Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 avril 2010 1 19 /04 /avril /2010 17:00

 

 

Nous nous sommes rencontrés en janvier 2004 lorsque nous avons commencé le tai chi chuan dans notre école d’arts martiaux à Paris (J’avais déjà deux années de pratique dans une autre école).

 

C’est à cette époque que nous avons commencé à nous entraîner ensemble en particulier à Montmartre au Square Junot. Et nous sommes devenus les meilleurs amis du monde. Nous avons préparé nos passages de grades à deux, et nous poursuivons nos séances de travail avec d’autres élèves le dimanche matin.

 


P3271006.JPG

 

Il est célibataire et vit dans un hôtel meublé du 9ème arrondissement près de Montmartre, dans un appartement plutôt spacieux situé au 6ème étage sous les toits. L’établissement est propre et bien  tenu et le loyer est adapté à son budget.

 


Au début de l’hiver la nouvelle tombe : le propriétaire a décidé de rénover l’immeuble et de le transformer en hôtel de tourisme. Les locataires doivent quitter l’hôtel avant le mois de mai 2010.

 

Or mon pote a de s revenus modestes – atteint d’une grav e maladie il bénéficie de l’Allocation Adulte Handicapé –, n’est pas en mesure d’exercer un métier, et ne peut accéder  au parc privé de location immobilière.

 

Nous nous mettons aussitôt en ordre de bataille :

1 – Rendez-vous avec l’assistante sociale de la Mairie

2 – Faire une demande de logement social

3 – Lister les str uctures d’accompagnement pour la recherche de logement pour les handicapés

4 - Faire un recours dans le cadre de la loi DALO, qui favorise en particulier les handicapés.

 

Nous effectuons toutes ces démarches.

 

Nous apprenons que l’hôtel ne fait pas l’objet d’une fermeture par  arrêté préfectoral, et que le début des travaux est repoussé au mois de juillet.

 

 

Fin mars 12 locataires habitaient encore l’immeuble. Deux personnes âgées vont déménager dans des appartements adaptés. Une jeune femme a trouvé un logement par l’intermédiaire de son employeur, et une autre personne a aussi trouvé. Il restera donc 8 personnes dans les semaines qui viennent. 

 

 

Début mars, les derniers occupants de l’hôtel sont invités à une réunion à la Mairie en présence du représentant du Maire, d’une responsable des services sociaux et de « Paris Solidarité Habitat » (Emmaüs / Fondation Abbé Pierre).

 

 

A cette occasion les propos rassurants qu’ils leur avaient été tenus précédemment leur ont été répétés et confirmés.

 

« Paris Solidarité Habitat » les a informés qu’ils ont déjà défendu avec succès plusieurs cas analogues, et s’engage à les défendre en cas de me naces ou de pressions exercées par le propriétaire. En l’absence de bail de location, même dans un hôtel meublé, le propriétaire de l’établissement ne peut contraindre les locataires à quitter leur logement.

 

En conséquence les locataires peuvent conserver leur logement jusqu’au début de la procédure d’expulsion qui peut durer un à trois ans. Délai qui permettra aussi à la Mairie de trouver une solution de relogement conforme aux attentes des locataires.

 

Le représ entant de la Mairie étudiera les dossiers cas par cas ; quant aux handicapés et personnes âgées l’assistante sociale les prendra en charge.

 

2707147001_lib_fiche.jpgDe mon côté j’ai pris contact avec Habitat et Humanisme  qui me rappelle aujourd’hui, pour préciser que mon valeureux camarade de combat – Ah la virile amitié des compagnons d’armes -, pour conserver ses droits n’a pas intérêt à quitter son logement.

 

Et moi je veille au grain.

 

Fidélité, loyauté, persévérance, solidarité.

 

Fraternité dans l’amitié.

 

L’amitié se forge par l’action, pas avec des mots qui sortent de la bouche.

 

Et je lui rends hommage ici parce que sans lui, je ne serai pas aussi avancé en tai chi.

 

Et sans le chi cong, le tai chi, le yoga, la méditation, une alimentation diététique, serait-il toujours de ce monde ?

 


Dans la vie cet ami puise son énergie et sa force contre la maladie. Quand il me suffit de vivre sans effort pour lui donner un peu d'énergie.


 

J’ai dit

 

Plume Solidaire

 

 

 

 

 

 

 

    

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Qui Suis-Je ?

  • : Plumeacide, le blog de Plume Solidaire, écrivain public
  • Plumeacide, le blog de Plume Solidaire, écrivain public
  • : C'est une histoire de fraternité républicaine et d'amitié avec celles et ceux qui s'embrouillent avec les chiffres et les lettres.
  • Contact

Allo, y a quelqu'un là ?

 
 
 
  un compteur pour votre site  J'ai mis un compteur pour que vous ne vous sentiez pas trop seul(e) dans cet endroit isolé.
 
 
 
Plumeacide poursuit doucement mais sûrement son voyage dans la blogosphère, et va vers son deuxième millionième visiteur ! Mââgique !
 
 
 

  
2 objectifs et 10 règles pour l'écrivain public

Cliquer pour voir le diaporama

 
 
 
 
Bonne visite et à bientôt
espère-je !
 
 

Chercher Un Article ?

Petites conférences...

du petit professeur Plume Solidaire à l'occasion des Journées de formation des écrivains publics

 

 

Réflexion et débat à propos de l'éthique et de la déontologie de l'écrivain public bénévole - article 1 

 

- article 2

 

- article 3

Session du 7 mai 2011 -  Saison I


Rédiger vite et bien

Session du 7 mars 2012 -  Saison II

 

L'intitulé de cette formation est une boutade! Plus sérieusement le contenu propose deux parties:
1ère partie
- L'organisation de l'accueil et du fonctionnement des permanences d'écrivains publics
- L'accueil des usagers et le début de l'entretien
2ème partie
- Les différents types de démarches
- Les étapes des démarches
- La rédacton de la lettre

 

 Orienter les usagers
Session du 23 mars 2013 -  Saison III

Recours - Historique - Note
Session du 1 décembre 2012 -  Saison III

Médiateurs et conciliateurs
Session du 1 décembre 2012 -  Saison III

Invalidité et handicap
Session du 2 février 2013 -  Saison III

 
Le logement social à Paris 
Session du 25 janvier 2014 -  Saison IV 

 

Témoignage sur l'expérience de la formation d'AIDEMA19 à la 2ème rencontre entre écrivains publics franciliens

Samedi 14 mars 2015 
 
 

Pourquoi me bouge je ?

Le monde n'est pas
difficile à vivre à cause
de ceux qui font le mal,
mais à cause de ceux
qui regardent
et laissent faire

Albert Einstein

Le Dossier de Monsieur K

 

charlot.jpg

Le Film de l'immigration

  25839 71896

Un film de 40 minutes pour deux siècles d’immigration en France. 

 

Source :

Cité nationale de l'histoire de l'immigration

Quel temps sur Belleville ?