Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 novembre 2012 6 03 /11 /novembre /2012 18:00

♥♥♥♥♥             pire que top (trop rare)

 

 

             bof 

♥♥              ah ouais quand même (bien)

♥♥♥              top (très bien)

♥♥♥♥♥             pire que top (trop rare)

♥♥♥♥♥♥              des comme ça y en a qu'un par siècle

 

 

 

Fin, sensible, émouvant, drôle.

 

Un pur moment de bonheur...qui me rappelle la période éphémère pendant laquelle j'organisais la Saison d'Art Lyrique de Lorient.


 

 

 


LA TRAVIATA ET NOUS - Bande-annonce VO par CoteCine

 

 

LE MONDE | 23.10.2012

 

"Traviata et nous" : avec Natalie Dessay dans les coulisses de "La Traviata"

LE MONDE | 23.10.2012

 

 

Au printemps 2011, à Aix-en-Provence, l'équipe du documentariste Philippe Béziat a suivi pendant deux mois la préparation de l'un des opéras les plus populaires du monde, La Traviata, de Verdi, mis en scène par Jean-François Sivadier. Se glissant dans l'ombre de la célèbre soprano Natalie Dessay, interprète du rôle principal, le réalisateur suit chaque étape de la construction du spectacle : répétitions musicales, longues méditations sur la mise en scène, assemblage des costumes, jusqu'aux chorégraphies involontaires des techniciens montant les décors. A chaque étape, pour chaque métier, l'élaboration du spectacle est un spectacle à part entière : aussi beau et plus encore, aussi riche à observer.


C'est à ce credo que, depuis plusieurs films déjà, Philippe Béziat se consacre. Avant Giuseppe Verdi, c'était Stravinsky et ses Noces, et avant Les Noces, Pelléas et Mélisande de Debussy. Chaque fois la même conviction, et la même inventivité gracieuse déployée au service de cette belle cause : jeux élégants de cadres, images et sons désolidarisés et recomposés, captations poétiques, chaque fois repensés et réadaptés à l'œuvre pour épouser ce qu'elle a de plus singulier.


Par son titre et par l'œuvre même, on attendait de Traviata et nous qu'il soit l'élément le plus accessible de la série - là où la musique accidentée des Noces, par exemple, semblait réserver plus immédiatement le film à un public initié. Pourtant, il n'est pas certain que ce soit le cas. Plus sobre peut-être dans sa manière de filmer, Béziat aime à construire malgré tout des seuils d'accessibilité à l'œuvre : voir La Traviata, si connue, sous un nouveau jour se mérite par une capacité à rester attentif sur la longueur à des détails qui semblent minuscules, à des débats de mise en scène qui semblent ne pas avancer. C'est tout cela pourtant qui fait le travail et donne corps à l'œuvre, au point qu'il ne soit pas nécessaire d'en montrer la représentation finale.


Les non-initiés (à Verdi, à Béziat, à l'art du chant lyrique et des mises en scène de théâtre) trouveront peut-être l'exigence trop grande. Il y a plus d'un paradoxe à refuser la représentation finale : les chanteurs, par exemple, sont contraints d'économiser leur voix durant les répétitions. Y a-t-il vraiment du sens à ne pas nous les faire entendre lorsqu'ils se donnent vraiment, à leur rôle et à "nous", puisque c'est de cela qu'il est censé s'agir ? Le parti pris est défendable, mais sa radicalité intimide.


Ce débat mis à part, Traviata et nous recèle indubitablement d'assez beaux trésors pour qu'on lui consacre un peu de patience : des variations infinies, minuscules, autour d'un geste chargé de sens. Les grandes joies de s'accorder ensemble à l'œuvre, une mélodie après l'autre, pour la sentir renaître. Certains silences plus passionnés encore que les discussions prolongées. L'ensemble forme un document d'exception, aussi fin qu'inventif, qui éclaire admirablement l'opéra et le personnage qui lui donne son nom.

Partager cet article

Repost 0
Plume Solidaire , écrivain public - dans Ciné - Vidéo - Radio
commenter cet article

commentaires

Jacques 03/11/2012 18:46


Quel dommage que ce film ne soit diffusé cette semaine que dans 17 salles dans toute l'ile de France !


Sans doute assez rpidement disponible en DVD


Chanceux, les parisiens

Plume Solidaire , écrivain public 04/11/2012 10:20



C'est vrai, même à Paris, il faut parfois sauter sur une séance de cinéma avant qu'elle ne s'en aille, comme il faut se hâter de succomber à la tentation avant qu'elle ne s'éloigne.



Diane 03/11/2012 18:16


Tout ce qui est écrit donne envie! Donc j'irai!!!Merci

ges, décès...) 04/11/2012 10:27



Tu verras comment une si grande voix peut sortir d'un si petit organe.


Je ne remercierai jamais assez mes parents de nous avoir immergés dans une émission radiophonique de musique classique le dimanche midi pendant des années.


Et tout le monde se souvient de la belle voix de ténor de mon père, qui accompagnée à l'orgue par son frère, emplissait les églises à l'occasion des cérémonies religieuses familiales...



Qui Suis-Je ?

  • : Plumeacide, le blog de Plume Solidaire, écrivain public
  • Plumeacide, le blog de Plume Solidaire, écrivain public
  • : C'est une histoire de fraternité républicaine et d'amitié avec celles et ceux qui s'embrouillent avec les chiffres et les lettres.
  • Contact

Allo, y a quelqu'un là ?

 
 
 
  un compteur pour votre site  J'ai mis un compteur pour que vous ne vous sentiez pas trop seul(e) dans cet endroit isolé.
 
 
 
Plumeacide poursuit doucement mais sûrement son voyage dans la blogosphère, et va vers son deuxième millionième visiteur ! Mââgique !
 
 
 

  
2 objectifs et 10 règles pour l'écrivain public

Cliquer pour voir le diaporama

 
 
 
 
Bonne visite et à bientôt
espère-je !
 
 

Chercher Un Article ?

Petites conférences...

du petit professeur Plume Solidaire à l'occasion des Journées de formation des écrivains publics

 

 

Réflexion et débat à propos de l'éthique et de la déontologie de l'écrivain public bénévole - article 1 

 

- article 2

 

- article 3

Session du 7 mai 2011 -  Saison I


Rédiger vite et bien

Session du 7 mars 2012 -  Saison II

 

L'intitulé de cette formation est une boutade! Plus sérieusement le contenu propose deux parties:
1ère partie
- L'organisation de l'accueil et du fonctionnement des permanences d'écrivains publics
- L'accueil des usagers et le début de l'entretien
2ème partie
- Les différents types de démarches
- Les étapes des démarches
- La rédacton de la lettre

 

 Orienter les usagers
Session du 23 mars 2013 -  Saison III

Recours - Historique - Note
Session du 1 décembre 2012 -  Saison III

Médiateurs et conciliateurs
Session du 1 décembre 2012 -  Saison III

Invalidité et handicap
Session du 2 février 2013 -  Saison III

 
Le logement social à Paris 
Session du 25 janvier 2014 -  Saison IV 

 

Témoignage sur l'expérience de la formation d'AIDEMA19 à la 2ème rencontre entre écrivains publics franciliens

Samedi 14 mars 2015 
 
 

Pourquoi me bouge je ?

Le monde n'est pas
difficile à vivre à cause
de ceux qui font le mal,
mais à cause de ceux
qui regardent
et laissent faire

Albert Einstein

Le Dossier de Monsieur K

 

charlot.jpg

Le Film de l'immigration

  25839 71896

Un film de 40 minutes pour deux siècles d’immigration en France. 

 

Source :

Cité nationale de l'histoire de l'immigration

Quel temps sur Belleville ?