incinération de Michel, que enfants, ils tenaient tous deux des conversations en grec ancien.

 

Sa bibliothèque et sa culture littéraire m’ont toujours fait pâlir d’envie.

 

Hétérosexuel jusqu’au bout des ongles, je n’ai jamais eu la moindre répulsion ou préjugé à l’égard des homosexuels parmi lesquels je compte quelques uns de mes meilleurs et plus fidèles amis.

 

Le fait qu’un couple d’homosexuels, comme celui de Michel, puisse vivre heureux et en harmonie pendant plusieurs décennies m’a toujours paru un peu étrange, mais cela ne m’a jamais gêné le moins du monde.

 

Cela n’est pas le cas de Madame Brigitte Barèges, députée UMP et membre de La Droite populaire.

 

Députée-maire de Montauban, elle s'est exclamée devant la commission des Lois de l'Assemblée nationale qui examinait à huis clos une proposition de loi pour "ouvrir le mariage aux couples de même sexe" : "et pourquoi pas des unions avec des animaux ? ou la polygamie ?".

 

Cochon qui s’en dédit ! La fauteuse de trouble a bien vite, comme ses comparses, présenté des excuses publiques.

 

Cette stratégie de communication politique commence, à force de répétition, à paraître pour ce qu’elle est : une manière de séduire l’électorat populaire de la droite extrême et de l’extrême droite, et de s’assurer une réélection locale.

 

Il y a probablement quelque chose de profondément animal chez cette députée – qui comme nombre de ses collègues, comme Christian Vanneste membre du même parti également condamné pour des propos homophobes en janvier 2007 et invité de France Culture ce matin, accèdent à la notoriété publique par l’abjection.

 

Oui, il ya bien quelque chose d’animal chez ces gens, quelque chose qui est étranger  au poil soyeux du chat Angora qu'ils aiment caresser, mais très proche de l’appétit du vautour sur le cadavre du mouton.

 

Avec le verbe et la conscience de l’homme en plus ; ce qui place leurs propos quelque part en-dessous du comportement l’animal, qui comme on le sait, agit par instinct de survie.

 

L’animal a néanmoins cette excuse de n’avoir que faire du souci de sortir de l’anonymat ; et ne connaît pas l’arrogance, la haine et le mépris.

 

Tous ces Normands voulaient se divertir de nous ;


On apprend à hurler, dit l'autre, avec les loups.

[Racine, Les plaideurs]


 

Est-t-il trop tard pour inventer le radar à flasher les con(nne)s ?

 


Sans panneaux pédagogiques d'avertissement s'il vous plait.

 

J’ai dit

 

Plume Solidaire

 

 




 


Source Le Midi Libre

 

 

Mariage gay : une députée UMP compare les homosexuels aux animaux

 


LES REACTIONS


26/05/2011, 12 h 16 | Mis à jour le 26/05/2011, 12 h 17

 

La députée UMP Brigitte Barèges, membre de La Droite populaire, a provoqué un tollé mercredi en lançant, à propos d'un texte PS visant à autoriser le mariage homosexuel, "et pourquoi pas des unions avec des animaux ?", avant de se rétracter, ont affirmé plusieurs de ses collègues.

 

Alors que la commission des Lois de l'Assemblée nationale examinait à huis clos une proposition de loi pour "ouvrir le mariage aux couples de même sexe", la députée-maire de Montauban s'est exclamée: "et pourquoi pas des unions avec des animaux ? ou la polygamie ?".

 

Ces propos ont été entendus par plusieurs députés, comme Bruno Le Roux (PS) et George Pau-Langevin (PS), qui les ont confirmés, en les condamnant. Dans un communiqué publié dans la soirée, Mme Barèges a indiqué "qu'elle retire ses propos maladroits dont elle conteste qu'ils présentaient un caractère homophobe".

 

Elle "souhaite aussi le cas échéant s'excuser auprès de ceux qu'ils auraient pu blesser car telle n'était pas son intention". "Ce sont des propos honteux, ignobles, que je condamne fermement", avait réagi un peu plus tôt le député UMP Franck Riester.

 

De son côté, le secrétaire général de l'UMP Jean-François Copé, tout en "prenant acte" des excuses de Mme Barèges, a "condamné ses propos à l'encontre des homosexuels". "Ces propos inacceptables ne sont évidemment en rien le reflet d'une quelconque position de l'UMP", a souligné M. Copé dans un communiqué. Lors de la réunion, comme plusieurs élus de gauche protestaient, Mme Barèges a rétorqué qu'elle avait dit cela sur le "ton de la plaisanterie", qu'elle était personnellement "favorable à tous types de relations sexuelles entre adultes consentants" et que l'on "ne pouvait pas la suspecter d'être homophobe".

 

Gêné, le président de la commission des Lois Jean-Luc Warsmann (UMP) a alors suggéré de retirer les propos de la députée UMP du compte-rendu de la réunion. La proposition de loi, qui sera discutée en séance publique le 6 juin, a sans surprise été rejetée.

 

Elle proposait que le mariage puisse être contracté "par deux personnes de sexes différents ou de même sexe". "Un choix politique au sens le plus noble qui soit", a dit Patrick Bloche (PS) tandis que l'écologiste Noël Mamère lançait : "Ne soyez pas réactionnaires! La société est en avance par rapport au politique".

 

Le député UMP Etienne Blanc a pour sa part jugé qu'"avec le Pacs, de nouveaux droits ont été consentis" aux homosexuels et qu'"ils répondent suffisamment aux besoins". Mme Barèges, avocate de formation, avait apporté mardi son soutien au manifeste contre le sexisme, lié au traitement de l'affaire DSK. Elle regrettait "que les mentalités n'aient pas évolué" en ce domaine et déplorait "cette culture gauloise, certainement responsable du fait qu'encore aujourd'hui, les femmes se sentent culpabilisées" dans les affaires d'agressions sexuelles.

 

Dans son communiqué publié mercredi soir, la députée UMP a précisé, à propos de ses déclarations controversées, qu'elle avait voulu "poser la question de la pertinence d'adapter systématiquement la loi et les institutions à l'évolution des mœurs". Elle "a poursuivi son raisonnement par l'absurde en se demandant s'il faudrait aussi institutionnaliser un jour le mariage avec les animaux".

 

"Brigitte Barèges regrette néanmoins que cet échange serve de contre-feu aux députés socialistes pour détourner l'attention des déchirements qui traversent leur parti et des pérégrinations judiciaires de leur ex-futur héraut" Dominique Strauss-Kahn, peut-on encore lire dans le communiqué. 

 

 Jean-Michel Baylet, président du Parti Radical de Gauche (PRG) : "Les déclarations de Brigitte Barèges, comparant le mariage homosexuel à des unions avec des animaux, illustrent bien toute la subtilité et la délicatesse dont elle est capable. Les Radicaux de Gauche, profondément attachés à l'Humanisme, condamnent avec la plus grande fermeté ces propos. Les outrances de la député-maire UMP de Montauban à propos des homosexuels relèvent des mêmes mécanismes que le racisme en déniant à l'autre son humanité !" (communiqué)

 

Jean-Luc Romero, conseiller régional PS d'Ile-de-France, et président de l'assocation Elus Locaux Contre le Sida, se dit "consterné" par ces propos et demande à l'UMP de "réagir enfin!". "Depuis quelques années, l'UMP laisse nombre de ses parlementaires tenir des propos mettant en cause les personnes LGBT (lesbienne, gay, bi et transsexuelle) à l'image de Christian Vanneste qui n'a jamais été sanctionné par son parti pour avoir notamment estimé que les homosexuels étaient inférieurs aux hétérosexuels". "Cette situation est devenue insupportable (...) Jean-Luc Romero s'inquiète de savoir jusqu'où iront les parlementaires UMP dans l'expression de l'homophobie et demande à l'UMP de se ressaisir et d'exclure enfin ces élus qui déshonorent la République". (communiqué)

 

Christophe Girard, adjoint au maire de Paris Bertrand Delanoë (PS), publie sur son blog un message intitulé "pathétique et vulgaire". "Dans un grand élan de vulgarité et de bêtise, (Mme Barèges) a comparé le mariage des personnes de même sexe à une union entre animaux et l'a assimilé à la polygamie. Nous voilà revenus aux dérapages des débats sur le Pacs de 98. Mme Barèges, inconnue des Français, recherche sans doute la publicité. Elle venait d'échouer avec ses commentaires sur les radars pédagogiques du professeur Guéant. Quel sera son combat de demain? Qu'il y a trop de Chinois sur la planète ? Que les transsexuels la font rire ? (...) La droite la plus conne du monde vient de se réveiller à visage découvert". 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Qui Suis-Je ?

  • : Plumeacide, le blog de Plume Solidaire, écrivain public
  • Plumeacide, le blog de Plume Solidaire, écrivain public
  • : C'est une histoire de fraternité républicaine et d'amitié avec celles et ceux qui s'embrouillent avec les chiffres et les lettres.
  • Contact

Allo, y a quelqu'un là ?

 
 
 
  un compteur pour votre site  J'ai mis un compteur pour que vous ne vous sentiez pas trop seul(e) dans cet endroit isolé.
 
 
 
Plumeacide poursuit doucement mais sûrement son voyage dans la blogosphère, et va vers son deuxième millionième visiteur ! Mââgique !
 
 
 

  
2 objectifs et 10 règles pour l'écrivain public

Cliquer pour voir le diaporama

 
 
 
 
Bonne visite et à bientôt
espère-je !
 
 

Chercher Un Article ?

Petites conférences...

du petit professeur Plume Solidaire à l'occasion des Journées de formation des écrivains publics

 

 

Réflexion et débat à propos de l'éthique et de la déontologie de l'écrivain public bénévole - article 1 

 

- article 2

 

- article 3

Session du 7 mai 2011 -  Saison I


Rédiger vite et bien

Session du 7 mars 2012 -  Saison II

 

L'intitulé de cette formation est une boutade! Plus sérieusement le contenu propose deux parties:
1ère partie
- L'organisation de l'accueil et du fonctionnement des permanences d'écrivains publics
- L'accueil des usagers et le début de l'entretien
2ème partie
- Les différents types de démarches
- Les étapes des démarches
- La rédacton de la lettre

 

 Orienter les usagers
Session du 23 mars 2013 -  Saison III

Recours - Historique - Note
Session du 1 décembre 2012 -  Saison III

Médiateurs et conciliateurs
Session du 1 décembre 2012 -  Saison III

Invalidité et handicap
Session du 2 février 2013 -  Saison III

 
Le logement social à Paris 
Session du 25 janvier 2014 -  Saison IV 

 

Témoignage sur l'expérience de la formation d'AIDEMA19 à la 2ème rencontre entre écrivains publics franciliens

Samedi 14 mars 2015 
 
 

Pourquoi me bouge je ?

Le monde n'est pas
difficile à vivre à cause
de ceux qui font le mal,
mais à cause de ceux
qui regardent
et laissent faire

Albert Einstein

Le Dossier de Monsieur K

 

charlot.jpg

Le Film de l'immigration

  25839 71896

Un film de 40 minutes pour deux siècles d’immigration en France. 

 

Source :

Cité nationale de l'histoire de l'immigration

Quel temps sur Belleville ?