Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juin 2009 5 05 /06 /juin /2009 10:42

Trois jours avant les Elections au Parlement Européen, je me suis rendu compte que la campagne  électorale était déjà finie...Et pour cause : elle a été notamment occultée en France par cet évènement médiatique  qu'est la disparition de l'avion du vol Rio/Paris.


Il n'est pas interdit de se poser la question en sens inverse : est-ce en raison de la faible intensité de la campagne électorale, du peu d'investissement des partis politiques dans le projet européen, que les acteurs médiatiques ont imposé cet accident d'avion sur les écrans, les ondes et dans la presse papier ?

 

Emotion chaude qui "prend la tête" contre "émotion froide" qui fait travailler le cerveau, qui donne à penser, à réfléchir. Emotion chaude qui fait vendre, contre émotion froide qui fait comprendre.


Il a souvent été reproché aux hommes politiques ne  pas faire oeuvre d'explication et de pédagogie pour faire reconnaître le  rôle esssentiel  que joue l'Union Européenne dans la vie des français. Et il semble qu'une fois de plus ils se soient bien gardé de le faire. En tous cas le message ne parvient que difficilement aux français.


Et ce n'est pas la confusion de l'émission de hier soir sur France 2, qui  a pu apporter de nouveaux éclairages nouveaux à cet égard.


La surexploitation de la disparition de l'appareil n'a-t-elle pas pour fonction de réactiver notre angoisse de la mort, une émotion existentielle tellement plus puissante et obsessionnelle, que l'appel à participer à la démocratie européenne ? Et beaucoup plus simple à "vivre" pour le public, puisqu'il n'y a hélas si peu à connaître de cet accident pour le moment ; que la complexité du fonctionnement de l'Unon Européenne et de la laborieuse élaboration de ses orentations politiques (Europe sociale, Europe de la Défense, Europe industrielle...)


En passant au premier plan, avec les rebondissements démentis des des  hypothèses concernant les causes , cette disparition, c'est-à-dire l'apparition d'un vide tragique pour les passagers et leurs proches, s'est substitué à  l'existence réelle d'une institution complexe inscrite dans l'histoire (l'UE), qui organise rationnellement les conditions de sa continuité démocratique.


Institution qui détermine en partie nos destins nationaux.


Et c'est ailleurs que nous citoyens qui désirons éclairer notre lanterne, devons chercher les éléments du débat de fond.


Dans la République des Idées par exemple.


Plume Solidaire



 

Dossier

creative commons

par Florent Guénard [02-06-2009]

Domaine : Politique

Dossiers : Quelle Europe politique ?

Mots-clés : Union Européenne


À l'occasion des élections européennes, la Vie des Idées ouvre un dossier sur l'Europe politique. Non pour réitérer le débat entre fédéralistes et souverainistes, mais pour prendre acte des avancées réelles de la construction européenne, tout en s'interrogeant sur les problèmes que cette construction pose à l'objectif démocratique.


Refus clairement exprimé des Français et des Néerlandais d'un traité constitutionnel destiné à jeter les fondements d'un espace politique commun ; désaveu du suffrage universel par des dirigeants empressés de reconduire, sous une autre forme (le Traité de Lisbonne) ce qui semblait avoir été rejeté ; désintérêt profond des populations pour les élections européennes ; suspicion à l'égard d'institutions jugées bien technocratiques : la liste est longue des événements qui empêchent de croire que la construction politique de l'Europe, ambition clairement affichée, avance sûrement. On peut s'en réjouir, penser qu'il n'y a décidément de démocratie que nationale et que puisqu'il n'existe pas de peuple européen, les institutions européennes sont condamnées à être lointaines. On peut au contraire le déplorer, considérer que c'est faute d'assumer pleinement ses ambitions fédérales que l'Europe est en panne et qu'il lui appartient, en organisant un espace public européen, de construire une culture politique commune.


Peu assurée d'elle-même, hésitante sur la forme qu'elle doit se donner, l'Europe politique se construit pourtant. Construction bien paradoxale, qui mêle avancées démocratiques réelles et obscurités institutionnelles, intentions clairement affichées et arrangements pragmatiques. C'est cette réalité contrastée que ce dossier veut illustrer. Il s'invente bien une citoyenneté européenne, portée par des droits spécifiques reconnus et garantis (voir l'essai d'Etienne Pataud). Cette citoyenneté, loin d'être seulement juridique, est pleinement politique : à partir d'elle se construisent de nouvelles luttes et de nouvelles formes de mobilisation dont il faut aujourd'hui prendre toute la mesure (voir l'essai de Justine Lacroix). Il reste que si le droit européen avance, l'harmonisation des juridictions communautaires et étatiques est loin d'être parfaitement analysée. L'indétermination règne en ce domaine, où domine le pouvoir d'interprétation des juges (P. Brunet). C'est aussi l'opacité qui entoure les décisions prises au Conseil de l'Union européenne, révélant les difficultés pour les États membres d'exercer en commun leur souveraineté (S. Novak).


Ce dossier comprendra également quatre recensions :

  • J. C. Barbier, La longue marche vers l'Europe sociale (PUF)
  • H. Laurens, J. Tolan, G. Veinstein, L'Europe et l'islam. Quinze siècles d'histoire (Odile Jacob).

Crédit photo : European Parliament

par Florent Guénard [02-06-2009]

Si vous souhaitez critiquer ou développer cet article, vous êtes invité à proposer un texte au comité de rédaction. Nous vous répondrons dans les meilleurs délais : redaction@laviedesidees.fr.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Qui Suis-Je ?

  • : Plumeacide, le blog de Plume Solidaire, écrivain public
  • Plumeacide, le blog de Plume Solidaire, écrivain public
  • : C'est une histoire de fraternité républicaine et d'amitié avec celles et ceux qui s'embrouillent avec les chiffres et les lettres.
  • Contact

Allo, y a quelqu'un là ?

 
 
 
  un compteur pour votre site  J'ai mis un compteur pour que vous ne vous sentiez pas trop seul(e) dans cet endroit isolé.
 
 
 
Plumeacide poursuit doucement mais sûrement son voyage dans la blogosphère, et va vers son deuxième millionième visiteur ! Mââgique !
 
 
 

  
2 objectifs et 10 règles pour l'écrivain public

Cliquer pour voir le diaporama

 
 
 
 
Bonne visite et à bientôt
espère-je !
 
 

Chercher Un Article ?

Petites conférences...

du petit professeur Plume Solidaire à l'occasion des Journées de formation des écrivains publics

 

 

Réflexion et débat à propos de l'éthique et de la déontologie de l'écrivain public bénévole - article 1 

 

- article 2

 

- article 3

Session du 7 mai 2011 -  Saison I


Rédiger vite et bien

Session du 7 mars 2012 -  Saison II

 

L'intitulé de cette formation est une boutade! Plus sérieusement le contenu propose deux parties:
1ère partie
- L'organisation de l'accueil et du fonctionnement des permanences d'écrivains publics
- L'accueil des usagers et le début de l'entretien
2ème partie
- Les différents types de démarches
- Les étapes des démarches
- La rédacton de la lettre

 

 Orienter les usagers
Session du 23 mars 2013 -  Saison III

Recours - Historique - Note
Session du 1 décembre 2012 -  Saison III

Médiateurs et conciliateurs
Session du 1 décembre 2012 -  Saison III

Invalidité et handicap
Session du 2 février 2013 -  Saison III

 
Le logement social à Paris 
Session du 25 janvier 2014 -  Saison IV 

 

Témoignage sur l'expérience de la formation d'AIDEMA19 à la 2ème rencontre entre écrivains publics franciliens

Samedi 14 mars 2015 
 
 

Pourquoi me bouge je ?

Le monde n'est pas
difficile à vivre à cause
de ceux qui font le mal,
mais à cause de ceux
qui regardent
et laissent faire

Albert Einstein

Le Dossier de Monsieur K

 

charlot.jpg

Le Film de l'immigration

  25839 71896

Un film de 40 minutes pour deux siècles d’immigration en France. 

 

Source :

Cité nationale de l'histoire de l'immigration

Quel temps sur Belleville ?