Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juillet 2009 3 08 /07 /juillet /2009 15:13
Curieux cet entretien préalable à un licenciement, au cours duquel l'employeur dit tout en ne disant pas les choses, mais en enveloppant le tout dans un emballage de bons sentiments mêlés de reproches confus.


Le genre qui vous convoque pour vous licencier mais qui vous informe qu'il n'a pas encore pris de décision mais qu'il va sûrement le faire.


Bref l'employeur dont nous rêvons tou(te)s : clair, précis, rigoureux, cohérent et surtout d'une probité à toute épreuve. Un modèle de droiture.


Vous connaissez l'affaire, c'est la suite -  j'espèrais un peu que ce n'était qu'une étape - dans les relations entre cette Nounou et son employeur très Particulier du 7ème arrondissement qui logeait à deux cents mètres de l'Assemblée Nationale...


Cette petite lettre a d'abord être validée par l'Inspection du Travail puis elle a été présentée à un représentant syndical de la CGT.


La version originale a été légèrement  modifiée puis adressée après  réception de la lettre de licenciement
à ce juriste d'affaire sans grand scrupule.


L'ennui c'est que selon la CGT, dès lors que cette personne n'a pas travaillé une année pleine chez cet employeur, porter l'affaire devant les Prud'Hommes ne lui apportera pas grand chose sur le plan financier.


De plus, d'autres gardiennes d'enfants l'ont mise en garde contre les pratiques courantes de faux témoignages auxquelles auraient recours ces employeurs très Particuliers lorsque le petit personnel fait appel à la Justice.


En dernière analyse, c'est l'usager qui décide des suites de ses démarches et il ne m'appartient pas d'en juger.


L'affaire en restera là...mais nous sommes plusieurs à l'aider pour qu'elle puisse retrouver du travail très rapidement. Et ça va pas être simple...quand les employeurs vont lui demander ses références.





Lire les épisodes précédents :
"Cuiller d'argile, cuillère d'argent : 2ème service"



Lire aussi l'article du blog du Monde : Un conseiller salarié pour rappeler la loi aux patrons






Madame...

..................

75019 PARIS


Monsieur.......

.. rue de Bourgogne

75007 PARIS

 

Paris le 2 juillet 2009

 


OBJET : licenciement

Références : courriers 15 juin /Convocation, et du 2 juillet / Licenciement

 

 

Monsieur,

 

J’accuse réception de votre courrier du 29 juin m’informant de mon licenciement.

 

 

Suite à votre lettre recommandée du 15 juin, je me suis rendue à l’entretien préalable en vue de connaître les motifs qui vous ont conduit à envisager une mesure de licenciement à mon encontre, comme vous me l’aviez fait savoir lors de nos précédentes rencontres.

 

 

Je constate que, par votre attitude, vous m’avez maintenue dans une situation d’impossibilité d’exercer mon activité professionnelle depuis le 10 juin ayant omis volontairement de m’informer de l’adresse de votre nouveau domicile depuis le 12 et 13 juin derniers ; tout en me demandant de me présenter à mon travail dans votre message téléphonique le 15 juin et en m’adressant votre lettre datée du même jour.

 

 

A l’issue de cet entretien j’ai pris acte que vous n’aviez pas pris de décision relative à la fin de mon contrat. Contrat que vous ne m’avez toujours pas remis signé de votre main. Cette situation m’a contrainte de travailler à votre service dans l’illégalité et le non respect de mes droits en tant que salariée.

 

 

J’ai bien noté toutefois que vous avez exprimé votre méfiance à mon égard concernant la qualité de mon travail auprès de votre enfant, sans pour autant évoquer à l’appui de votre propos le moindre exemple pour l’étayer.

 

 

Je conteste en conséquence le motif de mon licenciement, et affirme que au contraire, vous et votre épouse n’avez cessé depuis que je travaille à votre service, de me complimenter pour mon professionnalisme.

 

 

J’observe que vous ne m’avez toujours pas transmis mes bulletins de paie de mai et juin conformément aux règles du droit du travail.

 

 

Je vous serai reconnaissante de bien vouloir me faire parvenir avant la fin du mois de juillet mon solde de tout compte, mon Certificat de Travail, l’Attestation pour le Pôle Emploi et ma fiche de paie de juillet.

 

 

Dans l’attente de ces documents,

 

 

Je vous prie d’agréer, Monsieur, l’expression de mes sincères salutations.

Partager cet article

Repost 0
Plume Solidaire , écrivain public - dans Chronique des permanences
commenter cet article

commentaires

Qui Suis-Je ?

  • : Plumeacide, le blog de Plume Solidaire, écrivain public
  • Plumeacide, le blog de Plume Solidaire, écrivain public
  • : C'est une histoire de fraternité républicaine et d'amitié avec celles et ceux qui s'embrouillent avec les chiffres et les lettres.
  • Contact

Allo, y a quelqu'un là ?

 
 
 
  un compteur pour votre site  J'ai mis un compteur pour que vous ne vous sentiez pas trop seul(e) dans cet endroit isolé.
 
 
 
Plumeacide poursuit doucement mais sûrement son voyage dans la blogosphère, et va vers son deuxième millionième visiteur ! Mââgique !
 
 
 

  
2 objectifs et 10 règles pour l'écrivain public

Cliquer pour voir le diaporama

 
 
 
 
Bonne visite et à bientôt
espère-je !
 
 

Chercher Un Article ?

Petites conférences...

du petit professeur Plume Solidaire à l'occasion des Journées de formation des écrivains publics

 

 

Réflexion et débat à propos de l'éthique et de la déontologie de l'écrivain public bénévole - article 1 

 

- article 2

 

- article 3

Session du 7 mai 2011 -  Saison I


Rédiger vite et bien

Session du 7 mars 2012 -  Saison II

 

L'intitulé de cette formation est une boutade! Plus sérieusement le contenu propose deux parties:
1ère partie
- L'organisation de l'accueil et du fonctionnement des permanences d'écrivains publics
- L'accueil des usagers et le début de l'entretien
2ème partie
- Les différents types de démarches
- Les étapes des démarches
- La rédacton de la lettre

 

 Orienter les usagers
Session du 23 mars 2013 -  Saison III

Recours - Historique - Note
Session du 1 décembre 2012 -  Saison III

Médiateurs et conciliateurs
Session du 1 décembre 2012 -  Saison III

Invalidité et handicap
Session du 2 février 2013 -  Saison III

 
Le logement social à Paris 
Session du 25 janvier 2014 -  Saison IV 

 

Témoignage sur l'expérience de la formation d'AIDEMA19 à la 2ème rencontre entre écrivains publics franciliens

Samedi 14 mars 2015 
 
 

Pourquoi me bouge je ?

Le monde n'est pas
difficile à vivre à cause
de ceux qui font le mal,
mais à cause de ceux
qui regardent
et laissent faire

Albert Einstein

Le Dossier de Monsieur K

 

charlot.jpg

Le Film de l'immigration

  25839 71896

Un film de 40 minutes pour deux siècles d’immigration en France. 

 

Source :

Cité nationale de l'histoire de l'immigration

Quel temps sur Belleville ?