Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 décembre 2009 6 12 /12 /décembre /2009 20:30



DALO_01.jpg 

 

 

Logement social : comment rendre le droit au logement effectif ?

le 24 04 2007

Vie-publique.fr

 

Logement social : construction et rénovation © La Documentation française Photo : Dany Vienney


Bien que le droit au logement soit inscrit dans la loi depuis plus de 20 ans, on estime qu’environ 3 millions de personnes souffrent actuellement de "mal logement", voire d’absence de logement. C’est pour tenter de remédier à cette situation que la loi du 5 mars 2007 instituant le droit au logement opposable fixe à l’Etat une obligation de résultats et non plus seulement de moyens.


 

Droit au logement opposable : une loi en manque de crédibilité

Alternatives Economiques.fr

 

Le troisième rapport annuel du "Comité de suivi du DALO" (Droit au logement opposable) tire un bilan critique de l'application de cette loi votée en 2007. Incitant les pouvoirs publics à mener "la bataille de l'offre", le Comité de suivi a même appelé le gouvernement, le 18 novembre 2009, à lancer des réquisitions de logements vacants.


Le droit au logement opposable (DALO) patine. Deux ans et demi après le vote de la loi qui impose à l'Etat de trouver un logement ou un hébergement aux personnes qui en font la demande et qui sont reconnues comme prioritaires, ce droit n'est toujours pas respecté, selon le comité de suivi de la mise en œuvre du DALO. Dans son troisième rapport annuel, rendu public le 27 octobre, le comité pointe de « graves insuffisances ». Au premier rang desquels se situe l'écart qui se creuse entre les demandes dites prioritaires et l'offre mobilisée pour y répondre.


Ainsi, 7 250 ménages prioritaires n'ont pas reçu une offre de logement dans le délai légal. C'est particulièrement vrai des Franciliens, la région Île-de-France concentrant à elle seule près des deux tiers des recours. En matière d'hébergement, le même constat de carence s'impose : 1 200 personnes n'ont pas reçu d'offre dans un délai légal sur l'ensemble du territoire national. « Ce décalage fait craindre le renoncement », s'inquiète le rapport qui préconise à l'Etat de s'engager dans « la bataille de l'offre » pour éviter que le DALO perde toute crédibilité.


Autre insuffisance soulignée par le comité : « le déficit persistant d'information et d'assistance des demandeurs ». Si près de 100 000 ménages ont engagé une procédure DALO depuis un an et demi, toutes les personnes mal-logées entrant dans les critères de la loi sont loin d'avoir pu faire prendre en compte leur demande de logement ou d'hébergement. Quant à l'instruction des recours, elle reste très inégale selon les régions. L'Île-de-France et les Bouches-du-Rhône, particulièrement chargés, peinent en effet à respecter les délais réglementaires de décision.


Laurent Jeanneau

 

La lettre de l'insertion -  n°15 - Novembre 2009


 

Droit Au Logement

 

 

vendredi 6 février 2009


Le Tribunal de Paris donne raison aux demandeurs DALO laissés pour compte,


  • tandis que la Loi Boutin attaque et ampute la loi DALO :

Sur 19 demandes présentées aux audiences du 28 et 29 janvier 2008 du tribunal administratif de Paris, par des demandeurs déclarés prioritaires en vertu de la Loi DALO depuis plus de six mois, et appuyés par Droit Au Logement, le Tribunal a donné raison à 15 familles mal-logées ou sans logis. Le tribunal a ordonné à l’État :


  • De reloger ces familles dans un délai de 2 mois à compter de la signification du jugement, et prononce une astreinte après ce délai de 100 euros par jour.
  • De verser 600 euros à chaque demandeur au titre des frais de justice
  • A transmettre au tribunal administratif d’ici fin juin une information sur l’avancement des relogements.


Trois autres se sont désistées et une 4ème, Madame Fofana, ayant reçu une proposition de relogement quelques jours avant, a eu partiellement gain de cause (seules l’astreinte a été supprimée).


Cette série de décisions vient confirmer les décisions du Tribunal Administratif de Nice (200 euros d’astreinte par jour faute de relogement dans un délai d’un mois) et celle du TA de Bayonne du 29 janvier (100 euros d’astreinte par jour faute de relogement dans un délai d’un mois). Une cohérence commence donc à émerger dans la mise en œuvre du recours DALO.


L’association espère que ces décisions vont permettre à ces familles d’être rapidement relogées, et regrette que le montant de l’astreinte soit versée au fond régional qui collecte les amendes des municipalités qui ne respectent pas la Loi SRU. Ainsi les victimes obtiennent réparation en alimentant le même fond que les coupables… au lieu de verser le montant de l’astreinte aux demandeurs de telle sorte à leur permettre de se loger en attendant un HLM.


C’est le moment choisi par le gouvernement et la majorité pour disséquer la Loi DALO à l’Assemblée et la vider d’une partie de son contenu :


  • Les associations de défense ne sont plus agréées pour accompagner les demandeurs DALO dans leur démarche. C’est un comble quand on sait que ce sont justement ces associations qui aujourd’hui aident réellement les demandeurs DALO dans leur démarche. Le DAL défend plusieurs milliers de demandeurs DALO dans toute la France. L’article 1 bis a été adopté vendredi dernier sans aucune opposition.
  • L’article 24 qui autorise les Préfets en Ile de France à reloger les bénéficiaires DALO dans un autre départements, de telle sorte à se débarrasser des bénéficiaires à bon compte, sera en discussion sans doute Lundi soir. En cas de refus par le demandeurs, celui ci perd totalement ses droits. Nous attendons un regain de mobilisation de l’opposition parlementaire sur cette disposition
  • Le gouvernement prévoyait de limiter le montant de l’astreinte à l’équivalent d’un loyer HLM, soit 15 à 25 euros par jour. Cette mesure serait d’autant plus scandaleuse, que les tribunaux administratifs ont commencé à rendre des décisions plus sévères. Nous restons vigilants.


Nous nous félicitons de cette série de décisions des tribunaux administratifs Français, et dénonçons le cynisme de ce Gouvernement qui affaiblit délibérément les Droits des personnes vulnérable, et s’en prend aux associations qui les défendent.


Résultat d’un recours DALO au Tribunal Administratif de Paris

Compte rendu de décision rendu par le Tribunal Administratif de Paris.

Document PDF (.pdf) - 21.9 ko - 11/02/09. Télécharger

 


La Documentation Française

 

L'an II du Dalo : priorité à la bataille de l'offre


FRANCE. Comité de suivi de la mise en oeuvre du droit au logement opposable

 

Paris ; Haut comité pour le logement des personnes défavorisées

 


Institué par l'article 13 de la loi n° 2007-290 du 5 mars 2007 (loi DALO), le comité de suivi de la mise en œuvre du droit au logement opposable présente son troisième rapport. Le rapport s'appuie sur les travaux de réflexion menés par sept groupes de travail constitué au sein du Comité de suivi sur les thématiques suivantes : Ile de France ; Hébergement ; DALO et gens du voyage ; Les demandeurs DALO qui refusent les offres de relogement ; L'orientation des relogements et des hébergements ; Les données de suivi nécessaires à la mise en œuvre du DALO ; Les bonnes pratiques du droit au logement. Si le comité note des avancées dans la mise en œuvre du droit au logement, il constate un décalage entre l'offre et les besoins révélés par le DALO. C'est pourquoi il appelle l'Etat à mobiliser l'offre existante de logements et à produire l'offre nouvelle nécessaire au respect de la loi.


Télécharger le rapport

( 1201  Ko, PDF)

 

La vie immobilière


Jeudi 10 décembre 2009 à 10:20

Le Dalo se fait une place mais peine en IdF


(Lavieimmo.com) - Bilan passable pour le Droit au logement opposable un an après son entrée en application. Selon les chiffres fournis par le comité de suivi du Dalo le 18 novembre pour tout le territoire, 114 480 dossiers ont été déposés, 75 918 traités, 34 876 demandeurs ont été « labellisés » et au total, 16 228 ménages sont aujourd’hui logés ou hébergés.

(14,17%-ndlr)


« Ces chiffres, qui incluent les très mauvais résultats parisiens, sont satisfaisants compte tenu des délais de mise en œuvre des dossiers » indique Jean-Yves Guéranger, responsable du secrétariat habitat-ville du mouvement ATD Quart Monde, dans le journal Les Echos.


La situation est néanmoins problématique en Ile-de-France. Paris, où vit 3,65 % de la population française, recueille en effet 20 % du total national des demandes et le chiffre grimpe à 63 % pour l’Ile-de-France. Et le quotidien économique de préciser qu’à la fin de septembre 2009, 7 398 décisions favorables avaient été rendues par la commission de médiation de Paris face à seulement 837 offres émanant de bailleurs.


M.F.


Copyright © 2007-2008 La Vie Immobilière. Tous droits réservés

Partager cet article

Repost 0
Plume Solidaire , écrivain public - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

Qui Suis-Je ?

  • : Plumeacide, le blog de Plume Solidaire, écrivain public
  • Plumeacide, le blog de Plume Solidaire, écrivain public
  • : C'est une histoire de fraternité républicaine et d'amitié avec celles et ceux qui s'embrouillent avec les chiffres et les lettres.
  • Contact

Allo, y a quelqu'un là ?

 
 
 
  un compteur pour votre site  J'ai mis un compteur pour que vous ne vous sentiez pas trop seul(e) dans cet endroit isolé.
 
 
 
Plumeacide poursuit doucement mais sûrement son voyage dans la blogosphère, et va vers son deuxième millionième visiteur ! Mââgique !
 
 
 

  
2 objectifs et 10 règles pour l'écrivain public

Cliquer pour voir le diaporama

 
 
 
 
Bonne visite et à bientôt
espère-je !
 
 

Chercher Un Article ?

Petites conférences...

du petit professeur Plume Solidaire à l'occasion des Journées de formation des écrivains publics

 

 

Réflexion et débat à propos de l'éthique et de la déontologie de l'écrivain public bénévole - article 1 

 

- article 2

 

- article 3

Session du 7 mai 2011 -  Saison I


Rédiger vite et bien

Session du 7 mars 2012 -  Saison II

 

L'intitulé de cette formation est une boutade! Plus sérieusement le contenu propose deux parties:
1ère partie
- L'organisation de l'accueil et du fonctionnement des permanences d'écrivains publics
- L'accueil des usagers et le début de l'entretien
2ème partie
- Les différents types de démarches
- Les étapes des démarches
- La rédacton de la lettre

 

 Orienter les usagers
Session du 23 mars 2013 -  Saison III

Recours - Historique - Note
Session du 1 décembre 2012 -  Saison III

Médiateurs et conciliateurs
Session du 1 décembre 2012 -  Saison III

Invalidité et handicap
Session du 2 février 2013 -  Saison III

 
Le logement social à Paris 
Session du 25 janvier 2014 -  Saison IV 

 

Témoignage sur l'expérience de la formation d'AIDEMA19 à la 2ème rencontre entre écrivains publics franciliens

Samedi 14 mars 2015 
 
 

Pourquoi me bouge je ?

Le monde n'est pas
difficile à vivre à cause
de ceux qui font le mal,
mais à cause de ceux
qui regardent
et laissent faire

Albert Einstein

Le Dossier de Monsieur K

 

charlot.jpg

Le Film de l'immigration

  25839 71896

Un film de 40 minutes pour deux siècles d’immigration en France. 

 

Source :

Cité nationale de l'histoire de l'immigration

Quel temps sur Belleville ?