Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juin 2009 7 07 /06 /juin /2009 20:39

Un peu d'histoire.

Rappelez-vous, c'était il y a bien longtemps déjà.


Début avril 2005, deux grands de ce monde étaient à l'agonie. Ils avaient marqué chacun à leur manière le XXème siècle...et personne ne savait des deux lequel disparaîtrait le premier.


Pendant quelques jours le monde fut tenu en haleine.


Voici quelle fut à l'époque, ma vision des événements.


Depuis lors, beaucoup, beaucoup d'eau a coulé sous les ponts...


Plume Solidaire

 



Rome, édition du soir


Au Vatican, le plus proche confident du  Pape Jean Paul II et son plus fidèle collaborateur - le futur Benoît XVI - a rendu publique leur dernier entretien quelques instants avant son décès. Il en a accordée l'exclusivité à notre journal La rumeur du Vatican.


«  Jean Paul me tenait la main affectueusement. Il avait toute sa lucidité et voulait une dernière fois se tenir informé de la marche du monde. Ses paroles étaient encore compréhensibles malgré les effets de l'intervention chirurgicale qu'il a subie à la gorge. Voici, fidèlement retranscrites par son Secrétaire particulier qui assistait à notre rencontre, les dernières paroles de notre Très Saint Père.


Il a commencé par me demander des nouvelles du Prince Rainier.


- Et Rainier comment va t-il ?


- Il est au plus mal Très Saint Père


- Combien de temps va -t-il encore tenir ?


- La famille de Monaco nous a fait savoir que le Prince rendra son dernier soupir mardi prochain


- Je lui en suis très reconnaissant, et j'aimerais que vous lui adressiez personnellement mes remerciements, ainsi que l'expression de toute la gratitude divine


- Vous savez que vous pouvez compter sur moi TSP


- 55 ans de règne sur le Rocher, c'est très méritant et Notre Seigneur saura lui reconnaître cette qualité. Moi je n'ai tenu finalement que 26 ans au Vatican et je ne suis que le second après Pie IX dont le pontificat a duré 32 ans ! Et puis Rainier a surmonté tant d'épreuves familiales : la mort de sa femme, les divorces de ses filles, la mort du second mari de sa fille aînée, peut-être celle du troisième...Il n'y a que Albert qui...


- Louons notre Dieu Tout Puissant qui nous a préservés de ces épreuves par l'obligation d'un chaste célibat !


- Dites- moi, quand mes obsèques sont-elles prévues ?


- Nous avons cru bon de les organiser une veille de week-end pour faciliter le voyage des pèlerins, et leur laisser le temps de venir tous s'incliner devant votre dépouille. Nous avons pensé plus précisément que le  vendredi 8 avril, le jour de l'Annonciation...


- C'est un bon choix. Je vois là toute la sagesse de la Curie romaine. Vous voulez dire que le jour de mes funérailles restera à jamais dans les mémoires comme le jour de l'annonciation de mon départ pour rejoindre le Seigneur ?


- C'est bien ça TSP


- Et si Rainier s'en va, ses obsèques...


- La presse a annoncé qu'elles se tiendraient le vendredi 15 avril, le jour de la Saint Paterne


- Doux Jésus, pouvait-on mieux faire ? Combien de personnes...?


- C'est difficile à estimer mais cela restera modeste. Il n'y a que 32 000 habitants dans la Principauté. Le terrain est accidenté et il ne dispose pas de la Place Saint Pierre


- Quelle imprévoyance ! Lui qui a si bien modernisé ses édifices et su bâtir sur la mer. Comment a t-il pu négliger d'aménager une place à sa dimension. Que Dieu me pardonne mais Rainier, il a jamais rien compris aux médias !


- C'était un grand timide vous savez TSP


- Attendez donc qu'il nous ait quitté avant de parler de lui au passé ! Poursuivez mon Fils.


- En fait TSP, je disais que Rainier est un grand timide. Enfin je voulais dire aussi qu'il n'attend certes pas 2 millions de fidèles dans les rues de Monaco, et qu'il ne représente pas 1 milliard d'âmes sur la planète comme vous TSP. Mais il a un bon bilan derrière lui.  Il sait habilement compenser le manque d'espace par une gestion rationnelle des compétences. Rainier tout de même, c'est une formidable réussite en termes de gestion. Si peu de banques et tant de milliards d'euros au mètre carré. Ce n'est pas rien ! Et une grande économie de déplacements qui plus est !


- C'est juste. Et le Prince Charles ?


- Il sera des nôtres TSP


- Je voulais dire. Son mariage ?


- Remis à plus tard TSP


- Je crois que c'est ce qu'il avait de mieux à faire. Je ne veux pas entendre parler de cette union. C'est la première qui compte. Un point c'est tout. Je n'ai jamais beaucoup apprécié cet anglican. Quelle idée d'épouser une femme qui fait la une de la presse populaire britannique depuis 20 ans et qui n'est pas issue de l'aristocratie. Et en tant que futur chef de l'église il ne sait pas tenir non plus son clergé. Pas étonnant qu'ils lui cherchent des histoires. Imposer à l'Eglise anglicane une roturière comme reine. Dans quelle galère s'est-il encore mis ? Que prévoit la météo ?


- Beau temps pour vous, juste assez de vent pour éviter la chaleur, tourner les pages de la Sainte Bible que nous poserons sur votre cercueil, et soulever nos soutanes. Couvert en fin d'après-midi et pluvieux dans la soirée.


- Ce seront les larmes du Ciel, mon ultime bénédiction...


- Et une pluie d'Enfer pour Charles


- Telle est la Justice Divine mon Fils


- Qui d'autre encore ?


- Buch père et fils...


- Parfait. J'ai réussi à rapprocher l'Eglise Catholique Romaine du monde musulman et des juifs. Avec les orthodoxes ça n'a pas marché. Ils ne m'ont pas pardonné mes voyages sur leurs terres derrière le Rideau de Fer. Que pouvons- nous y faire s'ils nous considèrent nous, comme des schismatiques ? Ils ne manquent pas d'audace tout de même. C'est qui, qui a posé la première pierre sur laquelle notre Eglise est bâtie. C'est eux ou c'est nous ?


- C'est nous Très Saint Père. Tout le monde le sait !


- Je ne vous posais pas la question mon Fils. Je méditais. Vous verrez quand viendra votre tour de prendre votre ticket pour l'éternité, vous vous poserez aussi certaines questions en votre âme et conscience.


- C'est une grande joie que vous me le rappeliez TSP


- Pour revenir aux Buch, à part la première guerre d'Irak du père et la seconde du fils, nous avons  de nombreux terrains d'entente. La religion d'Etat, le caractère sacré de la vie humaine de la naissance à la mort, par exemples. Et puis le père était déjà aux côtés de Ronald quand nous avons œuvré de concert pour libérer nos frères de l'est des communistes


- Que de souvenirs vous me narrez là TSP. Je vous sens comme une pointe de nostalgie


- Et oui, si jeune et déjà Pape à cette époque ! C'est l'époque où je rêvais que la nouvelle Europe enfin réunie revendiquerait son héritage chrétien pour affirmer son unité spirituelle. Ce serait un beau défit pour mon successeur, vous ne croyez pas ?


- Certainement. Puis- je me permettre une objection TSP ?


- Allez-y, je vous écoute


- Il y a un ou deux points qui me chagrinent chez les évangélistes. C'est l'absence de clergé et surtout l'égalité entre hommes et femmes


- Je savais que vous alliez me  parler de cela. Je n'en attendais pas moins de votre sens aigu de l'observation. Et j'aimerais justement que vous tentiez quelque chose dans ce sens. Il faudrait s'en rapprocher pour arranger cela. Mettez l'Opus Dei dans l'affaire, ils ont beaucoup d'expérience. Vous pourriez faire cela pour moi ?


- C'est promis TSP


- Et qui d'autre encore ?


- Clinton...


- Ah celui là avec son cigare, il a tout gâché. Mais ça femme est très bien. Et Chirac il sera là aussi j'espère ?


- Bien sûr TSP. Il vient à peine de passer du Salon de l'Agriculture au Salon du Livre, qu'il revient déjà du Japon


- Nous sommes d'infatigables voyageurs moi et lui. C'est un bon lui. 40 ans dans les Palais de la République Française ! Et puis il va à la messe lui au moins. Enfin, disons qu'on le voit entrer et sortir de l'église pendant ses vacances d'été. C'est quoi son truc en ce moment ?


- C'est la lutte contre la pollution de la planète


- Mais ça c'était il y a quelques temps déjà. Mais en ce moment son grand combat c'est quoi ?


- Ah je crois que c'est le projet de référendum sur le Traité Constitutionnel de l'Union Européenne


-  Et les français sont contre naturellement...


- Hélas TSP


- Ce sont des impies. Et Chirac a toujours manqué de fermeté dans ses convictions et de rigueur dans la doctrine. Il ne sait pas montrer clairement le chemin et mobiliser ses troupes. C'est un libéral. Un monarque républicain certes, mais libéral assurément.


- Il y a aussi ce projet de directive Bolkestein qui a été approuvé par les commissaires européens précédents et qui est soutenue par la nouvelle Commission européenne


- Je vois. La belle affaire ! Non... vous n'allez pas me dire que...


- Mais si TSP. A présent il est contre.


- Sacré Chirac ! En somme c'est un grand navigateur qui se serait trompé de siècle. Il commence toujours par temps clair et vent arrière pour finir par se mettre le nez au vent dans le brouillard. Toujours à contre emploi, quel dommage...Pourtant vous voyez, il a lu quand même mon encyclique sur les excès du libéralisme marchand. Et il en tient compte ! Et au fait il s'est trouvé un successeur ?


- Oui TSP. Soi-même


- S'il y a au moins un domaine où il ne change pas c'est celui là. Quelle constance ! Quelle fidélité à soi-même ! Soyez gentil, dites-lui tout de même que je lui conseille de laisser tomber les vaches et la nature, les arts primitifs ou les japoniaiseries, et de s'intéresser beaucoup plus aux jeunes. Qu'il se souvienne de Mitterrand avec ses Potes et de moi avec les JMJ... Ah quelle Sacrée aventure !


- Je n'y manquerai pas TSP. Et mon vœu le plus cher serait que le conclave élise un successeur de Saint Pierre qui épouserait fidèlement vos pas et poursuivrait dans la voie que vous avez tracée


- Merci mon Fils. Je le plains et je prie pour lui. Car s'il sera difficile de faire moins bien que moi, il sera encore plus difficile de faire mieux. Bien, puisque tout est en ordre à présent je peux enfin remettre mon âme entre les mains de Dieu.


- Puis-je envoyer le SMS à présent ?


- Oui, je suis prêt. Où est la caméra ? Ah très bien, alors allons-y. Au Nom du Père, du Fils et du Saint Esprit, je m'éteins. Amen. »


Plume Solidaire





Partager cet article

Repost 0

commentaires

Qui Suis-Je ?

  • : Plumeacide, le blog de Plume Solidaire, écrivain public
  • Plumeacide, le blog de Plume Solidaire, écrivain public
  • : C'est une histoire de fraternité républicaine et d'amitié avec celles et ceux qui s'embrouillent avec les chiffres et les lettres.
  • Contact

Allo, y a quelqu'un là ?

 
 
 
  un compteur pour votre site  J'ai mis un compteur pour que vous ne vous sentiez pas trop seul(e) dans cet endroit isolé.
 
 
 
Plumeacide poursuit doucement mais sûrement son voyage dans la blogosphère, et va vers son deuxième millionième visiteur ! Mââgique !
 
 
 

  
2 objectifs et 10 règles pour l'écrivain public

Cliquer pour voir le diaporama

 
 
 
 
Bonne visite et à bientôt
espère-je !
 
 

Chercher Un Article ?

Petites conférences...

du petit professeur Plume Solidaire à l'occasion des Journées de formation des écrivains publics

 

 

Réflexion et débat à propos de l'éthique et de la déontologie de l'écrivain public bénévole - article 1 

 

- article 2

 

- article 3

Session du 7 mai 2011 -  Saison I


Rédiger vite et bien

Session du 7 mars 2012 -  Saison II

 

L'intitulé de cette formation est une boutade! Plus sérieusement le contenu propose deux parties:
1ère partie
- L'organisation de l'accueil et du fonctionnement des permanences d'écrivains publics
- L'accueil des usagers et le début de l'entretien
2ème partie
- Les différents types de démarches
- Les étapes des démarches
- La rédacton de la lettre

 

 Orienter les usagers
Session du 23 mars 2013 -  Saison III

Recours - Historique - Note
Session du 1 décembre 2012 -  Saison III

Médiateurs et conciliateurs
Session du 1 décembre 2012 -  Saison III

Invalidité et handicap
Session du 2 février 2013 -  Saison III

 
Le logement social à Paris 
Session du 25 janvier 2014 -  Saison IV 

 

Témoignage sur l'expérience de la formation d'AIDEMA19 à la 2ème rencontre entre écrivains publics franciliens

Samedi 14 mars 2015 
 
 

Pourquoi me bouge je ?

Le monde n'est pas
difficile à vivre à cause
de ceux qui font le mal,
mais à cause de ceux
qui regardent
et laissent faire

Albert Einstein

Le Dossier de Monsieur K

 

charlot.jpg

Le Film de l'immigration

  25839 71896

Un film de 40 minutes pour deux siècles d’immigration en France. 

 

Source :

Cité nationale de l'histoire de l'immigration

Quel temps sur Belleville ?