Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 janvier 2014 3 08 /01 /janvier /2014 18:22

 

761153198.jpg

      Le métier des professionels qui vendent par téléphone les produits dont vous n'avez pas besoin

 

C'est le second jeune africain qui vient nous voir au cours de cette semaine de reprise. Surendetté de 8 500 € pour le même motif que le premier : il envoie en priorité l'argent à la famille au pays, et s'acquitte de ses obligations en France ensuite. Résultat: au premier les arrièrés d'impayés de loyer valent un refus de regroupement familial - refus du Préfet qu'il a heureusement réussi à faire annuler par le Tribunal Administratif.

L'explication du second est simple: " pour vous français la famille se limite au couple et aux enfants, puis les enfants quittent le foyer et ne sont plus à votre charge.Tandis que nous, nous devons faire vivre notre foyer, aider nos parents, nos grands-parents, et toute la famille..."

Bénéficiant d'un plan conventionnel de redressement de la Banque de France, il vient pour renseigner un formulaire de demande de mensualisation du paiement de la Taxe d'Habitation, dont la date limite d'acquittement est dépassée. Je lui fais un dossier nickel qui devrait passer comme une lettre à la Poste.

En fin d'entretien, il me fait le coup des demandes gigogne: la petite demande d'abord, la grosse après. Je ne suis pas déçu.

Il m'annonce qu'il a un second dossier à traiter auquel il ne comprend rien. Il bénéficie de son employeur d'une prise en charge de ses frais d'hospitalisation en cas d'accident de travail - sous réserve l'invité-je, de renseignements complémentaires concernant l'extension des garanties -, et croit que la proposition du contrat qui lui a été présentée par téléphone prend le relais du premier.

Je lis les documents, et je constate qu'il s'est engagé contractuellement par téléphone auprès d'une société de prévoyance. Qui va lui débiter son compte par prélèvement automatique dès le mois de février 2014, d'une petite somme (24 €). 24 € qui lui seraient bien utiles dans un budget pris en tenailles entre ses besoins personnels et ses dettes en France; et la famille au pays.

La lettre date du 6 décembre dernier, il avait un mois pour renoncer (jusqu'au dimanche 5 janvier); il vient me voir un samedi 4 janvier et présente cette affaire à l'heure de la fermeture de la Poste, au moment où le personnel se réunit pour manger des chocolats et prendre l'apéro pour fêter la nouvelle année avec sa courbe de croissance qui monte et l'inversion de sa courbe de chômage qui baisse.

Les ressorts de mon fauteuil grincent et hurlent de colère sous mes bonds.

Il serait venu avant Noël, ou m'aurait présenté ce dossier en début de matinée, la lettre aurait été expédiée dans le délai, au plus tard aujourd'hui.

Pire, j'ai oublié de lui dire qu'il pouvait l'envoyer aujourd'hui en allant à la Poste du Louvre, ouverte le weekend.

En 2014, je formule le voeu que tous les gens qui se laissaient jusqu'en 2013, mettre la pression et déstabiliser par les commerciaux du marketing téléphonique sachent : 

1) couper la parole en affirmant qu'ils n'ont besoin de rien,

2) saluer poliment et raccrocher le téléphone.

 

Ce qui me sauve, c'est que je lui ai dit de revenir s'il y a problème : je sais comment le sortir de ce mauvais pas.

 

Plume Solidaire

 

 


 

 

Monsieur …………….

……………………………..

75019 PARIS

 

ALLOFAIR SAS

Bureau 46

128 rue de la Boétie

75008 PARIS

 

Paris le 4 janvier 2014

 

 

 

 

OBJET : renonciation

PLAN PREVOYANCE HOSPITALISATION N°17695519

Lettre recommandée avec accusé de réception

 

Madame, Monsieur,

 

J’accuse réception de votre courrier du 6 décembre 2013  m’informant que je compte parmi vos clients.

 

Je vous informe de ma décision, conformément à ma Faculté de renonciation mentionnée dans les Conditions Générales, de ne pas donner suite à votre proposition.

 

Par ailleurs je relève que mon interlocuteur s’était engagé à me faire connaître une proposition par écrit. Etant illettré, je prends connaissance aujourd’hui, par l’intermédiaire des conseils d’un juriste des modalités des méthodes de vente par téléphone.

 

Cette méthode s’est apparentée aux techniques de vente forcée, qui m’a contraint malgré moi à vous communiquer mes coordonnées bancaires (RIB).

 

Enfin, étant en situation de surendettement auprès de la Banque de France de Paris, je vous informe que je ne suis pas autorisé à engager de dépense de cette nature.

 

Je n’hésiterai à engager toute procédure à l’encontre de votre société, dès le premier prélèvement sur mon compte bancaire, décision qui me placerait dans une situation de grande difficulté avec ma banque.

 

Je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, mes salutations distinguées.

  

Partager cet article

Repost 0
Plume Solidaire , écrivain public - dans Chronique des permanences
commenter cet article

commentaires

Qui Suis-Je ?

  • : Plumeacide, le blog de Plume Solidaire, écrivain public
  • Plumeacide, le blog de Plume Solidaire, écrivain public
  • : C'est une histoire de fraternité républicaine et d'amitié avec celles et ceux qui s'embrouillent avec les chiffres et les lettres.
  • Contact

Allo, y a quelqu'un là ?

 
 
 
  un compteur pour votre site  J'ai mis un compteur pour que vous ne vous sentiez pas trop seul(e) dans cet endroit isolé.
 
 
 
Plumeacide poursuit doucement mais sûrement son voyage dans la blogosphère, et va vers son deuxième millionième visiteur ! Mââgique !
 
 
 

  
2 objectifs et 10 règles pour l'écrivain public

Cliquer pour voir le diaporama

 
 
 
 
Bonne visite et à bientôt
espère-je !
 
 

Chercher Un Article ?

Petites conférences...

du petit professeur Plume Solidaire à l'occasion des Journées de formation des écrivains publics

 

 

Réflexion et débat à propos de l'éthique et de la déontologie de l'écrivain public bénévole - article 1 

 

- article 2

 

- article 3

Session du 7 mai 2011 -  Saison I


Rédiger vite et bien

Session du 7 mars 2012 -  Saison II

 

L'intitulé de cette formation est une boutade! Plus sérieusement le contenu propose deux parties:
1ère partie
- L'organisation de l'accueil et du fonctionnement des permanences d'écrivains publics
- L'accueil des usagers et le début de l'entretien
2ème partie
- Les différents types de démarches
- Les étapes des démarches
- La rédacton de la lettre

 

 Orienter les usagers
Session du 23 mars 2013 -  Saison III

Recours - Historique - Note
Session du 1 décembre 2012 -  Saison III

Médiateurs et conciliateurs
Session du 1 décembre 2012 -  Saison III

Invalidité et handicap
Session du 2 février 2013 -  Saison III

 
Le logement social à Paris 
Session du 25 janvier 2014 -  Saison IV 

 

Témoignage sur l'expérience de la formation d'AIDEMA19 à la 2ème rencontre entre écrivains publics franciliens

Samedi 14 mars 2015 
 
 

Pourquoi me bouge je ?

Le monde n'est pas
difficile à vivre à cause
de ceux qui font le mal,
mais à cause de ceux
qui regardent
et laissent faire

Albert Einstein

Le Dossier de Monsieur K

 

charlot.jpg

Le Film de l'immigration

  25839 71896

Un film de 40 minutes pour deux siècles d’immigration en France. 

 

Source :

Cité nationale de l'histoire de l'immigration

Quel temps sur Belleville ?