Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juillet 2012 7 29 /07 /juillet /2012 17:10

 

 

carton rouge

 

 

 

Les vacances au sein d'une collectivité réunissant des ressortissants de diverses nations sont toujours un moment privilégié pour apprécier l'étendue de notre ignorance en matière de connaissance des langues étrangères.


 

De retour du stage d'été d'arts martiaux de mon école, certains de nos amis américains et hispanophones faisaient des efforts tangibles pour se faire comprendre dans notre belle langue maternelle.


 

Si parmi nous quelques uns maîtrisaient parfaitement les langues issues des royaumes de Grande Bretagne et d'Espagne, l'immense majorité d'entre nous se trouvaient dans l'incapacité de communiquer avec eux, en dépit de l'estime que chacun pouvait leur porter.


 

Quant à moi, le peu que je parvenais à exprimer dans un anglais réduit au basique amélioré ne manquait pas de susciter l'enthousiasme de mes interlocuteurs. Preuve qu'ils comprenaient parfois mon salmigondis.

 

Mieux, j'ai réussi à suivre le récit détaillé en anglais des aventures aux Etats Unis, de l'un de mes jeunes compatriotes.

 

Donc : je m'améliore.

 

Pour les traductions simultanées mieux valait faire appel aux québécois, à celles et ceux dont les ascendances familiales ou le niveau d'études et la pratique professionnelle, permettaient une relation aisée.

 

Heureusement, le langage des corps est plus intense et compréhensible que celui qui sort de nos bouches.


 

Et dans ce domaine, on est les champions !


 

Plume Solidaire

 

 

 

 

 

Source : Le Monde de l’Education

L'élève français, ce cancre en langues étrangères

LE MONDE | 22.07.2012

 

 Dans les enquêtes internationales, les élèves français ne sont guère habitués à briller. Une étude européenne sur les compétences linguistiques - la première d'une telle ampleur - menée à l'initiative de la Commission européenne auprès de 54 000 lycéens, dans 14 pays, force encore le trait : les Français se classent derniers... ou presque. Selon les résultats rendus publics le 21 juin, ils sont seulement 14 % à obtenir un bon niveau dans leur première langue étrangère, l'anglais "LV1", et 11 % dans la deuxième langue étudiée, l'espagnol "LV2". Seuls 40 % ont un "niveau de base" leur permettant de saisir le sens d'expressions courantes et de phrases isolées. Autrement dit, de se faire comprendre.


Maigre consolation : les Anglais font pire - 9 % seulement maîtrisent leur "LV1" (le français) et 6 % leur "LV2" (l'allemand). Dans leur grande majorité, les Européens n'ont rien de petits génies des langues : 42 % sont compétents dans leur première langue étrangère, 20 % dans la deuxième, pointe l'enquête dirigée par l'université de Cambridge.


"Décevant", commente sobrement Neil Jones, directeur de projet. "Décevant qu'après quatre à cinq années d'études, près d'un adolescent sur deux en soit encore à chercher ses mots, ou presque."


Les bons élèves ? Les Suédois, les Irlandais, les Maltais, les Néerlandais... Les moins bons ? Après les Britanniques et les Français, les Belges, les Polonais, les Espagnols... Petite surprise : la Suède se classe nettement en tête pour ce qui est de la première langue étudiée - avec 82 % d'adolescents jugés compétents en anglais -, mais arrive dernière quand il s'agit de la deuxième langue étrangère, l'espagnol.


"Cette étude confirme la persistance des écarts de niveaux en Europe, note Neil Jones, le facteur clé restant la motivation, l'intérêt que revêt une langue étrangère. On comprend pourquoi les Anglais ne s'illustrent pas : leur langue s'est imposée partout comme une nécessité. L'important est de se concentrer sur ce qui contribue à un apprentissage réussi."

 


SORTIR DE L'ACADÉMIQUE


Ses préconisations ? Commencer dès le plus jeune âge ; une écoute et une pratique hors du cadre scolaire - à travers les films, la musique, les voyages... "L'enseignement doit accorder une place plus importante à l'échange, à la communication, pour ne pas rester académique." Faire de l'apprentissage des langues une activité familière : c'est ce que recommandait déjà un rapport remis à l'ancien ministre de l'éducation, Luc Chatel, le 7 février. Il proposait, entre autres, d'"instaurer une sensibilisation aux langues dès la maternelle (...), sans limiter le nombre de langues". Ou, "au collège, [de] proposer deux langues vivantes dès la 6e" - ce qui existe déjà pour une poignée d'élèves des sections européennes ou bilangues.


Pas sûr que la priorité du nouveau locataire de la Rue de Grenelle soit celle-là. Même s'il ne méconnaît pas l'enjeu : selon une note d'information émanant de ses services et publiée le mois dernier, moins de la moitié des collégiens de 3e ont un niveau satisfaisant en langues. Et la tendance n'est pas au progrès.


Mattea Battaglia

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Qui Suis-Je ?

  • : Plumeacide, le blog de Plume Solidaire, écrivain public
  • Plumeacide, le blog de Plume Solidaire, écrivain public
  • : C'est une histoire de fraternité républicaine et d'amitié avec celles et ceux qui s'embrouillent avec les chiffres et les lettres.
  • Contact

Allo, y a quelqu'un là ?

 
 
 
  un compteur pour votre site  J'ai mis un compteur pour que vous ne vous sentiez pas trop seul(e) dans cet endroit isolé.
 
 
 
Plumeacide poursuit doucement mais sûrement son voyage dans la blogosphère, et va vers son deuxième millionième visiteur ! Mââgique !
 
 
 

  
2 objectifs et 10 règles pour l'écrivain public

Cliquer pour voir le diaporama

 
 
 
 
Bonne visite et à bientôt
espère-je !
 
 

Chercher Un Article ?

Petites conférences...

du petit professeur Plume Solidaire à l'occasion des Journées de formation des écrivains publics

 

 

Réflexion et débat à propos de l'éthique et de la déontologie de l'écrivain public bénévole - article 1 

 

- article 2

 

- article 3

Session du 7 mai 2011 -  Saison I


Rédiger vite et bien

Session du 7 mars 2012 -  Saison II

 

L'intitulé de cette formation est une boutade! Plus sérieusement le contenu propose deux parties:
1ère partie
- L'organisation de l'accueil et du fonctionnement des permanences d'écrivains publics
- L'accueil des usagers et le début de l'entretien
2ème partie
- Les différents types de démarches
- Les étapes des démarches
- La rédacton de la lettre

 

 Orienter les usagers
Session du 23 mars 2013 -  Saison III

Recours - Historique - Note
Session du 1 décembre 2012 -  Saison III

Médiateurs et conciliateurs
Session du 1 décembre 2012 -  Saison III

Invalidité et handicap
Session du 2 février 2013 -  Saison III

 
Le logement social à Paris 
Session du 25 janvier 2014 -  Saison IV 

 

Témoignage sur l'expérience de la formation d'AIDEMA19 à la 2ème rencontre entre écrivains publics franciliens

Samedi 14 mars 2015 
 
 

Pourquoi me bouge je ?

Le monde n'est pas
difficile à vivre à cause
de ceux qui font le mal,
mais à cause de ceux
qui regardent
et laissent faire

Albert Einstein

Le Dossier de Monsieur K

 

charlot.jpg

Le Film de l'immigration

  25839 71896

Un film de 40 minutes pour deux siècles d’immigration en France. 

 

Source :

Cité nationale de l'histoire de l'immigration

Quel temps sur Belleville ?