Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 octobre 2011 4 20 /10 /octobre /2011 17:00

 

carton rouge

 

 

Source : L'Humanité

 

Les salariés malades sont une nouvelle fois visés


La diminution des indemnités journalières versées pour arrêt maladie va se traduire par des pertes de salaire.


L’augmentation des cotisations mutualistes ne suffit pas au gouvernement. Dans le cadre du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2012, il s’attaque aujourd’hui aux indemnités journalières. Actuellement, l’indemnisation des salariés par le régime général de la Sécurité sociale est de 50 % du salaire brut en cas de maladie. À compter du 1er janvier 2012, il serait fixé à 60 % du salaire net, ce qui reviendrait à 47,1 % du brut, soit une baisse de 3,7 %. L’exécutif justifie ce choix par la « dynamique » des arrêts maladie (6,6 milliards de dépenses en 2010, en hausse de 3,8 % par rapport à 2010, après une augmentation de 5,1 % en 2009). Une réponse qui hérisse la CGT. « Le gouvernement se fait le relais du patronat, pour qui “les salariés s’arrêtent par plaisir et les médecins rédigent des arrêts de complaisance” », dénonce le syndicat, rappelant que ce sont bel et bien « l’organisation et les situations de travail » qui « sont très souvent la cause de pathologies ».


Le gouvernement, qui vise, à travers cette mesure, une économie de 220 millions d’euros, passe d’ailleurs habilement sous silence l’impact concret de cette décision pour les malades. Sauf que, pour un salarié au smic (1 365 euros brut, 1 071 euros net), l’indemnisation mensuelle par la Sécurité sociale passerait donc de 680 euros à 640 euros. Sachant que près de 30 % des salariés, principalement des non-cadres, ne disposent d’aucun complément pour compenser cette chute de revenus. Pour les trois quarts des salariés qui bénéficient d’un complément de l’employeur, ce changement devrait être indolore, selon le gouvernement. C’est oublier que la baisse des indemnités journalières impactera mécaniquement les contrats complémentaires et induira des hausses de charges pour les entreprises.


Au passage, le gouvernement a également supprimé la disposition qui prévoit que les personnes ayant au moins trois enfants à charge bénéficient d’une majoration et touchent 66 % de leur salaire brut, soit 85 % de leur salaire net. Ce qui revient à baisser de 30 % leurs revenus futurs ! Cette mesure pour 2012 s’ajoute au changement du mode de calcul des mêmes indemnités journalières intervenu au 1er janvier 2011. Auparavant, elles étaient calculées sur un salaire journalier égal au 360e du salaire annuel. Depuis, elles le sont sur le 365e du salaire annuel. Cette mesure, restée très discrète, a diminué les indemnités journalières, donc le revenu des salariés malades de –1,4 %. Au final, si le projet passe, le gouvernement aura baissé, en l’espace de treize mois, les indemnités journalières de plus de 7 %.


Pas plus que les syndicats et les organismes sociaux, qui n’ont pas été conviés à discuter de cette mesure, les parlementaires n’auront leur mot à dire : cette mesure sera mise en œuvre par décret !


Alexandra Chaignon

Partager cet article

Repost 0
Plume Solidaire , écrivain public
commenter cet article

commentaires

Qui Suis-Je ?

  • : Plumeacide, le blog de Plume Solidaire, écrivain public
  • Plumeacide, le blog de Plume Solidaire, écrivain public
  • : C'est une histoire de fraternité républicaine et d'amitié avec celles et ceux qui s'embrouillent avec les chiffres et les lettres.
  • Contact

Allo, y a quelqu'un là ?

 
 
 
  un compteur pour votre site  J'ai mis un compteur pour que vous ne vous sentiez pas trop seul(e) dans cet endroit isolé.
 
 
 
Plumeacide poursuit doucement mais sûrement son voyage dans la blogosphère, et va vers son deuxième millionième visiteur ! Mââgique !
 
 
 

  
2 objectifs et 10 règles pour l'écrivain public

Cliquer pour voir le diaporama

 
 
 
 
Bonne visite et à bientôt
espère-je !
 
 

Chercher Un Article ?

Petites conférences...

du petit professeur Plume Solidaire à l'occasion des Journées de formation des écrivains publics

 

 

Réflexion et débat à propos de l'éthique et de la déontologie de l'écrivain public bénévole - article 1 

 

- article 2

 

- article 3

Session du 7 mai 2011 -  Saison I


Rédiger vite et bien

Session du 7 mars 2012 -  Saison II

 

L'intitulé de cette formation est une boutade! Plus sérieusement le contenu propose deux parties:
1ère partie
- L'organisation de l'accueil et du fonctionnement des permanences d'écrivains publics
- L'accueil des usagers et le début de l'entretien
2ème partie
- Les différents types de démarches
- Les étapes des démarches
- La rédacton de la lettre

 

 Orienter les usagers
Session du 23 mars 2013 -  Saison III

Recours - Historique - Note
Session du 1 décembre 2012 -  Saison III

Médiateurs et conciliateurs
Session du 1 décembre 2012 -  Saison III

Invalidité et handicap
Session du 2 février 2013 -  Saison III

 
Le logement social à Paris 
Session du 25 janvier 2014 -  Saison IV 

 

Témoignage sur l'expérience de la formation d'AIDEMA19 à la 2ème rencontre entre écrivains publics franciliens

Samedi 14 mars 2015 
 
 

Pourquoi me bouge je ?

Le monde n'est pas
difficile à vivre à cause
de ceux qui font le mal,
mais à cause de ceux
qui regardent
et laissent faire

Albert Einstein

Le Dossier de Monsieur K

 

charlot.jpg

Le Film de l'immigration

  25839 71896

Un film de 40 minutes pour deux siècles d’immigration en France. 

 

Source :

Cité nationale de l'histoire de l'immigration

Quel temps sur Belleville ?