Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 novembre 2014 6 01 /11 /novembre /2014 12:00

Avec l'expérience de ma décennie d'écritures publiques, je suis comme vous. Il y a les gens que j'aime bien, et il y a les gens que j'aime pas.

Les gens que j'aime pas je les traite avec les mêmes égards que les gens que j'aime bien, car ils ont les mêmes droits. Puis je les oublie.

Quand j'arrive à la permanence, je commence par faire un tour à la salle d'attente.

Aux gens que j'aime bien je serre la main des hommes et je prends des nouvelles de leurs femmes, de leurs parents, des enfants, des oncles, des cousins et de leurs chameaux.

Les femmes, je leur fait ostensiblement la bise sur les deux joues, en particulier à celles qui ont la peau noire, de préférence en présence d'autres personnes qui ont des couleurs de peau différentes mais qui ne sont pas nécessairement plus belles. Et dont les idés ne sont pas toujours aussi claires que leur peau.

Je le fais parce que cela procure une grande joie aux unes et aux uns, et que ça dégoûte une partie des autres.

Les gens que j'aime sont le sel des jours d'ouverture de mon échoppe.

Je les attends. Car je suis comme vous : j'aime mieux venir voir des amis que des gens que j'aime pas.

Parmi les gens que j'aime bien il y a des femmes, il y a des hommes, des vieux, des jeunes, des anciens et des nouveaux, des croyants et des infidèles, des gens d'ici et d'ailleurs...

Soraya fait partie des gens que j'aime bien, des personnes qui se confient et vous témoignent de l'amitié, qui n'ont pas les pieds dans la même babouche, et qui se bougent l'avant et l'arrière train sans attendre que ça tombe tout cuit.

Je n'irai pas par quatre chemins, et je lance devant tous les témoins de la communauté internaute de Plumeacide, cette bouteille dans la mer Méditerranée : "Soraya reviens, je t'aime, veux-tu être ma cinquième épouse dans l'ordre successif des arrivées ?"...

En attendant une réponse diligente à cette requête malicieuse, pour la séduire je me bats comme un renard du désert. Voici la petite lettre que je lui ai concoctée pendant notre dernier rendez-vous, et que je lui ai remise dans ses propres mains pour la protéger des agissements pernicieux de la finance.

 

Suite de la série le 8 novembre prochain.

 

Plume Solidaire

 

- - - - - - - - -

 

 

 

Mme ….                                                                                                Paris le 18 octobre 2014

…………………

75019 PARIS

............................

……………………

750.. PARIS

OBJET : prélèvement pour assurance habitation

Contrat N°………………………….

Lettre recommandée avec AR

 

Madame,

 

J’ai pris note d’un prélèvement sur mon compte bancaire le 4 septembre 2014 d’un montant de 257,65 €.

 

Ce prélèvement annuel est le quatrième depuis 2011.

 

Par erreur j’ai pensé qu’il s’agissait du prélèvement concernant mon assurance habitation contractée depuis 2007 auprès de la MAAF.

 

Je me suis rapprochée de la MAAF qui m’a informée qu’il ne s’agit pas du prélèvement concernant le  contrat qui me lie avec cette mutuelle.

 

Lors d’un entretien du 20 septembre dans vos locaux, j’ai découvert que la somme prélevée concerne un contrat d’assurance Habitation dont les références sont précisées en objet, me permettant de bénéficier d’une garantie Responsabilité Civile  Vie Privée.

 

Or je n’ai jamais sollicitée une telle garantie, et je n’ai pas connaissance du contrat qui autorise la (nom de la banque) à prélever un tel montant sur mon compte bancaire.

 

De plus, ce contrat faisant double emploi avec mon contrat Assurance Habitation de la MAAF dont copie a été conservée par l’agence à l’issue de notre entretien, je vous demande de me transmettre copie du contrat d’assurance qui est censé justifier ce prélèvement, y compris de la page sur laquelle est apposée ma signature.

 

Dans le cas contraire, je vous serai reconnaissante de me faire savoir sous huitaine, le moyen par lequel votre banque entend me rembourser les sommes indûment prélevées depuis 2011. En l’absence de réponse dans ce délai, je vous informe de ma décision de faire appel aux instances judiciaires compétentes.

 

Dans l’attente, je vous prie d’agréer, Madame, l’expression de mes salutations distinguées.

Partager cet article

Repost 0
Plume Solidaire , écrivain public - dans Chronique des permanences
commenter cet article

commentaires

Jacques 01/11/2014 14:31

Bien dit, Xavier, c'est vrai qu'on ne peut aimer tout le monde, et que l'inverse est vrai aussi. Et pour le ton martial de cette lettre, il va bien avec la revendication de ne plus être pris pour d'inépuisables gogos. Bonne continuation, à bientôt ?

Qui Suis-Je ?

  • : Plumeacide, le blog de Plume Solidaire, écrivain public
  • Plumeacide, le blog de Plume Solidaire, écrivain public
  • : C'est une histoire de fraternité républicaine et d'amitié avec celles et ceux qui s'embrouillent avec les chiffres et les lettres.
  • Contact

Allo, y a quelqu'un là ?

 
 
 
  un compteur pour votre site  J'ai mis un compteur pour que vous ne vous sentiez pas trop seul(e) dans cet endroit isolé.
 
 
 
Plumeacide poursuit doucement mais sûrement son voyage dans la blogosphère, et va vers son deuxième millionième visiteur ! Mââgique !
 
 
 

  
2 objectifs et 10 règles pour l'écrivain public

Cliquer pour voir le diaporama

 
 
 
 
Bonne visite et à bientôt
espère-je !
 
 

Chercher Un Article ?

Petites conférences...

du petit professeur Plume Solidaire à l'occasion des Journées de formation des écrivains publics

 

 

Réflexion et débat à propos de l'éthique et de la déontologie de l'écrivain public bénévole - article 1 

 

- article 2

 

- article 3

Session du 7 mai 2011 -  Saison I


Rédiger vite et bien

Session du 7 mars 2012 -  Saison II

 

L'intitulé de cette formation est une boutade! Plus sérieusement le contenu propose deux parties:
1ère partie
- L'organisation de l'accueil et du fonctionnement des permanences d'écrivains publics
- L'accueil des usagers et le début de l'entretien
2ème partie
- Les différents types de démarches
- Les étapes des démarches
- La rédacton de la lettre

 

 Orienter les usagers
Session du 23 mars 2013 -  Saison III

Recours - Historique - Note
Session du 1 décembre 2012 -  Saison III

Médiateurs et conciliateurs
Session du 1 décembre 2012 -  Saison III

Invalidité et handicap
Session du 2 février 2013 -  Saison III

 
Le logement social à Paris 
Session du 25 janvier 2014 -  Saison IV 

 

Témoignage sur l'expérience de la formation d'AIDEMA19 à la 2ème rencontre entre écrivains publics franciliens

Samedi 14 mars 2015 
 
 

Pourquoi me bouge je ?

Le monde n'est pas
difficile à vivre à cause
de ceux qui font le mal,
mais à cause de ceux
qui regardent
et laissent faire

Albert Einstein

Le Dossier de Monsieur K

 

charlot.jpg

Le Film de l'immigration

  25839 71896

Un film de 40 minutes pour deux siècles d’immigration en France. 

 

Source :

Cité nationale de l'histoire de l'immigration

Quel temps sur Belleville ?