Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 décembre 2012 2 18 /12 /décembre /2012 18:00

You-Can-Do-It1.jpg

 

L’Affiche We Can Do It de J.Howard Miller, 1942

Reproduite sur un timbre en 1992

 

Pour l'édification des jeunes générations, on qualifiait jadis une personne plus ou moins mentalement perturbée de "timbrée". On dirait aujourd'hui : "A wouah, al'è complèt'ment barge" !

 

En choisissant cet avatar lorsque j'ai créé Plumeacide en 2007, je ne m'attendais pas à son succès mondial à travers sa déclinaison pendant la campagne électorale de Barak Obama de 2008.

 

Cette image avait tout pour me plaire. L'insolence du bras d'honneur, le regard provocateur, la détermination combative affirmée par l'importance et la place du texte, et le fait que ce soit une femme et une ouvrière qui s'exprime.

 

Et bien sûr il y a le graphisme qui rapelle la bande dessinée, et qui est la marque d'une époque.

 

Avec la distance, en plongeant un peu dans ma relation avec cette icône deux dimensions me viennent à l'esprit, toutes deux tradisant une certaine ambivalence.

 

Transposée dans notre culture française, cette image favorise un certain contresens dans l'esprit du percepteur, en laissant croire qu'il s'agirait d'une ouvrière d'un syndicat en lutte pour revendiquer de nouveaux droits sociaux ou pour en défendre d'autres. Or le contexte historique, et le message véhiculé par cette affiche étaient bien différents...et l'ennemi désigné n'était  pas celui qu'on pourrait croire.

 

L'autre ambiguïté réside dans ma relation avec les lecteurs de Plumeacide. En choisissant une femme comme avatar de mon blog, je laissais croire que ma propre identité était féminine; ce que ne contredisait pas ma signature : féminine est la Plume,  neutre est  Solidaire .

 

Ainsi, les lectrices féminines pouvaient-elles s'identifier à un auteur féminin, et mes confrères mâles se laisser séduire par cet auteur imaginairement féminin !

 

Moralité : contrairement à ce que disait avec son élégance naturelle un ancien Président de la République à l'endroit de son ancien Premier Ministre je ne suis pas "épouvanté par mes propres désirs", et j'ai assez "de couilles" pour le dire et en rire.

 

Une façon comme une autre au fond d'assumer ma part de féminité.

 

Car, comme disait l'autre, il y a du ying dans le yang et du yang dans le ying !

 

Wouah ! Ell'é trop fort Plume Solidaire !

 

Qui était Geraldine Hoff Doyle ?

 

 

 

L’ouvrière américaine de « We can do it »

est morte le 31 décembre 2010

 

 

Source : Arrêt sur image

 

Par Gilles Klein

 

L'Américaine dont le visage a été reproduit sur un célèbre poster valorisant le travail féminin pendant que les hommes américains faisaient la deuxième guerre mondiale est décédée à l'âge de 86 ans, signalait le Los Angeles Times.


Geraldine Hoff Doyle avait 17 ans, en 1942, quand elle a travaillé dans l'usine d'American Broach & Machine Co. de sa ville natale d'Ann Harbor (état du Michigan).


C'est là qu'un photographe de l'agence United Press l'a photographiée avec son bandana retenant ses cheveux, devant sa machine à emboutir des pièces métalliques.

 


Cette photo a inspiré J. Howard Miller qui avait reçu une commande d'une série d'affiches pour soutenir l'effort de guerre en incitant les femmes à remplacer les ouvriers partis au combat. Miller a reproduit le visage de Geraldine.


Mais la jeune femme a quitté l'usine au bout de quelques semaines, lorsqu'elle a appris qu'elle remplaçait une ouvrière dont une main avait été écrasée par la machine.


Cette affiche n'a jamais cessé d'être reproduite depuis, Geraldine Hoff Doyle l'a souvent dédicacée, et elle a même été reproduite sur un timbre diffusé en 1992.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Qui Suis-Je ?

  • : Plumeacide, le blog de Plume Solidaire, écrivain public
  • Plumeacide, le blog de Plume Solidaire, écrivain public
  • : C'est une histoire de fraternité républicaine et d'amitié avec celles et ceux qui s'embrouillent avec les chiffres et les lettres.
  • Contact

Allo, y a quelqu'un là ?

 
 
 
  un compteur pour votre site  J'ai mis un compteur pour que vous ne vous sentiez pas trop seul(e) dans cet endroit isolé.
 
 
 
Plumeacide poursuit doucement mais sûrement son voyage dans la blogosphère, et va vers son deuxième millionième visiteur ! Mââgique !
 
 
 

  
2 objectifs et 10 règles pour l'écrivain public

Cliquer pour voir le diaporama

 
 
 
 
Bonne visite et à bientôt
espère-je !
 
 

Chercher Un Article ?

Petites conférences...

du petit professeur Plume Solidaire à l'occasion des Journées de formation des écrivains publics

 

 

Réflexion et débat à propos de l'éthique et de la déontologie de l'écrivain public bénévole - article 1 

 

- article 2

 

- article 3

Session du 7 mai 2011 -  Saison I


Rédiger vite et bien

Session du 7 mars 2012 -  Saison II

 

L'intitulé de cette formation est une boutade! Plus sérieusement le contenu propose deux parties:
1ère partie
- L'organisation de l'accueil et du fonctionnement des permanences d'écrivains publics
- L'accueil des usagers et le début de l'entretien
2ème partie
- Les différents types de démarches
- Les étapes des démarches
- La rédacton de la lettre

 

 Orienter les usagers
Session du 23 mars 2013 -  Saison III

Recours - Historique - Note
Session du 1 décembre 2012 -  Saison III

Médiateurs et conciliateurs
Session du 1 décembre 2012 -  Saison III

Invalidité et handicap
Session du 2 février 2013 -  Saison III

 
Le logement social à Paris 
Session du 25 janvier 2014 -  Saison IV 

 

Témoignage sur l'expérience de la formation d'AIDEMA19 à la 2ème rencontre entre écrivains publics franciliens

Samedi 14 mars 2015 
 
 

Pourquoi me bouge je ?

Le monde n'est pas
difficile à vivre à cause
de ceux qui font le mal,
mais à cause de ceux
qui regardent
et laissent faire

Albert Einstein

Le Dossier de Monsieur K

 

charlot.jpg

Le Film de l'immigration

  25839 71896

Un film de 40 minutes pour deux siècles d’immigration en France. 

 

Source :

Cité nationale de l'histoire de l'immigration

Quel temps sur Belleville ?