Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mars 2010 4 11 /03 /mars /2010 18:00


longuet_gerard01048v.jpg
Photo Sénat


Je n'ai aucune espèce de sympathie pour cet ancien ministre du gouvernement de cohabitation de Jacques Chirac, que j'ai croisé il y a peu de temps devant l'entrée du Sénat.


Monsieur Longuet est actuellement président du groupe UMP du Sénat.





Je me souviens très bien de sa réputation de violence politique du temps de son appartenanvce au mouvement d'extrême droite Occident, spécialisé dans l'usage de la barre de fer, avec ses amis Patrick Devedjian, Alain Madelin, Hervé Novelli, François d'Orcival, Claude Gloasgen, Didier Schuller.



Vous noterez bien que ces hommes issus d'un groupuscule autenthiquement faschiste de quelques centaines de militants venus de la droite du Front National, que certains rejoindront après la dissolution de ce mouvement par décret du gouvernement le 12 juin 1968,  font tous de brillante et longue carrière politique au sein des mouvements libéraux ou conservateurs de droite.


Gérard Longuet a fait amende honorable pour cette erreur de jeunesse. Dont acte.

Pour une fois j'aimerais presque voler au secours de Gérard Longuet !


Je comprends sur le fond la teneur de sa petite phrase lors de son interview par France Info hier lorsqu'il a évoqué
"la possible nomination de Malik Boutih à tête de la Halde, la haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité. Selon le président du groupe UMP au Sénat l’ancien président de SOS racisme n’est pas "le bon personnage".


L'idée qu'il énonce est celle qui consiste à dire que le principe de la Halde " c'est que la France s'ouvre aux populations nouvelles", et que, pour que les français "de souche" acceptent plus facilement de vivre avec les étrangers, il vaut mieux que ce soit "le corps français traditionnel", autrement dit un français qui soit à leur image - qui leur ressemble -  qui représente symboliquement cette volonté de l'Etat.


Il y a là un contradiction dans les termes. Car si Gérard Longuet exprime à la fois sa désappobation des discriminations de sexe, d'âge, d'origine et le racisme qui déshonorent notre pays, et le souhait que les étrangers soient mieux acceptés par les français d'origine; il formule le postulat qu'un français d'origine étrangère serait moins efficace à ce poste parce que non reconnu de par son origine par les mêmes français pour accomplir cette mission.


Il réintroduit à la fin de son raisonnement la distinction entre français de "souche" et français "immigré".


Du même coup, alors même que son intention semblait consister à montrer l'importance de l'enjeu politique pour la cohésion nationale de la réduction des discriminations et du racisme, et le rôle essentiel du président de la Halde  pour atteindre cet objectif, l'influence de l'idéologie raciste de sa jeunesse ressurgit. En réintroduisanr la norme ethnique et la négation de l'idée de la diversité des origines françaises.


Cette forme de lapsus est doublement tragique : il démontre la prégnance de l'idéologie de l'extrême droite dans la culture de l'un des hommes politiques les plus représentatifs de la République et de la majorité au pouvoir. Tragique  aussi jusqu'à l'absurdité - tragi comique - aussi dans le fait que les français qui tolèrent, acceptent ou pratiquent les discriminations et le racisme ne seraient susceptibles de changer  qu'à la condition que ce soit un français qui dénoncent
leurs attitudes et leurs conduites.

Partager cet article

Repost 0
Plume Solidaire , écrivain public - dans Actualité de l'immigration
commenter cet article

commentaires

Anne-Violaine 12/03/2010 13:24


Merci pour l'explication de texte !!!


Plume Solidaire , écrivain public 13/03/2010 16:58


C'est pas mal hein !

Et j'ai pas fait Sciences Po et l'ENA, mais avec mon qu'un petit bac+5 de l'université j'arrive à me débrouiller.

Par contre moi je suis né rue Lauriston à côté de l'Arc de Triomphe dans le 16 ème, alors que lui il est né en banlieue, à Neuilly sur Seine !


Anne-Violaine 12/03/2010 13:22



Voici ma tristesse de ce jour à ce sujet : autour de l'Hôtel de Ville de Paris a lieu une exposition en plein air sur "150 ans d'immigration à Paris" censée valoriser l'apport des immigrés
dans la capitale (j'écris censée puisque je n'ai pas encore eu le temps de lire les 12 panneaux qui montrent Picasso, Fujita, Josiane Balasko...entre autres).
Ce matin, me rendant à mon travail, j'ai constaté avec tristesse (la colère fut mon 1er sentiment) que tous les pannaeaux avaient été affublés sur les 2 faces et sur le côté d'une petite affiche
du FN bien collée prônant le renvoi des "étrangers" chez eux dans des termes grossiers et injurieux...
Je remercie de tout coeur la personne employée par la Mairie de Paris qui, à 9h15 du matin, était à la tâche pour décoller ces affiches (je le lui ai dit d'ailleures de "vive voix").
No pasaran!



Plume Solidaire , écrivain public 13/03/2010 16:51


L'essentiel est que l'exposition existe, et continue !

Et que les étrangers soient toujours là.

Ils n'y peuvent rien et nous pouvons tout.

Ils ont 50 ans de retard et nous vivons ici et maintenant.

Vive la France terre des peuples du monde

No pasaran !


Qui Suis-Je ?

  • : Plumeacide, le blog de Plume Solidaire, écrivain public
  • Plumeacide, le blog de Plume Solidaire, écrivain public
  • : C'est une histoire de fraternité républicaine et d'amitié avec celles et ceux qui s'embrouillent avec les chiffres et les lettres.
  • Contact

Allo, y a quelqu'un là ?

 
 
 
  un compteur pour votre site  J'ai mis un compteur pour que vous ne vous sentiez pas trop seul(e) dans cet endroit isolé.
 
 
 
Plumeacide poursuit doucement mais sûrement son voyage dans la blogosphère, et va vers son deuxième millionième visiteur ! Mââgique !
 
 
 

  
2 objectifs et 10 règles pour l'écrivain public

Cliquer pour voir le diaporama

 
 
 
 
Bonne visite et à bientôt
espère-je !
 
 

Chercher Un Article ?

Petites conférences...

du petit professeur Plume Solidaire à l'occasion des Journées de formation des écrivains publics

 

 

Réflexion et débat à propos de l'éthique et de la déontologie de l'écrivain public bénévole - article 1 

 

- article 2

 

- article 3

Session du 7 mai 2011 -  Saison I


Rédiger vite et bien

Session du 7 mars 2012 -  Saison II

 

L'intitulé de cette formation est une boutade! Plus sérieusement le contenu propose deux parties:
1ère partie
- L'organisation de l'accueil et du fonctionnement des permanences d'écrivains publics
- L'accueil des usagers et le début de l'entretien
2ème partie
- Les différents types de démarches
- Les étapes des démarches
- La rédacton de la lettre

 

 Orienter les usagers
Session du 23 mars 2013 -  Saison III

Recours - Historique - Note
Session du 1 décembre 2012 -  Saison III

Médiateurs et conciliateurs
Session du 1 décembre 2012 -  Saison III

Invalidité et handicap
Session du 2 février 2013 -  Saison III

 
Le logement social à Paris 
Session du 25 janvier 2014 -  Saison IV 

 

Témoignage sur l'expérience de la formation d'AIDEMA19 à la 2ème rencontre entre écrivains publics franciliens

Samedi 14 mars 2015 
 
 

Pourquoi me bouge je ?

Le monde n'est pas
difficile à vivre à cause
de ceux qui font le mal,
mais à cause de ceux
qui regardent
et laissent faire

Albert Einstein

Le Dossier de Monsieur K

 

charlot.jpg

Le Film de l'immigration

  25839 71896

Un film de 40 minutes pour deux siècles d’immigration en France. 

 

Source :

Cité nationale de l'histoire de l'immigration

Quel temps sur Belleville ?